Live now
Live now
Masquer
audrey-vernon-comment-epouser-milliardaire
Culture

Comment épouser un milliardaire ? Audrey Vernon donne ses précieux conseils au Festival Off d’Avignon 2017

Audrey Vernon est à l’affiche au Festival Off d’Avignon 2017 avec son spectacle Comment épouser un milliardaire ? que Lucie a vu… et vous recommande !

Vous avez peut-être déjà croisé le nom d’Audrey Vernon sur madmoiZelle. Commençons par une piqûre de rappel.

Sophie ne contenait pas son enthousiasme en 2015 au sujet de son spectacle Chagrin d’amour.

Et Clémence venait à son tour louer la qualité de ce spectacle, tout en apportant son propre éclairage sur sa pièce Marx et Jenny.

Deux thématiques principales sortent d’ores et déjà de cet article : le talent incontestable d’Audrey Vernon et son goût pour l’économie.

Optons pour une démarche exhaustive dans la critique de ses spectacles et laissez-moi vous guider au sein de sa représentation de Comment épouser un milliardaire, que la comédienne joue au théâtre Le Pandora au Festival Off d’Avignon 2017.

audrey-vernon-comment-epouser-milliardaire-affiche

Audrey Vernon donne ses conseils pour séduire un milliardaire

C’est le cœur en fête et le visage jovial qu’Audrey Vernon fait son entrée sur scène avec une grande annonce : elle met fin à sa carrière de comédienne pour épouser un milliardaire. Finie la précarité !

À quoi bon travailler quand une élite s’enrichit en faisant travailler les autres ?

À quoi bon consacrer du temps à suer de labeur quand on peut crouler sous les cadeaux ?

À quoi bon être simple consommatrice quand on peut acheter ses propres produits — et donc ne pas perdre d’argent

?

Telles sont les questions plutôt légitimes que vous pose Audrey Vernon, qui toutefois apporte une précision importante : passer la bague au doigt d’un milliardaire demande du travail. C’est un poisson rare, qui demande un hameçon bien spécifique.

En spécialiste fine et altruiste, Audrey Vernon apporte toutes les clés pour séduire les plus grandes fortunes du monde (attention, par exemple, à ne pas confondre les différents types de béton).

Pendant près d’une heure de spectacle, la comédienne donne ses astuces, se prête à des interros surprises (elle est exigeante) et suscite la réflexion.

À lire aussi : J’ai décidé de ne pas travailler – Témoignage

Audrey Vernon : humour cinglant, humour intelligent

Audrey Vernon a écrit ce spectacle il y a 7 ans : elle a eu le temps de le roder. Ça se voit par la qualité de son jeu, par la justesse percutante de ses mots, par sa maîtrise d’une audience recueillie et de bonne volonté.

Le spectacle prend l’allure d’un cours pratique, non seulement pour ses astuces, mais aussi pour son aspect très documenté, tel un exposé interactif.

Sauf en étant érudit•e sur la question, on découvre plus en détail la puissance économique d’une élite, les terrains où elle sévit, les conditions pas toujours très propres de leurs actes — dont on se doute sans forcément en connaître les limites.

La vénalité prônée est audacieuse, l’humour est cinglant, les frappes sont précises. On rit de l’absurdité des situations, mais on rit jaune, il faut se l’avouer.

En personnage de peste charismatique, princesse matérialiste, hautaine, mais surtout très éloquente, Audrey Vernon se fait l’avocate du diable pour mieux se moquer de ce système élitiste qui s’auto-alimente.

Comment épouser un milliardaire est un spectacle brillant d’intelligence, élégamment piquant et subversif. À recommander à celles et ceux qui aiment l’humour grinçant et avoir leurs neurones en fonctionnement.

À lire aussi : Et toi, tu ferais quoi si t’étais riche ?


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

7
Avatar de Black Phillip
2 août 2017 à 17h08
Black Phillip
Je l'avais vue dans Ce soir au jamais, elle avait un discours super juste et logique - je me souviens plus exactement du sujet -, et face à elle il y avait des économistes (que des mecs) qui la prenaient un peu pour une conne visiblement, enfin c'était mon ressenti. J'avais trouvé leur attitude hyper condescendante envers elle, alors que tout ce qu'elle dénonçait méritait de l'être. Je ne me souviens plus exactement de ce qu'elle disait, mais en gros elle remettait en question les fondements du système économique capitaliste avec des arguments logiques et en dénonçant des choses qui sont complètement aberrantes et dont plus personne ne s'offusque ni ne parle, et face à elle les vieux mecs lui répondaient genre : "nan mais allo quoi, c'est comme ça que ça marche depuis longtemps hein."
En gros c'était comme si ils pensaient qu'elle s'offusquait du truc parce qu'elle venait de le découvrir, ou parce qu'elle ne comprenait pas comment l'économie fonctionne parce qu'elle serait un peu conne m'voyez , comme si son discours était immature alors qu'eux auraient un niveau d'analyse expert et plus profond que le sien (alors que de mon point de vue c'était le contraire... c'est qu'eux ont arrêté de se poser des questions de fond pour se concentrer seulement sur les événements de surface et sur une gestion du quotidien... mais c'est probablement une déformation professionnelle :troll
Et surtout j'avais l'impression qu'ils partaient du postulat qu'elle était bête, ou moins instruite qu'eux, ou whatever, C'était hyper énervant kk. Bref. Tout ça pour dire que je ne doute pas que son spectacle soit très cool : )
0
Voir les 7 commentaires

Plus de contenus Culture

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions // Source : France télévisions
Société

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions

Affiche de la série Becoming Karl Lagerfeld, disponible à partir du 7 avril 2024 sur Disney+ // Source : Disney+
Mode

La série Disney+ Becoming Karl Lagerfeld s’annonce comme aussi bien habillée que controversée

Source : Canva Pro
Daronne

Ces 5 séries sont les préférées des enfants, et on a tous envie de crever

5
Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Victime de racisme, l’actrice Francesca Amewudah-Rivers (Roméo et Juliette) soutenue par 900 artistes

1
Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Couverture du livre "Et, refleurir" aux éditions Philippe Rey, illustrée par Iris Hatzfeld
Livres

« Une femme qui refuse de souffrir, c’est radical » : Kiyémis, autrice afroféministe du roman Et, refleurir

4
Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Euphoria  // Source : HBO
Culture

Zendaya en a marre de jouer que des lycéennes alors qu’elle n’est jamais allée au lycée

Quitter la nuit // Source : Haut et court
Culture

« On n’a pas à exiger quoi que ce soit des victimes », avec Quitter la nuit, Delphine Girard met la justice face à ses limites

9

La pop culture s'écrit au féminin