Live now
Live now
Masquer
Sacheen Littlefeather creative commons
Cinéma

50 ans après avoir dénoncé le sort des Amérindiens à Hollywood, Sacheen Littlefeather reçoit des excuses des Oscars

16 août 2022 6
L’actrice et militante apache représentait Marlon Brando pendant la cérémonie de 1973. Elle s’était fait huer pour avoir refusé l’Oscar, au nom du sort subi par les autochtones d’Amérique.

Il y a presque cinquante ans, Sacheen Littlefeather était la première femme autochtone à monter sur scène lors de la Cérémonie des Oscars. Dans un discours bouleversant, la représentante de Marlon Brando avait annoncé que ce dernier refusait la statuette.

Les excuses des Oscars, 50 ans plus tard

À travers ce geste radical en 1873, il s’agissait pour l’acteur de dénoncer le traitement infligé aux autochtones d’Amérique à Hollywood. Sacheen Littlefeather avait alors subi les huées, les insultes et les moqueries du public. Plus tard, elle avait révélé que John Wayne, l’une des figures majeures du western avait même tenté de l’agresser physiquement mais avait été retenu par des agents de sécurité.

Le 15 août 2022, l’Académie des arts et des sciences du cinéma a présenté des excuses à l’actrice et activiste, au nom du mauvais traitement et du manque de reconnaissance dont elle a fait l’objet, comme le publie le site officiel des Oscars :

« Les abus que vous avez subis à cause de cette déclaration étaient déplacés et injustifiés. Le fardeau émotionnel que vous avez vécu et le coût de votre propre carrière dans notre industrie sont irréparables. Pendant trop longtemps, le courage dont vous avez fait preuve n’a pas été reconnu. Pour cela, nous vous offrons à la fois nos plus sincères excuses et notre sincère admiration. »

Marlon Brando's Oscar® win for

Vers une industrie plus inclusive ?

Dans cette lettre d’excuses rédigée le 18 juin 2022, l’ancien Président de l’Académie des arts et des sciences du cinéma David Rubin évoquait l’engagement pour « une industrie plus inclusive et respectueuse », qui soit « un moteur de progrès. » :

« Nous ne pouvons pas réaliser la mission de l’Académie d' »inspirer l’imagination et connecter le monde à travers le cinéma » sans un engagement à faciliter une représentation et une inclusion les plus larges possibles, reflétant notre population mondiale diversifiée. »

En cela, l’Académie reconnaissait le rôle précurseur de Sacheen Littlefeather, aujourd’hui âgée de 75 ans. Cinquante ans plus tard, sa lutte est toujours aussi brûlante d’actualité. L’Académie a publié cette lettre dans le cadre d’une invitation de Sacheen Littlefeather pour « une soirée de conversation, de guérison et de célébration » à l’Academy Museum of Motion Pictures, à Los Angeles, le 17 septembre. L’activiste et actrice autochtone y a répondu avec humour, comme le relaie toujours oscars.org :

« Nous, les Indiens, sommes des gens très patients – cela ne fait que cinquante ans ! Nous devons garder notre sens de l’humour à ce sujet, tout le temps. C’est notre moyen de survie. Cela fait chaud au cœur de voir à quel point tant de choses ont changé depuis que je n’ai pas accepté l’Oscar, il y a cinquante ans. »

Sacheen Littlefeather creative commons
© Creative Commons

À lire aussi : Qui est Euzhan Palcy, réalisatrice martiniquaise qui reçoit un Oscar d’honneur pour sa carrière ?

Crédit de l’image à la Une : © Creative Commons

Les Commentaires
6

Avatar de Harley Queeen
12 septembre 2022 à 10h34
Harley Queeen
Mouais... bien que le geste en soi soit très louable, j'ai vraiment du mal à y voir une intention sincère de la part de l'Académie des Oscars.
Je suis peut-être devenue très cynique et pas facile à émouvoir, mais je trouve cette décision extraordinairement pratique en termes de timing, après l'affaire Will SMith.
C'est dur d'y voir autre chose qu'une tentative de rentrer dans les bonnes faveurs d'une autre communauté non-blanche.
Ça reste une belle avancée dans la reconnaissance de la communauté des Natifs Américains, mais je trouve que l'Académie reste très hypocrite dans l'ensemble.
1
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Cinéma

Sélection de films
L’HORREUR ÇA FAIT PEUR

Les 10 meilleurs films d’horreur cultes qui font toujours aussi peur

Maya Boukella

24 sep 2022

4
SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Cinéma
knock at the door

Toc toc : Knock at the Cabin, le nouveau film de M. Night Shyamalan a sa bande annonce

Maya Boukella

23 sep 2022

Interviews cinéma
Motlys ninjababy

« Pourquoi les gens donnent leur avis quand on ne veut pas être mère ? » entretien avec la réalisatrice de Ninjababy, Yngvild Sve Flikke

Maya Boukella

21 sep 2022

Sélection de films
crown

4 films et séries sur la reine Elizabeth II

Maya Boukella

18 sep 2022

2
Pop culture
whitewashing hollywood vertical

Hollywood a une longue histoire avec le whitewashing des personnages racisés

Cinéma
2022 CTMG, Inc. All Rights Reserved. the woman king

Selon Viola Davis, le succès de The Woman King est crucial pour l’avenir des femmes noires au cinéma

Maya Boukella

16 sep 2022

7
Cinéma
Jean-Luc Godard contre une grosse caméra

Jean-Luc Godard s’est éteint à 91 ans et son cinéma questionne encore les féministes

Anthony Vincent

13 sep 2022

1
Pop culture
La Petite Sirène ces réactions d’enfants au trailer en live-action vont vous faire fondre

La Petite Sirène en live-action : ces adorables réactions d’enfants au trailer vont vous faire fondre

Anthony Vincent

12 sep 2022

41
Cinéma
riposte féministe wild

Riposte féministe : une bande-annonce puissante et bouleversante pour le film sur les colleuses

Maya Boukella

12 sep 2022

Cinéma
Alice Diop durant son discours de remerciement à la Mostra de Venise 2022 où elle présentait Saint Omer

Alice Diop remporte 2 récompenses à la Mostra de Venise pour Saint Omer, fiction sur l’infanticide

Anthony Vincent

12 sep 2022

1

La pop culture s'écrit au féminin