Live now
Live now
Masquer
Annie Ernaux sur le plateau télé de La grande librairie // Source : Capture d'écran YouTube
Culture

« Si tu parles, t’es morte » : 400 autrices dénoncent un monde littéraire violent et misogyne

Plus de 400 femmes, parmi lesquelles Annie Ernaux et Vanessa Springora, signent une tribune dans Le Monde, dénonçant la persistance des agressions sexuelles et des viols dans le milieu littéraire. Leur appel à des états généraux pour les femmes résonne comme un cri d’alarme face aux violences subies dans le monde des lettres et des études de lettres.

L’omerta s’effondre dans le monde littéraire. Dans une tribune parue dans Le Monde ce jeudi 7 mars, elles sont plus de 400 à dénoncer « l’impunité sous toutes ses formes » de proclamés « lettrés » ou « diplômés » « qui se comportent souvent comme des prédateurs, presque toujours comme des êtres supérieurs« .

À lire aussi : Printemps des poètes : pourquoi le choix de Sylvain Tesson comme parrain pose problème

« Si tu parles, t’es morte dans le milieu »

Écrivaines, éditrices, enseignantes-chercheuses, dont la prix Nobel de littérature Annie Ernaux, Vanessa Springora, Camille Kouchner, autrice de La Familia grande mettent en lumière la réalité des agressions sexuelles et des viols persistants dans le monde littéraire et lancent un appel pressant à l’organisation d’états généraux pour les femmes dans l’université, l’édition et la littérature.

Le Consentement // Source : Vanessa Springora
Le Consentement

Ces femmes de lettres citent la condamnation récente du Goncourt de poésie Jean-Michel Maulpoix pour violences conjugales. Les signataires de la tribune soulignent que cette condamnation « confirme que ni la littérature ni l’université ne sauvent les femmes ». Les détails sordides des violences subies par l’ex-compagne de Maulpoix, rapportés par Mediapart, incluent des coups de poing sur le ventre lors de sa grossesse et des agressions sur un poignet déjà cassé et de multiples scènes d’humiliation.

« La hiérarchie se marie parfaitement avec sexisme et misogynie » observent les signataires, dont les mots résonnent avec la situation de Laure Helms, ex-femme de Maulpoix et victime de l’auteur, dénonçant une situation d’emprise (ils se sont rencontrés quand elle était étudiante de 24 ans et lui, écrivain et professeur des universités, de 59 ans.

À lire aussi : Encore une carrière brisée : accusé de violences conjugales, Stéphane Plaza entre au Musée Grévin

« Inventer un autre monde : sans déni, sans injustice, sans prédation »

Malgré la violence des faits pour lesquels l’auteur a été condamné, son éditeur Gallimard a réédité deux de ses recueils deux jours après le verdict, tout comme Pocket et les éditions éditions du Mercure de France. À l’inverse, les femmes ne jouissent pas de cette impunité. Comme le dénoncent les autrices de la tribune : « Si tu parles, t’es morte dans le milieu. Ta carrière est morte. Ta réputation est morte. Morte pour de vrai ou morte pour de faux, tu es morte. »

Et les signataires de conclure :

Nous appelons nos amies historiennes, philosophes, scientifiques, sociologues, artistes, à nous rejoindre, pour que #metoouniversité, #metoolittérature, #metoophilosophie, #metooarts, #metoosciences inventent un autre monde aussi : sans déni, sans injustice, sans prédation.


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture

Mon petit renne // Source : Netflix
Culture

Mon petit renne : l’étrange final de la série annonce-t-il une saison 2 ?

Livres pour enfants : les 10 meilleurs albums jeunesse en avril 2024
Daronne

Livres pour enfants : les 10 meilleurs albums jeunesse en avril 2024

Source : URL
Séries

Pourquoi on adore Extraordinary, la série qui célèbre les loseuses magnifiques

Dune 2 // Source : Warner Bros
Culture

Denis Villeneuve révèle qui est le vrai héros de Dune, et ce n’est pas qui vous pensez

Source : URL
Télé

Nouvelle voix, moins de clashs, plus de jeu, que nous réserve le nouveau « Secret Story » ?

Mon petit renne // Source : Netflix
Culture

Mon petit renne : on vous explique pourquoi cette mini-série Netflix fascine autant les abonnés

6
Source : @davidbeckham / Instagram
Musique

David Beckham filme la reformation éphémère des Spice Girls (et on veut en voir plus)

LDR being amazing // Source : capture d'écran Instagram
Culture

Les trois révélations que j’ai eues pendant un concert de Lana Del Rey

Harlan Coben Netflix
Culture

Suspens et plot twist fous : on a classé les 3 meilleures séries d’Harlan Coben sur Netflix

saint-valentin-films-sexy-netflix
Culture

Les 7 films les plus sexy à voir sur Netflix, seule ou à plusieurs

16

La pop culture s'écrit au féminin