Live now
Live now
Masquer
Source : Nicolas Genin
Société

Encore une carrière brisée : accusé de violences conjugales, Stéphane Plaza entre au Musée Grévin

L’animateur est pourtant visé par deux plaintes et fait l’objet d’une enquête judiciaire, ouverte en octobre dernier après des révélations de Mediapart.

Alors qu’une enquête pour violences conjugales le vise, l’animateur star de M6, Stéphane Plaza, a partagé fièrement sur Instagram qu’il aurait bientôt sa statue au Musée Grévin. Une annonce qui a provoqué un tollé immédiat.

En toute impunité

En septembre dernier, trois ex-compagnes de l’animateur s’étaient confiées à Mediapart pour raconter les maltraitances physiques et les humiliations psychologiques dont elles affirment avoir été victimes lorsqu’elles étaient en couple avec le présentateur. Des témoignages glaçants, accompagnés peu après de deux plaintes déposées pour violences conjugales et de l’ouverture d’une enquête judiciaire à l’encontre du présentateur. Ce dernier avait alors été farouchement défendu par sa chaîne, qui lui avait même consacré une soirée entière, asseyant l’impunité de celui qui jouit du titre « d’animateur préféré des français ».

Son entrée au Musée Grévin est un signal de plus que la pseudo « cancel culture » n’est en rien un frein pour les puissants dont l’aura suffit à passer outre les accusations (et parfois même les condamnations) qui les visent. En plus d’être une glorification malvenue et un pied-de-nez à toutes les victimes de violences sexistes et sexuelles dont la parole est, une fois de plus, discréditée.

Sur les réseaux sociaux, les réactions indignées ne se sont pas fait attendre. Comme le notent nos consœurs de ELLE, le collectif #MeToo Média a d’ailleurs interpellé le Musée Grévin sur cette « mise à l’honneur […] indécente et irrespectueuse ». Il n’a, pour l’heure, pas commenté.

Violences conjugales : les ressources

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez est victime de violences conjugales, ou si vous voulez tout simplement vous informer davantage sur le sujet :


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Société

Deux femmes en blouse blanche devant un microscope // Source : Alena Shekhovtsova de corelens
Politique

Être intelligent rendrait de gauche, d’après une étude qui n’étonnera que les gens de droite

3 novembre 2021 9h33 inegalites salariales les glorieuses
Société

Ces domaines sont les plus touchés par les inégalités salariales, selon une étude

Source : Midjourney
Déclic

Célia, 24 ans : « J’ai compris l’importance du féminisme en jouant au Trivial Pursuit »

femme médecin
Société

Violences sexistes et sexuelles à l’hôpital : « 78 % des femmes médecins en subissent » (Interview)

Love Lies Bleeding
Culture

Insultes lesbophobes, violences : des homophobes saccagent une séance de Love Lies Bleeding, avec Kristen Stewart

1
Giorgia Meloni // Source : Vox
Actualités mondiales

En Italie, une nouvelle loi autorise les militants anti-avortement à entrer dans les cliniques IVG

macron coupe du monde
Actualités France

Emmanuel Macron mécontente 3/4 des Français·e·s (et surtout les femmes), selon un nouveau sondage

1
Friba Rezayee, première femme afghane à participer aux Jeux olympiques, demande l'exclusion de l'Afghanistan // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités mondiales

JO 2024 : Friba Rezayee, première femme afghane à participer aux Jeux olympiques, demande l’exclusion de l’Afghanistan

Leïla Bekhti alerte sur le sort tragique des enfants à Gaza, avec l'Unicef // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités mondiales

Leïla Bekhti alerte sur le sort tragique des enfants à Gaza, avec l’Unicef

"@Vidal Balielo Jr. / Pexels"
Actualités mondiales

Boom des stérilisations chez les américaines, deux ans après la révocation de Roe v. Wade

6

La société s'écrit au féminin