Live now
Live now
Masquer
this-is-us-episode-final
Séries

This is Us est terminé, et on ne s’en remet toujours pas

Après six saisons, la série américaine la plus tire-larmes de la décennie vient de tirer sa révérence. Et nous n’avons pas eu assez de mouchoirs à disposition, très clairement.

Pour This is us, this is the end. Oui, ceci est l’intro la plus pétée du monde, mais c’est pas grave. En même temps, il faut m’excuser, mais je suis encore pleine de morve après avoir vu le dernier épisode de la dernière saison de la série.

Et si vous ne l’avez pas encore vu, ne lisez pas cet article, évidemment. Vous vous doutez bien que pour vous donner les raisons de mater ce magnifique final, je vais spoiler à outrance, ça parait assez logique.

Le final de This is us : des larmes et des larmes

Depuis le tout début de la série, on sait à quoi s’attendre : pleurer à chaque épisode. Pendant ces 6 dernières saisons, la famille Pearson a réussi à nous émouvoir plus qu’aucune autre famille fictive du petit écran.

Pour celles et ceux qui débarquent et qui ne savent pas du tout de quoi on parle ici, This is us raconte la vie de la famille Pearson sur deux, puis trois générations, celle des parents élevant leurs triplés, et celle des enfants devenus grands et de leurs progénitures.

This is us nous donne envie d’appeler notre propre famille après chaque épisode, de savourer les petits et les grands moments, de serrer fort ceux qu’on aime et de voir grandir nos enfants ou ceux des personnes de notre famille qui en ont. This is us, c’est nous, c’est vous, c’est nos parents, nos frères et sœurs, c’est une projection et parfois une idéalisation de la vie familiale, dans ses bons et pires moments.

Et bon sang, qu’est-ce qu’on pleure dans cette série. On pleure pour la mort de Jack, pour la mort de Miguel, pour les séparations, les divorces, les maladies, les souvenirs et le temps qui passe. Et pour cette dernière saison, on pleure pour Rebecca, pour sa vie, pour ce qu’elle laisse, pour ses retrouvailles, pour son héritage.

this-is-us-episode-final-enterrement
L’enterrement de Rebecca dans This is us

Le final de This is us : la transmission en héritage

La fin de This is us n’est pas triste, elle est pleine d’espoir. Si on peut être dévastée par la mort d’un proche, encore en plus lorsqu’il s’agit d’un parent, on l’est aussi parce qu’on a eu la chance de l’aimer au plus fort. C’est cette balance, cet équilibre qui rend la mort et le deuil si durs, mais qui nous permet aussi de continuer à faire vivre les disparus dans notre vie, qui elle, continue.

Dans le dernier épisode, qui prend place après la mort de Rebecca, Randall est au centre. Et ce pour une raison simple : il est le seul des Big Three, pour l’instant, qui va devenir grand-père. On ne s’attarde pas sur son éloge funèbre lors de l’enterrement, on ne voit pas grand-chose des funérailles d’ailleurs, parce que c’est la suite qui compte à présent, ce n’est déjà plus la mort. La mort, ce n’est qu’une étape.

Comme on le voit dans la scène finale, Randall, entouré de toute sa famille après les funérailles, regarde sa fille Deja qui est enceinte. Il se revoit lui-même petit garçon, en train de regarder son père observer sa famille et enregistrer ces instants de bonheur pur, pour les garder dans un coin de sa mémoire, et s’en souvenir jusqu’à la fin.

Dans ce final, on comprend que les morts ne meurent jamais, ils sont toujours dans chacun de nos choix, de nos décisions, ils sont dans nos vies et nous accompagnent dans nos grands mouvements. La mort n’est pas une fin mais seulement une séparation, et l’empreinte que peut avoir un parent sur son enfant reste et perdure, bien au-delà de sa disparition.

Épisode final de This is us : le plus beau des épilogues

On aurait pu penser que la série allait se terminer au moment de la mort de Rebecca, et nous laisser tous dans nos larmes, sans suite. Mais ça n’a pas été le choix des scénaristes de la série. Dans le tout dernier épisode, la mort de Rebecca n’est plus le sujet principal. Son enterrement est flou, on n’entend rien des éloges funèbres et de la cérémonie, on ne voit pas la mise en terre (même si elle a été sûrement incinérée et déposée auprès d’un arbre, comme pour Jack et Miguel).

Ce qui compte dans ce dernier épisode, c’est l’après. Comme l’explique le créateur Dan Fogelman à Variety :

J’ai toujours voulu ça comme fin. J’ai toujours eu en tête que le dernier épisode de la série serait une sorte d’épilogue. L’histoire continue de la famille, plutôt qu’un moment particulier.

J’avais envie que nous puissions vivre intensément une journée vraiment normale dans la vie de cette famille, bien avant que quelque chose de dramatique ne leur arrive.

Il me semblait important de terminer le show sur la façon dont la condition humaine et l’esprit humain perdurent et avancent, plutôt que juste un moment terrible, la mort d’un personnage, qui aurait laissé tout le monde pleurer hystériquement.

(…) Notre série ne parle pas seulement de la mort d’un parent, mais de la façon dont nous avançons et comment nous avançons dans nos vies en emportant des morceaux de nos proches avec nous.

Le message final de This is us, le message de la fin et le message de toute la série au fond, c’est une promesse très simple : les personnes que vous perdez vivront à jamais en ceux qui restent… Nous allons tous, dans nos vies, vivre inévitablement un grand deuil et un grand chagrin. Mais il faut savoir qu’ils vivront avec nous, toujours.

Cet épisode final parle d’héritage, d’avenir, de mort, mais aussi de vie, et la série parvient à rester tout aussi édifiante et remarquablement belle, même au bout de ces six saisons. Un équilibre parfait, pour une série parfaite.

À lire aussi : Pourquoi la série This is Us me bouleverse autant, à chaque épisode


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

6
Avatar de Spip.
27 mai 2022 à 20h05
Spip.
@Lois Lane cette saison 6 est la saison qui m'a fait le plus pleurer
0
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Séries

Bridgerton. (L to R) Luke Newton as Colin Bridgerton, Nicola Coughlan as Penelope Featherington in episode 302 of Bridgerton. Cr. Liam Daniel/Netflix © 2023
Séries

« Penelope n’est jamais réduite à son corps », pourquoi la saison 3 de Bridgerton fait du bien à la représentation féminine dans les romances 

3
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : NBC
Séries

« Il me rend souvent visite » : Courtney Cox se confie sur Matthew Perry

Captive
Culture

Netflix : 5 mini-séries tirées de faits réels littéralement addictives à regarder ce week-end

Maxton Hall // Source : Prime Video
Culture

Cette série cartonne sur Prime Video et détronne Fallout

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-16T102108.308
Culture

Exit le male gaze : Tomb Raider va être adaptée en série par Phoebe Waller-Bridge

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-15T143917.275
Culture

Ce film culte aura droit à son spin-off en série sur prime video

1
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-15T103000.820
Culture

Mieux que Mon petit renne et Fiasco, c’est quoi cette série turque qui cartonne sur Netflix ?

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-13T110400.523
Culture

Totally Spies saison 7 : ce gros changement pour Jerry qui fait réagir les fans

Martha / Fiona Harvey
Séries

Mon petit renne : Fiona Harvey, la vraie Martha, ne compte pas en rester là

6
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-10T105838.350
Culture

Cette série devient la deuxième plus regardée de tous les temps sur Prime Video

3

La pop culture s'écrit au féminin