Live now
Live now
Masquer
Source : Capture d'écran Youtube
Actualités France

Sans corps ni réponses, l’enquête sur la disparition de Delphine Jubillar se termine

L’infirmière de 33 ans a disparu en décembre 2020 dans le Tarn. Son époux, incarcéré depuis 2021, reste à ce jour le principal suspect.

Tombée de rideau. Lundi 16 octobre, le Parquet de Toulouse a confirmé cesser les investigations concernant la disparition de Delphine Jubillar, l’infirmière de 33 ans qui s’était volatilisée dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, dans le Tarn, et dont le corps n’a jamais été retrouvé. Son époux Cédric, suspect numéro un dans l’affaire, est en détention provisoire depuis plus de deux ans.

Un procès dont la date reste à déterminer

Un soir de décembre 2020, Delphine Jubillar, infirmière de 33 ans, disparaît du domicile conjugal à Cagnac-les-Mines, dans le Tarn. Les époux sont en instance de divorce au moment de la disparition, et son mari, plaquiste de 35 ans, devient le suspect principal. Trois ans plus tard, le corps de Delphine Jubillar n’a toujours pas été retrouvé. Bien que l’enquête tatonne, Cédric Jubillar est maintenu en détention provisoire à la maison d’arrêt de Seysses, près de Toulouse, depuis Juin 2021. Il a été mis en examen pour meurtre aggravé.

Comme le précise FranceInfo, « les parties disposent désormais d’un certain délai pour faire d’éventuelles demandes et observations, avant que le parquet n’adresse ses réquisitions définitives aux deux juges d’instruction en charge de l’enquête et que le procès puisse avoir lieu ». Il revient donc aux juges d’instruction de trancher en faveur, ou non, d’un renvoi devant les assises. Si tel est le cas, le procès se tiendra vraisemblablement début 2024.

L’avocat du mis en examen a par ailleurs précisé avoir déposé une nouvelle demande de mise en liberté pour son client. Jusqu’à présent, aucune de ses requêtes n’a abouti.


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

1
Avatar de Mimi Naine
17 octobre 2023 à 13h10
Mimi Naine
ça me met tellement en colère que il n'y est pas eu de véritable certitude au bout de presque que 3 ans d'enquête, que le corps de Delphine n'est pas été retrouvé, que la culpabilité de son ex-mari ne soit établie de manière certaine et donc qui l'issue du procès soit si incertaine ....
4
Réagir sur le forum

Plus de contenus Actualités France

Source : Capture vidéo
Actualités France

#MeToo cinéma : que retenir de la prise de parole de Judith Godrèche au Sénat ?

Un visuel de l'étude menée par Dove & Linkedin sur les discriminations capillaires, en faveur de l'adoption du CROWN Act aux États-Unis.jpg // Source : Dove x LinkedIn
Actualités France

Les discriminations capillaires seront-elles bientôt interdites en France ?

1
Source : Capture d'écran Youtube
Actualités France

L’artiste Olivia Ruiz révèle avoir été victime de soumission chimique

1
Léonore Moncond’huy // Source : France 3 Régions
Actualités France

Vers une loi en faveur d’une indemnisation du congé maternité pour les élues ?

Source : Capture d'écran
Actualités France

Après avoir placé l’avortement en première cause de mortalité dans le monde, CNews présente ses excuses

6
Un enfant victime de harcèlement scolaire, qui pleure assis par terre dans ses genoux // Source : Pexels / Mikhail Nilov
Actualités France

Harcèlement scolaire d’Évaëlle : un procès requis après le suicide de la collégienne

5
Jonathan Daval dans une série documentaire de BFM TV // Source : Capture d'écran YouTube
Société

Condamné pour meurtre, Jonathann Daval porte plainte en diffamation contre son ex-belle famille

4
Pancarte de manifestation "pas ton corps, pas tes choix"
Actualités France

IVG : le Sénat « pas défavorable » à son inscription dans la Constitution

1
La mairie de Paris fait fermer le site Internet du groupuscule anti-IVG « Les Survivants » // Source : Capture d'écran twitter
Actualités France

La mairie de Paris fait fermer le site Internet du groupuscule anti-IVG « Les Survivants »

Une vendeuse en train de vendre un haut blanc en dentelle à une cliente dans une boutique de vêtements // Source : filadendron de Getty Images Signature
Actualité mode

« Les vendeuses dans l’habillement sont déshumanisées » : interview d’une syndicaliste sur l’effondrement de la mode milieu de gamme

3

La société s'écrit au féminin