D’où viennent les grains de beauté et pourquoi faut-il les surveiller ?

Par  |  | 25 Commentaires

Ton visage ou ton corps est peut-être le fier propriétaire de grains de beauté ! Mais d'où viennent-ils et sont-ils dangereux ?

D’où viennent les grains de beauté et pourquoi faut-il les surveiller ?

Article initialement publié le 5 avril 2016

Un grain de beauté, c’est quoi ?

Les grains de beauté, que les dermatologues appellent aussi « nævi » (« nævus » au singulier — oui, j’ai fait du latin !), sont de petits amas de cellules mélanocytes (celles qui pigmentent la peau et les poils) situés sur la couche la plus profonde de l’épiderme.

Ils peuvent être brun foncé, brun clair, bleus (oui oui !), incolores, recouverts de poils (les fameux « poireaux ») ou complètement glabres, à peine en relief ou saillants comme une verrue.

 

Les premiers grains de beauté apparaissent dès l’enfance et peuvent changer d’aspect au fil du temps. En moyenne, un adulte possède une trentaine de grains de beauté, situés généralement sur des zones exposées aux rayons du soleil comme les bras et les jambes.

Les expositions solaires pendant l’enfance influeraient sur le nombre et la taille des grains de beauté, tout comme le phototype (un individu roux au teint très clair serait plus disposé à développer des nævi que son pote à la peau noire et aux cheveux bruns).

Pourquoi faut-il surveiller un grain de beauté ?

Si les trois quarts du temps les grains de beauté sont anodins, il arrive qu’un petit trouble-fête se transforme en mélanome, une tumeur maligne aussi appelée « cancer de la peau ».

C’est rare mais ça arrive, et ce particulièrement s’il existe des antécédents familiaux, une prédisposition aux coups de soleil ou une carte de fidélité aux cabines à UV de son quartier.

 

Pour éviter toute mauvaise surprise, il est donc très important de protéger sa peau du soleil, de l’observer régulièrement et d’aller faire un check-up complet chez un médecin une fois par an.

Afin de permettre à tout le monde de pouvoir contrôler ses grains de beauté, les dermatologues ont mis au point L’ABCDE du mélanome, un guide très simple pour permettre de s’auto-examiner et de reconnaître les signes précoces du cancer de la peau.

abcde-grains-beaute-cancer-peau

Bon, après, ce n’est pas parce que l’un de tes nævi a une salle tronche qu’il faut tout de suite appeler ton notaire : passe plutôt chez ton dermato. S’il a un doute, il retirera le grain de beauté de façon chirurgicale et l’enverra dans un laboratoire pour être analysé.

Comment garder ses nævi au top ?

Le soleil étant le principal facteur de risque du mélanome, il est important d’éviter de trop faire la crêpe sur le sable chaud et de bien protéger ta peau lorsque tu te balades en plein cagnard.

Si vraiment tu ne peux pas faire autrement, applique une bonne dose de crème solaire, enfonce un chapeau sur ta petite tête et évite de t’exposer entre 11 heures et 16 heures, au moment où le soleil tape le plus fort.

Attention tout de même : les crèmes solaires ne doivent pas être utilisées comme une alternative à la protection vestimentaire et à l’ombre. Elles offrent une protection additionnelle et c’est tout, surtout qu’aucun cosmétique n’assure une protection anti-UV à 100%.

big-creme-solaire-conseils

La vie étant parfois mal faite, il est possible que tu aies hérité d’un grain de beauté mal placé et que le frottement de tes vêtements ou les lames de ton rasoir l’irritent.

Heureusement, pas la peine de t’inquiéter : les micro-traumatismes répétés n’induisent pas la transformation des nævi en mélanomes.

Enfin, pour terminer sur une autre bonne nouvelle : un grain de beauté localisé sur le visage ou sur une zone exposée au soleil n’a pas plus de risque de dégénérer que des lésions situées sur des zones du corps habituellement cachées, alors ne fais surtout pas l’erreur de protéger les deux grains de beauté de ton visage et pas les autres !

À lire aussi : J’ai brûlé, sans m’en rendre compte, mon capital soleil (mais je vais agir)

 

Virginie

Virginie est tombée dans la marmite des cosmétiques quand elle était toute petite. Depuis, elle se barbouille de rouge à lèvres à longueur de journée et prêche les bienfaits du démaquillage à qui veut l'entendre. À part ça, Virginie aime se trémousser sur du Taylor Swift et actualiser son site mode et beauté.

Tous ses articles

Commentaires
Forum (25) Facebook ()
  • Mewo
    Mewo, Le 24 juillet 2016 à 9h43

    Nunnally
    Team troupeaux de grains de beauté ! Comment ça je suis toute seule ?
    Spoiler: Mate mon bras de belle gosse
    Ca a toujours été vu bizarrement, parmi les remarques que j'ai reçues, on compte :
    - "C'est un tatouage ?" (WTF)
    - "C'est une cicatrice ?" (infirmière de mon ancien collège, oui oui)
    - "Tu feras gaffe, t'as de la terre sur le bras..."

    Moi je trouve ça rigolo, j'ai plein d'autres grains de beauté sur le reste du corps, mais ça fait des groupes comme ça seulement sur mon bras droit :cretin:
    J'ai un énorme troupeau de grain de beauté sur mon épaule gauche. Je l'ai toujours eu de mémoire, aucune idée du pourquoi ou du comment.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!