Quelle crème solaire choisir, quand l’appliquer… suis le guide !

Le soleil (et les cafés en terrasse) étant de retour, voici un petit guide pratique de la crème solaire. Fais-en bon usage, c'est cadeau !

guide crème solaire

En partenariat avec Respire (notre Manifeste)

Publié initialement en 2014 et mis à jour par Lucie

Tu pensais tout savoir sur la crème solaire, ou au contraire, tu te poses plein de questions sur sa composition et son utilisation ? Ce petit guide est pour toi !

Une crème solaire, mais pour quoi faire ?

Malgré ce qu’on pourrait croire, la crème solaire n’a pas été inventée pour te faire perdre ton temps, te faire la gambette grisâtre et poisseuse et te transformer en marchand de sable ambulant.

En réalité, elle sert à protéger la peau des UV et des infrarouges.

Il y a deux types d’UV : les UVA, qui accélèrent le vieillissement de la peau, et les UVB, qui causent aussi bien des coups de soleil que des cancers de la peau. Quant aux infrarouges, ils émettent des radicaux libres qui chauffent et endommagent la peau.

J’en profite pour te rappeler que la crème solaire n’a jamais empêché personne de prendre des couleurs. Elle permet même de bronzer sans passer par la case rouge écrevisse !

Quand et comment mettre de la crème solaire

Si appliquer de la crème solaire tous les jours sur ton bidon ne sert pas à grand-chose (les vêtements empêchent les UV de passer), ton visage peut grandement bénéficier d’un filtre solaire tout le long de l’année, surtout si tu utilises des produits de soin à base d’AHA et de BHA, qui sont photosensibilisants.

Un écran de ville (c’est le petit nom de ce type de produits, plus légers que les crèmes solaires basiques), appliqué quotidiennement après la crème de jour, évitera la formation de taches et le vieillissement prématuré de la peau.

Pour les expositions occasionnelles, le moment où tu dois appliquer ta crème solaire dépend du type de filtres UV qu’elle contient. Elle doit ensuite être réappliquée toutes les deux heures et après chaque baignade (ou bataille d’eau).

Il existe deux types de filtres : les filtres chimiques et les filtres minéraux.

Les crèmes solaires contenant des filtres chimiques commencent à agir environ trente minutes après leur application sur la peau alors que les crèmes contenant des filtres minéraux agissent immédiatement.

Du coup, pense à appliquer ta crème une bonne demi-heure avant d’exposer ton visage ou tes petits bras de poulet au soleil !

Pour bien protéger ton épiderme, elle doit être appliquée de façon homogène et surtout généreuse. Alors pas de radinerie, ton tube de crème ne te sera, de toute façon, d’aucune utilité au paradis.

Sur le visage, la crème solaire s’applique après le soin hydratant de jour. Elle peut être utilisée seule ou sous le maquillage.

Depuis quelques années, grâce aux efforts des laboratoires de cosmétologie, il en existe pour tous les types de peaux, et même les épidermes grassouillets et boutonneux peuvent profiter d’une protection solaire sans se transformer en plaque d’huile au bout d’une heure ou risquer une invasion de points noirs.

Quel type de filtre dois-je privilégier ?

Je t’en parlais plus haut : il existe deux types de filtres UV, les filtres chimiques et les filtres minéraux.

  • Les filtres chimiques (oxybenzone, butyl methoxydibenzoylmethane…) permettent de réaliser des crèmes solaires fluides, qui ne collent pas, ne blanchissent pas la peau et ne coûtent pas un rein. En revanche, ils pénètrent dans l’épiderme, donc dans l’organisme, et peuvent causer des allergies. Certains de ces filtres (coucou oxybenzone !) sont aussi considérés comme des perturbateurs endocriniens.
  • Les filtres minéraux (oxyde de zinc et dioxyde de titane) protègent aussi bien que les filtres chimiques mais ne pénètrent pas la peau : ils agissent comme un miroir qui réverbère la lumière. Gros plus : les filtres minéraux sont moins polluants pour les océans.

Tu l’auras compris : je te conseille fortement de privilégier les crèmes solaires à filtres minéraux qui sont plus sûres pour ta santé et pour l’environnement.

C’est le cas de celles de la marque Respire, composées à 98% d’ingrédients d’origine naturelle, mais surtout de filtres à UVA et UVB 100% minéraux, en plus d’être véganes et fabriquées en France.

À lire aussi : Les déodorants Respire te présentent… leur nouvelle éco-recharge !

Pour autant, elles sont bien plus faciles à étaler et ont un fini beaucoup moins blanc que les crèmes solaires minérales classiques (c’est beau la technologie !). Le bonus : leur odeur est PAR-FAITE.

Quel indice de protection pour moi ?

Le FPS (Facteur de Protection Solaire, SPF en anglais) que tu vas choisir va dépendre de ton phototype et des conditions d’ensoleillement.

Il existe six phototypes, classés selon la couleur des cheveux, la teinte de la peau, la fréquence des coups de soleil, le type de bronzage et le bonnet de soutien-gorge.

  • Phototype n°1 : Peau laiteuse, taches de rousseur, cheveux roux ou très clairs, coups de soleil, pas de hâle.
  • Phototype n°2 : Peau très claire, cheveux blonds, coups de soleil, hâle très léger.
  • Phototype n°3 : Peau claire, cheveux blonds ou châtains, coups de soleil en début d’exposition, hâle doré.
  • Phototype n°4 : Peau mate, cheveux châtains ou bruns, peu de coups de soleil, hâle prononcé.
  • Phototype n°5 : Peau foncée, cheveux bruns ou noirs, presque jamais de coups de soleil, hâle foncé.
  • Phototype n°6 : Peau noire, cheveux noirs, jamais de coups de soleil.

Maintenant que tu as repéré ton phototype, voici les règles un peu reloues à suivre en cas d’exposition au soleil :

  • Un phototype n°1 doit utiliser un SPF50+ ou 50 selon qu’il se la coule douce aux îles Grenadines ou qu’il fasse son marché à l’Île de Ré.
  • Un phototype n°2 doit préférer un SPF50 ou 25 selon qu’il escalade un glacier en Islande ou qu’il fasse du shopping dans les rues de Paris.
  • Un phototype n°3 ne doit pas oublier sa crème SPF50 ou 10 selon qu’il fasse du kitesurf à Lorient ou qu’il déguste un burger en terrasse.
  • Un phototype n°4 peut se contenter d’un SPF20 ou 6 selon qu’il fasse la crêpe à Copacabana ou qu’il se balade dans la campagne limousine.
  • Pour les phototypes n°5 et 6, un SPF6 est suffisant pour tous les types d’activités plus ou moins crapuleuses.

Ce phototype n°1 ne lit pas madmoiZelle

De manière générale, je te conseillerais de privilégier des indices élevés, notamment si tu n’es pas tout à fait certaine de ton phototype.

Choisis un indice 50 autant que possible, surtout en début d’exposition quand ta peau n’a pas encore vraiment pris le soleil, ou un indice 30 si tu prends très rarement des coups de soleil.

On ne le répétera jamais assez : ce n’est pas parce que tu ne rougis pas que ta peau ne prend pas cher ! De toute façon, pars du principe qu’il vaut mieux trop se protéger que pas assez.

Spray solaire SPF30 (75mL), Respire, 13,90€

Et après l’exposition au soleil ?

L’étape à ne pas négliger après l’exposition au soleil, c’est bien sûr celle de l’après-soleil !

Si beaucoup la pensent non-essentielle, sache qu’elle peut jouer une grosse différence dans l’état de ta peau.

En plus d’accélérer le vieillissement de la peau, le soleil et la chaleur ont tendance à la déshydrater et à l’assécher, c’est pourquoi il est important d’apporter beaucoup d’eau et de gras à ton épiderme pour compenser.

Pour préparer et prolonger le bronzage, et pour permettre à la peau de se régénérer plus rapidement, je te conseille donc de toujours utiliser un produit après-soleil après t’être exposée.

Respire en a sorti un cette année, et c’est une véritable bombe ! En texture gel ultra fraîche, il est adapté à tous les types de peau.

Ses actifs sont l’aloe vera, très connu pour son action apaisante et hydratante, l’eau de Noirmoutier reminéralisante et détoxifiante, et une micro-algue rouge préparatrice et prolongatrice de bronzage en provenance du sud de la France.

Je suis personnellement ultra fan de ce produit qui sent divinement bon et qui pénètre rapidement la peau en la laissant douce mais pas grasse.

Et il prolonge vraiment le bronzage, ce qui est un gros plus quand on est ultra-blanche comme moi !

Gel-crème après-soleil (200mL), Respire, 13,90€ (existe aussi en petit format)

D’ailleurs, tu peux l’utiliser comme une simple crème hydratante pour le corps le reste de l’année.

Attention cependant, l’après-soleil n’est pas à appliquer sur les coups de soleil ! Pour ça, utilise des produits vendus en pharmacie.

Je termine en te suggérant les coffrets proposés par Respire, composés des différents produits de leur gamme solaire pour être parée cet été ! Tu peux tous les retrouver en cliquant ici.

Coffret spray solaire SPF30 et après-soleil, Respire, 37,80€ 34,30€

J’espère que cet article t’aura informée et que tu ne manqueras jamais une occasion de te tartiner de crème solaire désormais !

À lire aussi : Respire lance sa toute première crème hydratante !

Virginie

Virginie

Virginie est tombée dans la marmite des cosmétiques quand elle était toute petite. Depuis, elle se barbouille de rouge à lèvres à longueur de journée et prêche les bienfaits du démaquillage à qui veut l'entendre. À part ça, Virginie aime se trémousser sur du Taylor Swift et actualiser son site mode et beauté.

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!