Live now
Live now
Masquer
Boohoo épinglé par l'autorité de la pub britannique pour vendre un t-shirt sur une mannequin en string
Actualité mode

Une femme en string pour vendre un t-shirt, ça ne passe plus : Boohoo est épinglée pour sexisme

L’autorité des normes publicitaires britanniques exige que Boohoo cesse de vendre des t-shirts sur des mannequins en bikini, trouvant les images trop « sexuellement suggestives ».

Dans la vraie vie, il arrive qu’on enfile vite fait un grand t-shirt sur son maillot de bain pour aller à la piscine ou à la mer, par exemple. Mais sur le site de Boohoo, si les mannequins portent des itsi bitsi petits bikinis, avec des baskets, ce n’est clairement pas une innocente proposition de look « sortie de plage ». Alors l’Autorité des normes publicitaires britanniques (Advertising Standards Authority) a décidé de sévir.

Boohoo vendait des t-shirts sur une mannequin en string, agenouillée, jambes écartées

Boohoo cherchait à vendre des t-shirts sur une mannequin en string, agenouillée, les jambes écartées. © Capture d'écran du site britannique de Boohoo.
Boohoo cherchait à vendre des t-shirts sur une mannequin en string, agenouillée, les jambes écartées. © Capture d’écran du site britannique de Boohoo.

Cette organe de régulation de la publicité au Royaume-Uni a en effet constaté que cette marque d’ultra fast-fashion avait une fâcheuse tendance à hypersexualiser ses mannequins.

Déjà régulièrement épinglée pour ses pratiques commerciales trompeuses et ses conditions de production digne de l’esclavage moderne, la griffe Boohoo présentait en effet l’un de ses t-shirts sur une mannequin en culotte de maillot de bain — la fine ficelle string bien visible.

Sur certaines photos, la mannequin tourne donc le dos à la caméra, agenouillée, les jambes écartées, remontant son haut pour mieux mettre en évidence son fessier… afin de vendre ledit t-shirt, rappelons-le !

Face à ces images consternantes, une personne a déposé une plainte auprès de l’Autorité des normes publicitaires britanniques. Celle-ci les a, à son tour, jugées dégradantes. Dans un article daté du 16 février 2022, le Guardian cite ainsi les propos de l’Advertising Standards Authority concernant sa décision :

« Nous avons noté que ni la nudité partielle ni les bas de bikini n’étaient pertinents pour le produit et que les images ne montraient pas le produit tel qu’il serait habituellement porté. Pour ces raisons, nous avons conclu que la publicité objectivait et sexualisait les femmes. Elle était donc irresponsable et susceptible de causer une offense grave. […]

Nous avons dit à Boohoo de veiller à ce que les futures publicités soient préparées avec un sens des responsabilités envers les consommateurs et la société. »

Boohoo, habituée à être sermonnée par l’autorité de régulation de la pub

Boohoo a donc retiré les images incriminées de son site, tout en commentant qu’elles reflétaient « la diversité des femmes dans la société et leur clientèle ». Cette dernière avait d’ailleurs pu recevoir en 2019 une newsletter illustrée d’une femme en mini-robe blanche et veste beige, avec en slogan « Send Nudes ».

Quand Boohoo feint d'inviter sa clientèle à lui envoyer des nudes
En 2019, Boohoo feignait d’inviter sa clientèle à lui envoyer des nudes.

Ce jeu de mot peut aussi bien signifier « balancez les vêtements couleur chair » dans ce contexte précis, que « envoyez des photos de vous, nues » en général. Or, cette ambiguïté censée provoquer pour mieux vendre avait justement été épinglé par l’ASA à l’époque ! L’autorité britannique de la pub, se souvient le Cosmopolitan britannique, avait alors jugé irresponsable de s’amuser en tant que marque aussi influente de cette « tendance sociale potentiellement dangereuse ».

C’est donc une nouvelle bataille de gagnée pour l’ASA, mais gagnera-t-elle la guerre contre la BBL fashion ?

À lire aussi : Le créateur de Jacquemus envoie les homophobes se rhabiller ailleurs que chez lui

Crédit photo de Une : capture d’écran du site de Boohoo.

Les Commentaires
2

Avatar de RainyMood
17 février 2022 à 06h02
RainyMood
Et si les marques jouaient là dessus ? Genre le faisaient vraiment exprès pour qu'on parle d'eux ? Non parce qu'on est en 2022 et y a eu suffisamment de scandales pour qu'ils sortent des excuses de "Ahn mais c'est pas notre politique". Même en mal, on parle d'eux et y aura des gens qui achèteront le T-shirt.
9
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Actualité mode

Cette performance forte dénonce la fast-fashion, bien au-delà du Black Friday
Actualité mode

Cette performance forte dénonce la fast-fashion, bien au-delà du Black Friday

Anthony Vincent

30 nov 2022

Sexo
Sponsorisé

Parlons sans complexe de vaginettes

Humanoid Native
Du Japon à l'Occident, regards croisés sur le kimono
Actualité mode

Cette exposition sur les kimonos transcende les frontières et les époques

Anthony Vincent

30 nov 2022

Kim Kardashian, ambassadrice de Balenciaga et son sac cagole
Actualité mode

Kim Kardashian questionne son partenariat avec Balenciaga, suite à leur campagne controversée avec des enfants

Anthony Vincent

29 nov 2022

Balenciaga retire sa pub controversée avec des enfants à nounours BDSM
Actualité mode

Balenciaga retire sa pub controversée avec des enfants à nounours BDSM

Anthony Vincent

29 nov 2022

5
Réunir des marques éco-responsables sur une appli pratique, c’est le pari gagnant de Toasty
Actualité mode

Réunir des marques écoresponsables sur une appli informative et ludique, c’est le pari gagnant de Toasty

Anthony Vincent

28 nov 2022

Black Friday 10 sacs à main à prix bien cassé qui valent le détour
Actualité mode

Black Friday : ces sacs à main en promo ne casseront ni votre banque ni votre dos

La Rédaction

25 nov 2022

kanyewest
Actualité mode

Adidas enquête sur Kanye West qui aurait montré du porno au bureau, et une vidéo explicite de Kim Kardashian

Anthony Vincent

25 nov 2022

Et si on profitait de la Black Week et de Black Friday pour se trouver une doudoune bien chaude
Actualité mode

Black Friday : 10 doudounes en promo à prix cassé pour la Black Week

La Rédaction

24 nov 2022

Au match Danemark-Tunisie, l’ex-Première ministre danoise a porté une robe arc-en-ciel
Actualité mode

Au match Danemark-Tunisie, l’ex-Première ministre danoise a porté une robe arc-en-ciel

Anthony Vincent

23 nov 2022

2
316624701_592550402630752_9042583611806371579_n
Actualité mode

Se marier à la Maison-Blanche, le luxe ultime de la petite-fille du président, Naomi Biden

Anthony Vincent

23 nov 2022

La mode s'écrit au féminin