Le troc de vêtements, l’avenir de la mode durable ?


L'échange de vêtements pourrait bien être la prochaine étape de la mode durable ! Découvre cette nouvelle manière gratuite et écologique de consommer la mode.

Le troc de vêtements, l’avenir de la mode durable ?@BBH Singapore - Unsplash

La mode de seconde main vit actuellement une grande ascension.

Il est non seulement tendance de s’habiller en friperie, mais il devient également nécéssaire, en cette période d’urgence climatique, de se tourner vers une consommation plus consciente.

Refinery29 a récemment publié un article sur un évènement dédié au swishing, c’est à dire à l’échange de vêtements, qui m’a éclairée sur cette « nouvelle » manière de s’habiller.

Je t’éclaire alors à mon tour sur le sujet !

Le swishing ou troc de vêtements, ça consiste en quoi ?

L’événement évoqué par Refinery29 était organisé par le Betsey’s Closet Swap Shop et s’est déroulé à la O2 Academy d’Islington (à la base un lieu de musique indoor londonien).

Le swishing consiste donc à se réunir dans un lieu afin d’y échanger ses vêtements avec d’autres personnes.

À aucun moment de l’argent ne rentre en compte : pas de vente, seulement des échanges !

Le swishing ou troc, sous cette forme-là en tout cas, en est à ses prémices et ne connaît pas encore une ampleur démesurée, mais ça ne saurait tarder…

Le but du swishing, c’est également de faire naître un sentiment de communauté par le biais du shopping de vêtements d’occasion.

On y rencontre des gens qui partagent les mêmes valeurs et peuvent donner leurs astuces et conseils sur comment porter, accessoiriser et donner du style à telle ou telle pièce.

Un évènement bien organisé et fiable aura évidemment un comptoir d’enregistrement à l’entrée, afin que la qualité des vêtements soit vérifiée et validée avant de passer à l’échange !

Les échanges de vêtements, des évènements accueillants

Refinery29 a rencontré lors d’un swishing Luna Morgana, la coordinatrice d’un groupe de soutien social.

Pour elle, ce genre d’évènement permet entre autres aux personnes trans et non-binaires de trouver de quoi s’habiller au sein d’une commuté bienveillante.

Santi, fondateur de G(end)er Swap, basé à Londres, explique :

Les échanges de vêtements offrent un havre inclusif, exempt de sections de vêtements sexués, d’assistants commerciaux agressifs et d’histoires d’essayages embrassantes.

Les histoires de transphobie dans les magasins ne sont pas si rares, et ces événements sont une alternative indispensable.

Un espace de swishing se veut bienveillant, ouvert à tous et toutes :

Vous pouvez trouver de nouveaux vêtements, de nouveaux amis, plus de ressources et vous sentir bien.

C’est quelque chose que les espaces commerciaux offrent rarement à notre communauté.

Tout cela est propre aux swishings organisés par le Betsey’s Closet Swap Shop, qui semblent être nombreux à Londres, mais rien ne garantit que tous les espaces de troc soient aussi bienveillants.

Je préfère le préciser afin de ne pas généraliser.

Il faut également garder à l’esprit que les évènements de troc de vêtements connaissent quelques limites !

Par exemple, rien ne dit que tu vas trouver ta taille aussi facilement que dans un magasin ordinaire (ce qui n’est déjà pas toujours de la tarte)…

Tout dépendra des gens que tu croises et avec lesquels tu auras l’opportunité d’échanger !

Le troc, l’avenir de la mode durable ?

En vérité, je n’avais jamais entendu parle d’évènements liés au troc de vêtements, je ne connaissais que les vide-dressings classiques. Je vais désormais y faire plus attention, voire tenter de tester la chose par moi-même !

Roberta Lee, une « styliste durable », explique à Refinery29 :

Il y a un changement dans la conscience des consommateurs, et nous prenons conscience du fait que nous avons déjà suffisamment de vêtements, alors le troc n’est plus aussi tabou qu’avant.

Les stylistes personnels ont aussi un rôle important à jouer pour aider les gens à changer leurs habitudes.

Cela rejoint ce qu’expliquait Kaitlyn Dever aux Oscars, lorsqu’elle portait une robe Vuitton écologique afin de montrer que la mode durable peut être présente même sur le red carpet.

Avec le swishing, tu économises encore plus d’argent qu’en friperie, puisqu’en fait, tu n’en dépenses pas.

Tu essayes des vêtements dans un environnement accueillant, et rafraîchis gratuitement ta garde-robe… Que demander de plus ?

Bonne nouvelle, le troc de vêtement se multiplie en France aussi !

As-tu déjà participé ou organisé des évènements d’échange de vêtements ? Penses-tu que le troc va faire de la concurrence aux friperies ?

À lire aussi : Les tendances mode printemps/été 2020

Caroline Arénas

Caroline Arénas

Carotte est rédactrice Mode. Elle aime tout ce qui est les chiots, les graines et l'automne. C'est aussi elle qui écrit cette description à la troisième personne.

Tous ses articles

Commentaires

Kristeva

J'en ai déjà fait avec des copines/connaissances (une dizaine de personnes max). En fait le but c'est pas de repartir exactement avec le même nombre de fringues, certains en donnent mais ne prennent rien, d'autres prennent des trucs sans que l'on prenne les leurs. C'est pas forcément du donnant-donnant, mais en même temps tu es là pour vider ton armoire. Alors certes tu n'emmènes pas des choses qui auraient beaucoup de valeur !
Bon le souci c'est quand tu n'es pas dans les tailles moyennes. Moi j'ai rien trouvé à ma taille quand j'en ai fait, pourtant je ne fais qu'un 40-42 ! mais tout le monde faisait du 36-38 :dunno:
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!