Live now
Live now
Masquer
cats-film
Cinéma

Traumatisé par la nullité du film Cats, le compositeur de la comédie musicale a dû acheter un chien thérapeutique

Désastre critique, catastrophe au box-office, le film Cats, adapté de la comédie-musicale éponyme, a fait trembler les cinéphiles. Parmi lesquels son propre compositeur.

Rien ne sert de tirer sur une ambulance.

On le sait tous : Cats a été un bide absolu, qui a même légèrement, voire carrément fait rougir de honte tous ses participants, de son casting à son compositeur…

Le compositeur de Cats achète un chien

Rappelez-vous.

Cats, c’était sur le papier un projet faramineux jouissant de :

  • 100 millions de dollars
  • Un casting de rêve composé entre autres talents de Judi Dench,  Idris Elba, Taylor Swift, Ian McKellen, James Corden, et même Jason Derulo
  • Un réalisateur oscarisé pour son chef-d’œuvre Le Discours d’un Roi
  • Le compositeur de la comédie-musicale originale, j’ai nommé Andrew Lloyd Webber (vous savez, le némésis de Monsieur Sheffield dans Une nounou d’enfer et accessoirement l’un des plus grands compositeurs de Broadway)

Plutôt pas dégueu, au vu de cette liste à puces.

Rien ne laissait donc présager que le produit final serait un tel désastre, entrainant la moquerie généralisée.

Les effets spéciaux d’une laideur peu commune ont joué pour beaucoup dans l’horreur globale qu’est ce film, qu’on a personnellement dû couper au bout de 20 minutes tellement on était mal à l’aise.

Et on est manifestement loin d’être les seules, puisque le compositeur de la comédie-musicale originale et du film a presque été en choc post-traumatique suite à la sortie du film.

Il a récemment expliqué au magazine Variety :

Cats était mauvais dans tous les domaines. […] C’était la première fois en 70 ans que je suis sorti d’un film en ayant envie d’acheter un chien. La seule chose positive qui m’est arrivée grâce à Cats, c’est ce petit Bichon havanais. »

Ironique pour une « cat person ».

Le compositeur a été si traumatisé qu’il lui a été impossible de se séparer de son chien, désormais symbole de sa rupture avec la comédie-musicale Cats, même pour un trajet en avion :

J’ai écrit à la compagnie aérienne pour lui dire que j’avais besoin de lui avec moi tout le temps parce que j’étais émotionnellement en souffrance et que je devais avoir ce chien de thérapie à mes côtés. La compagnie aérienne m’a répondu et a dit « Pouvez-vous prouver que vous en avez réellement besoin ? » et j’ai répondu « Oui, vous n’avez qu’à regarder ce que Hollywood a fait de ma comédie musicale Cats ». J’ai ensuite reçu une réponse positive accompagnée d’une note disant « Pas besoin d’un rapport médical ».

Même si l’on compatit avec ce pauvre Andrew Lloyd Webber, on avoue que cette déclaration est sans doute l’une des plus drôles qu’on a pu lire cette année.

On espère qu’il se remettra au plus vite et nul doute que ce petit bichon havanais sera d’une grande aide pour traverser ce tunnel de la honte.

À lire aussi : Alerte guimauve : Mike et Susan (enfin leurs interprètes) réunis dans un film de Noël


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

4
Avatar de Nastasja
8 octobre 2021 à 18h10
Nastasja
"J’ai écrit à la compagnie aérienne pour lui dire que j’avais besoin de lui avec moi tout le temps parce que j’étais émotionnellement en souffrance et que je devais avoir ce chien de thérapie à mes côtés. La compagnie aérienne m’a répondu et a dit « Pouvez-vous prouver que vous en avez réellement besoin ? » et j’ai répondu « Oui, vous n’avez qu’à regarder ce que Hollywood a fait de ma comédie musicale Cats ». J’ai ensuite reçu une réponse positive accompagnée d’une note disant « Pas besoin d’un rapport médical ».
* recrache son thé par les narines *
0
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Cinéma

Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Humanoid Native
Euphoria  // Source : HBO
Culture

Zendaya en a marre de jouer que des lycéennes alors qu’elle n’est jamais allée au lycée

Quitter la nuit // Source : Haut et court
Culture

« On n’a pas à exiger quoi que ce soit des victimes », avec Quitter la nuit, Delphine Girard met la justice face à ses limites

9
Booksmart
Culture

Netflix : les 7 meilleurs films lesbiens à voir et à revoir

Source : Madmoizelle
Culture

Violences sexuelles dans le cinéma : « Les actrices qui parlent acceptent de sacrifier leur carrière »

Tom Felton // Source : WB
Culture

Série Harry Potter : le conseil insolite de Tom Felton (Malefoy) aux futurs acteurs

Après Anatomie d’une chute, 6 films qui prouvent que le cinéma français est le meilleur du monde
Culture

Après Anatomie d’une chute, 6 films qui prouvent que le cinéma français est le meilleur du monde

2
M3gan
Culture

Dans le top 10 films et séries Netflix cette semaine, on regarde quoi ce week-end ?

Dune // Source : WB
Culture

Dune 3 est déjà en préparation (mais ne sera pas le prochain film de Villeneuve)

Johnny Depp et Maïwenn // Source : Why Not Productions
Culture

Festival de Cannes : les agresseurs présumés sont toujours les bienvenus

La pop culture s'écrit au féminin