Live now
Live now
Masquer
merveillleux
Food

Tout savoir sur les Merveilleux de Fred, la pâtisserie lilloise qui a conquis le monde

Dans une contrée lointaine… bon, pas si lointaine que ça ; à Lille, donc, un pâtissier a créé une dose de sucre et de bonheur qui va vous réconforter comme jamais. Découvrez sa recette et son histoire. 

En ce beau week-end ensoleillé (c’est faux, chez moi il pleut, berk, c’est nul), je viens vous conter l’histoire magique — et surtout sucrée — des Merveilleux de Fred.

Hein ? Quoi ? Vous ne savez pas ce que sont les Merveilleux ? Quelle chance, car vous allez pouvoir baver sur cet article puis vous empresser d’en acheter — ou les rajouter dans votre liste de trucs à tester le jour où vous serez à proximité de l’une des nombreuses boutiques dédiées à ces délices, qui ont essaimé jusqu’au Japon !

Les Merveilleux portent en effet parfaitement leur nom — même s’ils pourraient aussi s’appeler les Hmmmmm, les Miam, ou les Encore un petit bout mais c’est vraiment de la gourmandise.

Pour faire simple, la recette se compose d’une meringue parfaitement sucrée, plongée dans une crème fouettée au chocolat puis enrobée de copeaux de chocolat noir. C’est tout. Et c’est déjà beaucoup.

Aux Merveilleux de Fred, c’est quarante boutiques en Europe, trois aux États-Unis et même une à Tokyo. Pour vous donner un petit exemple de ce succès, la maison des Merveilleux à Lyon faisait 1,2 million d’euros de chiffre d’affaires en 2020 et comptait entre 10 et 19 salariés. Un beau succès qui ne cesse d’accroître : une nouvelle boutique vient d’ouvrir à Paris, dans le quartier de l’Odéon !

Alors découvrons ensemble cette pâtisserie qui a fait chavirer le globe…

Les Merveilleux de Fred, aussi simples qu’efficaces

Le Merveilleux se basent sur une recette simple, mais si réconfortante qu’il n’y a pas besoin de plus. Ils viennent en plusieurs tailles, mais si vous n’en prenez qu’un petit, vous ne résisterez probablement pas à l’envie du deuxième !

Deux autres versions existent néanmoins si vous voulez varier les plaisirs : L’Incroyable (toujours la même meringue, mais cette fois avec une crème fouettée au spéculoos enrobée de copeaux de chocolat blanc) et L’Indispensable (avec cette fois une crème fouettée au café enrobée de meringue cristallisée).

C’est très dur de choisir, alors autant prendre les trois. Il y a encore d’autres version disponibles au format mini.

Après, évidemment, je vous vois venir : « Ouais mais le chocolat blanc c’est pas du chocolat »… Il y aura obligatoirement plusieurs teams, mais vous savez ce qu’on dit : dis-moi quel Merveilleux tu prends et je te dirai qui tu es ! (C’est faux, personne ne dit ça.)

merveilleux

Mais c’est qui ce Fred ?  

Frédéric Vaucamps — le fameux Fred — est un pâtissier originaire du nord de la France. Dans les années 1080, quand on dansait sur Let’s Groove de Earth, Wind & Fire en boîte (je suis née en 98 mais j’essaye de créer une ambiance ok), Fred a créé sa version du Merveilleux, une recette originaire du Vieux-Lille.

Il ne s’est pas tant éloigné de la recette originale : il l’a juste rendue plus légère. Puis un beau jour, en 1997 (quand on écoutait Free From Desire), la boutique Aux Merveilleux de Fred est née dans la jolie ville de Lille. 

Les enseignes de Frédéric Vaucamps se sont multipliées comme des petits pains et sont devenues aussi mythiques que ses pâtisseries. Elles ont toutes la même décoration aux inspirations baroques, qui vous fera voyager dans une époque célébrant, selon la maison de Fred : « l’art de vivre à la française : celle de prendre le temps, d’apprécier les belles et les bonnes choses ».

Dans une de ses rares interviews en 2013 pour Osons La France, Frédéric Vaucamps explique que même s’il voulait des boutiques à l’aspect luxueux (car c’est « ce que j’aime »), il cherchait tout de même « un rapport qualité-prix le plus irréprochable possible » — le créateur de la maison mythique propose ses Merveilleux à l’unité pour un peu plus de 2€, ce qui reste très abordable.

Un peu d’histoire du Merveilleux

Le nom « Merveilleux » s’inspire de l’époque mondaine du Directoire. En gros, c’était la période d’un gros changement niveau politique française après deux ans douloureux : la Terreur (une période de la Révolution française recouvrant les années 1793 et 1794). 

Le Directoire est un moment de l’histoire caractérisé par l’extravagance des tenues vestimentaires. Les femmes, surnommées les Merveilleuses, s’habillaient de tuniques inspirées des Grecques antiques ; l’adjectif « merveilleux » était apparement utilisé à foison pour qualifier leurs belles tenues, d’où leur surnom !

C’était nouveau car la période précédente ne prônait pas l’extravagance, au contraire.

merveilleuses
Extrait de la vidéo YouTube La mode au XVIIIe siècle, Frédérique Bléry

Les Merveilleux n’attendent que vous

Si vous n’aimez pas la meringue, no panic. La maison Aux Merveilleux concocte également des gaufres belges à la vanille et au rhum ; il y a aussi les cramiques, des brioches qui prennent des forment différentes, avec du chocolat, des raisins ou nature ! Plein de versions toutes aussi bonnes les unes que les autres — sauf les raisins car ce sont, comme chacun sait, des vicieux qui se font passer pour du chocolat. 

Alors vous n’avez pas une envie de sucre soudainement ? Parce que moi je sais déjà ce que je vais faire de mon week-end… Trouver la prochaine pâtisserie de folie à vous faire découvrir ! 

À lire aussi : Régime sans gluten, vegan, sans sucre… J’ai créé ma pâtisserie pour toi !

Crédit photo : YouTube – Grands moulins de Paris


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

19
Avatar de flofloclay
6 octobre 2021 à 08h10
flofloclay
Cette patisserie est un classique de la patisserie française (dans sa version au chocolat), mais elle existe sous plusieurs noms.
Quand j'étais enfant, dans les années 80, elle se trouvait dans toutes les patisseries de ma région Contenu spoiler caché., sous le nom de " tête de n**** ". Et j'adorais cela, c'était la patisserie que je demandais à mes parents de me prendre quand ils prenaient des patisseries.
Plus tard, je l'ai revu souvent, dans la meme région, sous le nom de "rocher" (d'ailleurs bonne idée de ne plus utiliser l'ancien nom), et c'est sous cette appellation qu'elle est vendue dans ma patisserie aujourd'hui.
J'ai déjà vu des magasins de la marque qui est citée dans l'article, mais je n'ai jamais gouté ceux-là en particulier.
0
Voir les 19 commentaires

Plus de contenus Food

Source : ildipapp / Canva
Food

La recette rapide du (vrai) taboulé libanais, pour les soirs de flemme

5
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : milla1974 de Getty Images
Food

La recette sans pétrissage et sans robot de la brioche aux pépites de choco

1
C'est l'appareil électroménager-star de nos cuisines ces dernières années : on veut bien évidemment parler de la friteuse à air chaud ! Louée pour sa praticité et sa rapidité, il se murmure néanmoins qu'elle serait cancérigène et dangereuse pour la santé. On démêle le vrai du faux.
Santé

Mal utilisées, les friteuses Airfryer peuvent-elles vraiment être toxiques pour la santé (comme l’affirme une étude coréenne) ?

La recette facile et décadente du potimarron farci au camembert rôti pour les soirs de flemme // Source : Capture d'écran Instagram du chef Simon Auscher
Food

Cette recette Instagram est-elle une arnaque ? 5 astuces pour éviter les désillusions

1
Source : @Photo de Foodie Factor
Food

Voici l’heure à laquelle il est préférable de prendre son petit-déjeuner 

4
Source : Canva
Lifestyle

J’ai testé pour vous… Faire un food tour à vélo

Source :  jmsilva de Getty Images Signature
Food

La recette ultra-facile des bonbons maison

Source : CreatiVegan de Getty Images
Food

La recette facile du crumble aux pommes, aux fraises et aux spéculoos

Source : -lvinst- de Getty Images
Food

La recette (facile) du flan coco

Source : Flavia Novais de Getty Images
Food

La recette (facile) de la mousse au citron

La vie s'écrit au féminin