Cette tendance TikTok glamourise les troubles du comportement alimentaire


Une catégorie TikTok met en avant les troubles du comportement alimentaire. Vidéos positives et motivantes, ou contenu dérangeant et dangereux ?

Cette tendance TikTok glamourise les troubles du comportement alimentaire

Comme n’importe quel autre réseau social, il y a beaucoup de choses bien mais aussi un bon nombre de choses dérangeantes sur TikTok.

L’une des tendances actuelles n’est autre que… les vidéos valorisant les troubles alimentaires.

Des jeunes filles postent des contenus qui, que ce soit volontaire ou non, sont capables d’être vraiment très dangereux pour la santé mentale des personnes qui souffrent (ou ont souffert) de troubles du comportement alimentaire

Quand les troubles du comportement alimentaire sont glamourisés

Bien sûr, glamouriser les troubles alimentaires sur Internet n’est pas nouveau. Tumblr et Instagram ont leurs propres catégories et hashtags.

Cependant, d’après une étude, le pourcentage mondial des troubles alimentaires ne cesse d’augmenter chez les adolescentes et adolescents.

Je suis tombée sur une vidéo de la youtubeuse Sarah Hawkinson, qui analyse souvent les différentes tendances qui émergent sur les applications telles que TikTok.

Je te la partage car je la trouve pertinente et parce que Sarah n’a pas fait cette vidéo uniquement dans le but de dénoncer les choses.

Elle porte aussi son attention sur des tiktokeuses qui prennent le contre-pied de la tendance en appelant à arrêter de perpétuer ses modes de vies dangereux.

La mode des vidéos TikTok sur les troubles du comportement alimentaire

Cette vidéo a attiré mon attention déjà pour les mots que Sarah Hawkinson prononce en introduction, au sujet de sa propre expérience.

Elle explique qu’il y a une période où elle-même a eu des soucis avec son propre comportement vis-à-vis de l’alimentation.

Sarah affirme néanmoins ne pas s’être enfoncée trop profondément dans des troubles extrêmes et s’en être sortie depuis…

Une expérience similaire m’a également amenée il y a quelque temps à comprendre à quel point le genre de contenu dont je m’apprête à te parler est en effet un problème.

Même quelqu’un qui n’a pas eu, comme le dit Sarah, un « full on eating disorder » (elle entend par là un trouble alimentaire confirmé et diagnostiqué) est capable d’être troublée par ces vidéos.

Alors imagine un peu ce qu’il en est des personnes qui sont profondément touchées par les TCA !

Là, c’est le moment où je te préviens que si tu as toi-même tes propres problèmes avec les troubles alimentaires, il ne vaut mieux pas que tu lises la suite.

Même si je sais que si tu es en plein dedans, savoir que ce contenu peut être sensible risque de te donner d’autant plus envie de le lire…

Sarah fait remarquer qu’Instagram a une politique de plus en plus stricte concernant les hashtags les plus sombres et dérangeants que j’éviterai de nommer.

Visiblement, ce n’est pas le cas sur TikTok ; et c’est probablement pour ça que la communauté « pro-ana » prend de l’ampleur sur cette application-là plus que sur une autre.

Troubles du comportement alimentaire sur TikTok : des vidéos rassurantes ou dérangeantes ?

D’après Sarah Hawkinson, beaucoup des contenus relatifs aux troubles alimentaires sur TikTok concernent en fait le processus de guérison, ce qui est en soit un bon point.

Par exemple, la vidéo qu’affiche Sarah à 5:44 montre la petite quantité qu’une fille en guérison ingurgite pendant la journée.

C’est très peu, mais c’est censé montrer qu’elle va un peu mieux, qu’elle se nourrit.

Et il y a de nombreuses vidéos de ce genre sur l’application.

Ce qui pose vraiment problème selon moi, c’est le fait que certaines des personnes à l’origine de ces vidéos ne sont peut-être pas atteintes de troubles alimentaires, et font ce genre de contenu juste pour surfer sur la tendance…

Peut-être même qu’elle mentent sur ce qu’elle ont vraiment mangé ? Nul ne le sait.

Le souci, c’est que des personnes qui souffrent de TCA vont tomber dessus, ce qui risque d’enclencher leurs troubles et ainsi les enfoncer davantage dans des habitudes toxiques.

D’ailleurs, même les vidéos qui retracent tout le parcours d’une personne jusqu’à la guérison peuvent laisser perplexe, comme le fait remarquer Sarah.

Dans ce genre de vidéo, la personne se montre d’abord à son pire. Elle explique comment elle en est arrivée là, ce qu’elle mangeait quand elle était à son poids le plus bas (s’il s’agit d’anorexie par exemple)…

Puis petit à petit, tu es témoin de son évolution jusqu’au moment où elle retrouve la santé et finit sur une conclusion positive.

Si ce genre de contenu peut éventuellement en  inspirer certains et certaines, d’autres vont volontairement les regarder pour la partie la plus sensible ; celle qui montre la personne au plus mal.

Ça en devient alors une vidéo conseils et astuces pour atteindre un poids idéal. (Toujours dans le cas de l’anorexie.)

Je tiens à préciser que si ce contenu prend de l’ampleur sur TikTok, il n’est pas exclusif à cette application : il y a énormément de vidéos du même genre sur YouTube (qui censure beaucoup de choses inoffensives mais n’hésite pas à autoriser la promotion des troubles alimentaires, tiens).

Et d’ailleurs, sous ces vidéos, j’ai toujours vu des commentaires de gens avouant les regarder pour DÉCLENCHER leurs troubles et se « motiver ». Et non pour le côté motivant du processus de guérison….

Les troubles du comportement alimentaire glamourisés sur TikTok

Sarah émet une réserve en ce qui concerne les vidéos volontairement travaillées, et fait remarquer qu’il s’agit parfois de reproduire des scènes de films (comme le TikTok que tu vois à 7:22)…

Œuvres artistiques ou excuses pour se déclencher et déclencher des troubles ?

Si le but de ce genre de vidéos reste ambigu, d’autres ne laissent pas vraiment le bénéfice du doute.

Il n’y a même plus d’ambiguïté, elles ne se veulent ni artistiques ni glamourisantes, mais basculent carrément vers des tips et astuces pour AVOIR et s’enfoncer d’avantage dans un trouble alimentaire (comme l’exemple montré à 8:18).

Les tiktokeuses qui appellent à arrêter de perpétuer les TCA

La première vidéo montrée par Sarah est justement celle d’une jeune fille qui attire les gens vers sa vidéo à l’aide d’un titre laissant penser qu’il s’agit d’un contenu sensible…

Mais en fait, elle ne montre rien, et appelle à la place à mettre fin à cette tendance.

Sarah montre des exemples de ces vidéos positives à 4:55 ou encore 11:33.

Il y a aussi une sorte de sous-catégorie qui se situe un peu entre les deux. Dans ces vidéos, les jeunes filles utilisent l’humour noir pour relativiser leur maladie, comme le montre Sarah à 9:55 ou à 11:03.

Il s’agit de vidéos dans lesquelles les jeunes filles rient du fait qu’elle n’aient rien mangé de la journée.

Cependant, Sarah précise que rien ne dit que ces vidéos soient postées par des personnes qui ont des TCA, mais cela reste du contenu sensible pour les personnes concernées qui pourraient tomber dessus.

Le danger des vidéos régime et santé sur Internet

Sarah mentionne aussi les vidéos qui promeuvent un mode vie « trop » sain, comme les astuces régime, qui posent problème pour les personnes qui sont sensibles au TCA, du fait de la forte restriction en calories qu’imposent ces diètes.

Par exemple, les vidéos « Une journée dans mon assiette » qu’on voit beaucoup sur YouTube.

Cela fait passer pour sain une alimentation trop basse en calories, et peut s’avérer être un élément déclencheur chez les personnes souffrant de TCA.

Pour finir, Sarah fait remarquer quelque chose de pertinent.

Ce genre de tendances qui promeut les troubles alimentaires est exclusivement représenté par de jeunes adolescentes maigres, et sous-entend alors qu’un trouble alimentaire signifie minceur.

Ce qui est faux. Tu peux parfois avoir l’air « normale », ou être en surpoids, et souffrir de troubles alimentaires sérieux. C’est important de le rappeler.

Est-ce que tu as vu passer ce genre de vidéo ? As-tu repéré d’autres tendances dérangeantes sur TikTok ?

À lire aussi : Adopte le look egirl, les meufs populaires de Tik Tok

Caroline Arénas

Caroline Arénas

Carotte est rédactrice Mode. Elle aime tout ce qui est les chiots, les graines et l'automne. C'est aussi elle qui écrit cette description à la troisième personne.

Tous ses articles

Commentaires

Mad'moizelle Meredith

J’enrage mais comment critiquer quand on est nous meme tombées dans le piège ? (Avec les moyens de l’epoque évidemment)

Je suis désemparée face à tout ça j’avoue...
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!