Salut, c’est ta vulve ! On fait connaissance ?

Ton sexe est pour toi une parfaite inconnue qui squatte ton entrejambe ? Voici quelques pistes pour découvrir ton anatomie et prendre le pouvoir sur ta teucha.

Salut, c’est ta vulve ! On fait connaissance ?

Bonjour, c’est ta chatte.

Quand tu te mets debout devant un miroir, je suis la seule partie de la face avant ton corps que tu ne peux pas voir.

Dommage, car je gagne vraiment à être connue !

Regarder sa vulve dans un miroir, pourquoi faire ?

La journaliste Clarence Edgard-Rosa, spécialiste des féminismes, des questions de sexualités et de genre, vient de publier Connais-toi toi-même, un guide d’auto-exploration du sexe féminin.

Dans cet ouvrage très joliment illustré, l’auteure s’est inspirée du mouvement self-help, « mené par des militantes féministes et des professionnelles de santé » dans les années 70, qui « a permis à de nombreuses femmes de s’approprier les savoirs gynécologiques et de s’autonomiser. »

Elle propose ainsi 10 « ateliers » pour découvrir chacune des parties qui me constitue, moi la vulve, et ce je renferme.

Le but avoué de cette découverte intime : se connaître pour devenir actrice de sa santé sexuelle et de sa sexualité et finalement… « pour prendre le contrôle ! »

Un miroir pour mieux connaître sa vulve

Regarder sa vulve dans un miroir est un premier exercice très enrichissant.

Tu découvriras que je ne ressemble pas à un gros plan de film porno, et que je suis différente de ce que tu as déjà vu avant. Car chaque vulve est unique, et c’est cela qui est normal !

Prends le temps d’observer ma couleur, mes poils, la forme de mes différentes lèvres, le gland du clitoris sous son capuchon, l’orifice vaginal surmonté par le méat urinaire…

Il te faudra peut-être utiliser tes doigts, me révéler parmi les plis et replis.

Explorer son vagin pour mieux se connaître

Si cette première étape t’a donné envie de faire davantage connaissance, tu peux t’intéresser au vagin et pourquoi pas y mettre un doigt ou deux pour découvrir son inégale texture.

Les plus curieuses pourront s’amuser à localiser la (potentiellement érogène) zone G, plus rugueuse, située à l’entrée en haut du vagin, vers le ventre, avec un petit mouvement de « viens ici ».

Voire pousser l’exploration jusqu’au col de l’utérus, dont la stimulation peut aussi apporter du plaisir !

Pas besoin d’être très calée en géo, ou de se mettre la pression de l’objectif : faire la démarche c’est déjà dépasser pas mal de tabous, et un beau cadeau à te faire !

Je suis ta vulve, enchantée !

Maintenant que tu me connais un peu mieux, on va pouvoir en faire des trucs toutes les deux. Ou pas, d’ailleurs.

Chaque mois, je me rappellerai probablement à ton bon souvenir en laissant s’écouler l’hémorragie menstruelle, et mes sécrétions t’indiqueront mon bon fonctionnement au quotidien.

Merci par avance de m’aimer et de me trouver belle, même si tu penses que c’est pas le cas. Je suis parfaite comme je suis, comme toi !

Et toi, tu as déjà fait connaissance avec ta teucha ? 

À lire aussi : Comment mettre (et enlever) un tampon, le guide ultime

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!