Comment savoir si tes sécrétions vaginales sont normales

Il s'en passe des choses là-bas en bas... Voici un petit guide des différents types de liquides qui peuvent se répandre dans tes sous-vêtements pour identifier si tout va bien ou si tu dois t'inquiéter.

Comment savoir si tes sécrétions vaginales sont normales

Le sexe féminin est une bien belle machine qui mène sa petite vie sans que tu aies vraiment à t’en préoccuper.

Jusqu’au jour où une odeur, une couleur, une texture viennent éveiller ton inquiétude…

Les pertes vaginales changent selon la période

Je pense que tout le monde est au clair sur ce qu’il se passe pendant cette fameuse période du mois que l’on nomme les règles, mais je rappelle les bases au cas où.

La muqueuse utérine s’épaissit dans l’attente que l’ovule soit fécondé par un spermatozoïde, elle voit ses espoirs réduits à néant quand il n’y a pas de bébé et elle finit par évacuer le tout via le vagin.

D’où une gentille hémorragie dans ton slip.

Mais ce n’est pas le seul moment où ton vagin peut être amené à « s’exprimer » !

Durant les trois autres semaines du cycle menstruel, le vagin produit d’autres sécrétions qui peuvent grandement varier, dépendant du moment…

En me basant sur l’éclairage de la gynécologue Judith Hersh interrogée par TeenVogue, je t’ai concocté un alléchant menu des différentes « pertes » que tu peux observer dans ta culotte, pour savoir quand quelque chose cloche.

Les pertes vaginales qui annoncent les règles

Avant d’avoir tes toutes premières règles, tu peux observer des pertes un peu collantes, allant de blanches à grisâtres et qui peuvent légèrement irriter la vulve.

Judith Hersh explique que c’est le signe que tes règles débarqueront dans les 6 mois à venir :

« Quand on les observe au microscope, on distingue des cellules vaginales matures. La production du « revêtement » du vagin s’accélère et les cellules passent de immatures à matures.

Les filles présument souvent qu’il s’agit d’une mycose et le traitent avec des médicaments, ce qui peut causer encore plus d’irritations.

La meilleure chose à faire est de garder la zone propre en la nettoyant à l’eau et en utilisant éventuellement de l’huile de coco sur la vulve pour créer une barrière protectrice. »

Attention donc à l’auto-médication : les trucs chelous qui sortent de ton vagin ne sont pas toujours mauvais signe !

Ce qui s’écoule pendant la semaine de règles

Les règles adoptent des teintes allant de rouge à marron et peuvent durer entre 4 et 7 jours, mais elles mettront un peu de temps à devenir régulières, explique la gynécologue :

« Il faut environ deux ans pour que les ovaires et le cerveau communiquent assez efficacement pour que le cycle devienne régulier. »

Il est donc normal que tes règles durent moins ou plus longtemps pendant cette période d’ajustement, tout comme il est fréquent d’observer des caillots de sang.

Si le sang trempe tes vêtements malgré des protections ou que tu présentes des symptômes d’anémie, il est en revanche conseillé de consulter un docteur.

Et au niveau des douleurs, il n’est pas normal d’avoir très mal. Au moindre doute, penche-toi sur la question avec un ou une professionnelle de santé.

Les sécrétions vaginales juste après les règles

Juste après la semaine des règles, tu vas profiter d‘une petite pause pendant laquelle il n’y a pas ou peu de sécrétions libérées par le vagin. 

Puis, à mesure que le niveau d’œstrogènes remonte, les pertes deviennent plus blanches, plus épaisses, et peuvent même apparaître un peu jaunâtres dans tes sous-vêtements.

Judith Hersh souligne qu’il s’agit d’un phénomène normal, dû au contact des sécrétions avec l’air.

Les pertes blanches au milieu du cycle

Autour du quatorzième jour du cycle menstruel, le corps est au top de sa fertilité et cela se traduit dans les sécrétions vaginales, comme le détaille la gynécologue :

« Pendant les 24h durant lesquelles tu es le plus fertile, tu peux avoir des pertes qui ressemblent à du blanc d’œuf. Cela passe soudainement de blanc à transparent et devient très « élastique ». »

Cela peut aussi être plutôt visqueux : un petit protège-slip ne sera pas de trop pour sauver ta lingerie, que le pH des sécrétions peut décolorer !

Les sécrétions vaginales durant la dernière semaine

Et nous voici déjà à la quatrième semaine de ton cycle : le temps passe vite quand on s’amuse.

Le taux de progestérone augmente et les pertes redeviennent plus blanches et plus épaisses. Elles devraient être inodores et deviendront de plus en plus liquides jusqu’aux nouvelles règles.

Et cetera, et cetera !

Les pertes quand tu es excitée

L’excitation sexuelle peut aussi provoquer des sécrétions spécifiques qui lubrifient le vagin en vue d’une éventuelle pénétration.

Le sang afflue dans le vagin et un fluide clair, la cyprine, est libéré par ses parois, par transsudation (ça suinte, quoi).

Ce liquide également connu sous le nom de mouille rend les rapports sexuels pénétrants confortables et a aussi pour mission d’aider le sperme à arriver à bon port.

Sécrétions vaginales : quand il faut s’inquiéter

Quelques types de sécrétions « anormales » peuvent t’alerter sur un éventuel problème. Voici trois cas qui peuvent se traduire par des pertes inhabituelles.

La mycose vaginale

Les pertes sont blanches, épaisses et s’agglutinent, donnant un effet visuel proche de la faisselle (je t’avais dit que ce serait alléchant). Cela peut irriter la vulve.

La vaginose

Cette infection très courante se traduit par des pertes irritantes, grisâtres et qui sentent très nettement le poisson.

La gonorrhée

Cette Infection Sexuellement Transmissible ne produit pas toujours de pertes inhabituelles mais lorsque c’est le cas, elles sont importantes, grises, jaunes ou verdâtres et dans l’ensemble… dégueu.

En cas de doute, n’hésite pas à consulter un médecin !

À lire aussi : Cinq choses fascinantes que fait ta vulve sans que tu le saches

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

Khyra

Mais d'ailleurs, on doit clarifier un truc qui me perturbe depuis quelques messages. :cretin:
Quand vous (je ne sais plus quelles madz en particulier) dites que vous mettez des serviettes hygiéniques hors règles (à cause des pertes), vous parlez des couches plus ou moins épaisse pour les règles XD ou des protèges-slip ? Parce que pour moi, le confort n'a rien à voir. Je mets rarement des protège slip parce que ce sont des déchets que je peux éviter, sans compter le risque d'agresser les muqueuses mais quand j'en mets, je les oublies facilement contrairement aux serviettes.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!