Live now
Live now
Masquer
Source : Capture d'écran du compte X de Paris 2024
Société

JO 2024 : accusé de harcèlement, Baptiste Moirot ne portera finalement pas la flamme olympique

Devenu viral dans une vidéo où sa mère lui lançait « T’es pas net », Baptiste Moirot renonce finalement à son engagement pour la flamme olympique, car il est accusé par plusieurs femmes (dont certaines mineures au moment des faits) de harcèlement.

Un revirement de dernière minute. Annoncé comme l’un des porteurs français de la flamme olympique aux JO de Paris, Baptiste Moirot, devenu célèbre dans une vidéo devenue virale où il mettait le feu à des objets dans sa chambre a décidé de renoncer à sa participation, a annoncé ce jeudi 18 avril le Comité d’organisation des Jeux olympiques.

Des messages envoyés à jeune fille de 12 ans

Car sur les réseaux sociaux, le jeune homme de 29 ans est accusé de harcèlement envers plusieurs femmes, dont des mineures. « À la suite des accusations portées à (son) encontre et après discussion avec le comité d’organisation, j’ai pris la décision de me retirer du relai de la flamme, par respect et pour protéger ma famille et moi-même », a-t-il écrit dans une publication postée son compte Instagram.

Pour comprendre l’origine de ce revirement, il faut se rendre sur les réseaux sociaux, où une internaute avait dénoncé le comportement de Baptiste Moirot pour des faits remontant à 2021, peu de temps après l’annonce de sa participation au relais de la flamme. Alors âgé de 26 ans, il avait envoyé des messages à cette jeune fille mineure, âgée de 12 ans à l’époque. Elle a décidé de partager des captures d’écran de leurs échanges, en écrivant « Ça date de 2021, j’avais 12 ans (il y a encore d’autres que je pourrais montrer si vous voulez ?) », comme le notifie le HuffPost.

@j_2k08

ca date de 2021 javais 12ans 💀 (y’a encore d’autre je pourrais montrer si vous voulez ?) #pourtoi #genant #baptiste

♬ original sound – †

Dans ces messages, Baptiste Moirot dit à la jeune fille « je vais te fesser », ou encore « tu es une vilaine petite fille », « tu mérites d’être punie ».

Selon 20 Minutes, d’autres femmes, dont des mineures au moment de leurs échanges avec Baptiste, ont, elles aussi, rapporté des faits similaires. Baptiste avait réagi très rapidement sur son compte Instagram : « Je vous adresse ces mots avec une profonde sincérité. J’ai commis des erreurs et j’en suis profondément désolé. Depuis que je suis devenu père et j’ai fondé ma propre famille, j’ai vraiment pris conscience de l’importance de mes actions et de l’exemple que je veux donner », écrivait-il.

À lire aussi : Agression de Samara, 13 ans, à Montpellier : c’est quoi un compte fisha, au cœur de l’affaire ?


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Société

Source : Cedrick Lorenzen / TikTok
Société

« Thirst eating trap », où quand les hommes sexualisent la cuisine sur TikTok

7
Source : © EC
Société

Après avoir défendu un père accusé d’inceste, Bruno Questel contraint de quitter la CIIVISE

2
Source : Canva
Société

Avez-vous déjà rencontré un narcissique conversationnel ? Les 11 signes qui ne trompent pas

hacker-deepfake-clavier-ordinateur
Société

Tuerie de masse déjouée à Bordeaux : c’est quoi un Incel ?

6
TikTok-smartphone-jeunes-sante-mentale
Société

Un inconnu vous vire de l’argent sur Paypal ? Attention, c’est une arnaque

2
P. Diddy // Source : Daniel Incandela / Flickr
Société

P. Diddy est visé par une nouvelle plainte pour agression sexuelle

dees-recues-cancer-sein
Société

Cancer du sein : les soins bientôt intégralement remboursés ?

1
femme-billet-mains // Source : Pexels
Société

La « budgétisation bruyante », une méthode simple pour gérer (sainement) ses finances ?

Source : Madmoizelle
Société

Mad Prime Spécial Europe : tout ce que vous devez savoir sur les élections européennes

couple-rire // Source : URL
Couple

Couple : pourquoi ce cap est-il si difficile à passer ?

La société s'écrit au féminin