Cinq choses fascinantes que fait ta vulve sans que tu le saches

Tu l'ignores peut-être mais, pendant que tu vis ta vie, ta chatte bande et prend sa douche toute seule.

Cinq choses fascinantes que fait ta vulve sans que tu le saches

La vulve est un petit être fascinant qui gagne à être connu.

Comme les oreilles, les bouches, les pieds, les yeuz, les vulves peuvent prendre tout un tas d’apparences différentes.

Plus incroyable encore, les vulves n’attendent pas que la science s’intéresse à elles pour faire leur petite vie de vulve.

Voici 5 choses que ta chatte fait dans ton dos. Enfin, tu m’as comprise.

1. Ta vulve se gonfle quand elle est excitée

Quand une partie de ton corps se met à gonfler, c’est rarement bon signe.

Mais ce n’est pas le cas pour les pénis et les vulves !

Sous l’effet de l’excitation, le sang afflue dans la zone génitale, ce qui provoque l’érection du clitoris, exactement comme un pénis, dont il est le frère jumeau.

Les lèvres externes et internes et le vagin se gonflent aussi de sang et il en résulte un frifri légèrement plus bouffi qu’à l’habitude, que la pression sanguine rend d’autant plus sensible : pratique !

Un GIF tout à fait approprié

2. Ta vulve change de couleur

Oui, comme les bagues de charlatan sur les marchés artisanaux du sud de la France (qui a la réf ?) : ta vulve change de couleur en fonction de tes émotions.

Sous l’effet de l’excitation, l’afflux sanguin peut en effet modifier la couleur de ta teucha qui peut passer du rouge foncé au marron.

Les « couilles bleues » et les « chattes bleues » dans lequel le sang resterait prisonnier après une longue excitation sans jouir sont en revanche une légende urbaine.

3. Ta vulve est plus sensible que ton vagin

Même si certaines personnes atteignent facilement l’orgasme via la pénétration seule, beaucoup ont besoin d’une stimulation externe du clitoris pour faire monter la sauce.

L’extérieur de la vulve est très sensible, ce qui est du en grande partie au clitoris, l’organe uniquement dédié au plaisir et centre névralgique du plaisir féminin, comme l’explique la Dr. Carol Queen dans cet article.

Mais cela s’explique aussi par le fait que les nerfs de la vulve sont sensibles au toucher, au léchage, aux caresses. Le vagin envoie des messages au cerveau uniquement sous l’effet de la pression, du mouvement, de la sensation d’être « rempli ».

Les parties externes de la vulve sont donc sensibles à une plus grande variété de sensations. Cela varie bien sûr d’une personne à l’autre, il est donc recommandé par la fédé des teuchas d’explorer son corps pour mieux le connaitre !

4. Ton vagin s’auto-nettoie

Inutile (et dangereux) de se savonner les entrailles : ton vagin est tout à fait autonome en termes de propreté.

Un ingénieux mécanisme interne d’auto-nettoyage lui permet de se débarrasser des cellules mortes, en les évacuant via les sécrétions vaginales dont l’aspect varie au cours du cycle menstruelle.

La vulve produit aussi à l’occasion une substance blanche qui répond au doux nom de smegma et lui permet de se nettoyer et se lubrifier comme une grande.

5. Tes poils de chatte vivent 3 semaines

Écoute, toutes les infos sont bonnes à prendre.

Sache qu’au contraire de tes cheveux qui ont une espérance de vie de 6 ou 7 ans, tes poils pubiens ne vivent en moyenne que 3 semaines.

Paix à leur âme… Ils servent à protéger la vulve des infections bactériennes et forment un coussin protecteur contre les frictions sur la peau très sensible du pubis.

Et sinon, les perruques pour pubis, ça existe pour de vrai.

À lire aussi : Et maintenant, le maquillage pour vulves…

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!