Live now
Live now
Masquer
redfanny-portrait-de-streameuse
Culture

RedFanny, licorne aux cheveux roses — Portrait de streameuse

On continue à vous présenter des streameuses qui déchirent et qui officient accessoirement sur notre chaîne Twitch ! Cette semaine, zoom sur RedFanny, concentré d’énergie et d’humour.

Ça vous manquait de rencontrer de nouvelles streameuses ? En revoilà une ! Notre dernier portrait vous présentait Dark_Shining, la speed-runneuse de l’équipe.

Cette semaine, je vous parle de RedFanny. Petite nouvelle de notre chaîne Twitch, elle est venue donner un peu de couleur à notre programme avec ses cheveux roses !

Classe

Magicienne ! Elle adore les classes permettant d’utiliser la magie, que ce soit dans World of Warcraft ou encore quand elle fait du jeu de rôle. Dans Morrowind, elle est plutôt voleuse.

Équipement

RedFanny profite pleinement de l’interface de son copain, gamer aguerri. Elle peut ainsi streamer avec deux écrans, un super micro sur pied et une tour. Une première pour elle qui n’a toujours eu que des PC portables.

Compétences

  • Humour pourri : 9. Faire des blagues pendant ses streams, c’est son truc. Attention : cela ne signifie pas qu’elles sont drôles ! La dernière en date ?

« Quelle est la différence entre un mec qui tombe du premier et du dixième étage ? Le premier fait « pof aaaaah » le second fait « aaaaaaaaaaaaaah pof ». »

  • Persévérance : 8. Vous ne la verrez pas se démonter : quand elle tombe dans Mirror’s Edge, elle se relève et ça repart !
  • Pitié : 3. Elle n’en a aucune. Dans Left for Dead, elle prend son katana et taille dans la masse sans écouter les plaintes de ses ennemi•es.
  • Bavardages : 10. Elle parle vraiment, vraiment beaucoup pendant ses streams, souvent d’autre chose que du jeu d’ailleurs !

Histoire

Comme la plupart de nos streameuses, RedFanny est tombée dans les jeux vidéo dès l’enfance. Avec un père ingénieur informaticien, il y avait deux ordinateurs à la maison : l’un pour jouer et l’autre uniquement pour le traitement de texte.

En même temps que son amour pour le jeu vidéo est née sa passion pour l’écriture.

Avec son frère, ils se disputaient constamment celui pour jouer et devaient régulièrement attendre leur tour. Quand elle n’avait pas le choix, elle se retrouvait donc avec celui destiné au traitement de texte et s’amusait à écrire des histoires d’heroic fantasy.

En même temps que son amour pour le jeu vidéo naissait donc sa passion pour l’écriture.

Au départ, elle jouait à Adibou, Marine Malice ou encore Zoombinis, autant de CD-ROM qui ont accompagné l’enfance de beaucoup d’entre nous !

Au collège, elle a continué à jouer à Morrowind, Dofus

, World of Warcraft, Roller Coaster Tycoon ou encore Zoo Tycoon. Les jeux vidéo, c’est définitivement son coup de cœur, puisqu’elle a finalement choisi d’étudier pour être scénariste de jeux vidéo : en master, elle en a créé un de A à Z avec sa classe.

Installée avec son copain, elle le voyait souvent streamer dans leur tout petit appart. Parce que 17m² c’est pas super grand, elle le rejoignait de temps en temps pour jouer en live avec lui. Tous les deux, ils ont fini Until Down et Life is Strange, mais en janvier dernier, elle s’est décidé à créer sa propre chaîne et a commencé à streamer toute seule.

big-life-is-strange-critique

Si vous lisez depuis le début nos portraits de streameuses, vous avez peut-être remarqué qu’il y a toujours un moment où la streameuse est contactée par Balmorah, fondatrice de notre chaîne Twitch… eh bien pas cette fois !

C’est grâce à notre rencontre que RedFanny est invitée à streamer sur notre chaîne. Suite à ma proposition, elle a décidé de tenter un premier live, et elle a rejoint la chaîne en mai dernier ! Désormais, elle streame chez nous une fois par semaine. C’est donc l’une des plus jeunes arrivantes dans l’équipe !

RedFanny streame des jeux plutôt variés tels que Alice Madness Returns, Ni No Kuni, Pokemon Trading Card Game ou encore Mirrors Edge Catalyst. Vous pouvez la retrouver généralement le jeudi après 19 heures sur notre chaîne, et tout au long de la semaine sur la sienne, Red Fanny, sur laquelle vous pourrez regarder ses replays !

Vous souhaitez voir nos merveilleuses streameuses à l’œuvre ? Rendez-vous sur notre chaîne Twitch tous les soirs de la semaine ! Pour connaître le planning de la semaine, cliquez sur l’image ci-dessous.

insert-coin-coin-twitch-620


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture

Bridgerton // Source : Netflix
Culture

Sur Netflix, 5 films et séries aussi torrides que Bridgerton, à regarder cette semaine

Source : Unsplash
Culture

Ces célébrités qui ont été bannies des applications de rencontre

Source : Eva Longoria/Instagram
Culture

« Desperate Housewives » bientôt de retour pour les 20 ans ? Eva Longoria fait une annonce

Bridgerton. (L to R) Luke Newton as Colin Bridgerton, Nicola Coughlan as Penelope Featherington in episode 302 of Bridgerton. Cr. Liam Daniel/Netflix © 2023
Séries

« Penelope n’est jamais réduite à son corps », pourquoi la saison 3 de Bridgerton fait du bien à la représentation féminine dans les romances 

4
Source : NBC
Séries

« Il me rend souvent visite » : Courtney Cox se confie sur Matthew Perry

netflix-selection-films-feministes
Cinéma

Les 7 meilleurs films et séries féministes à voir sur Netflix

3
Grâce à Judith Godrèche, l'Assemblée envisage une commission sur le travail des mineur·e·s dans le cinéma et la mode.jpg // Source : Capture d'écran YouTube de LCP - Assemblée nationale
Cinéma

Cinéma : ce qui pourrait bientôt changer dans les tournages où il y a des enfants

Source : Madmoizelle
Livres

Fête des mères : 5 livres féministes qui se dévorent d’une traite

Captive
Culture

Netflix : 5 mini-séries tirées de faits réels littéralement addictives à regarder ce week-end

Source : @AsocialmntVotre sur X
Humeurs & Humours

Les trouvailles d’internet de la semaine du 13 mai

La pop culture s'écrit au féminin