Live now
Live now
Masquer
Qui est Coco Gauff, grande gagnante de l'US Open et nouvelle coqueluche du tennis // Source : Capture d'écran TikTok de @usopen
Sport

Qui est Coco Gauff, grande gagnante de l’US Open et nouvelle coqueluche du tennis

Après avoir été N°1 mondiale junior, Coco Gauff vient de remporter l’US Open le 9 septembre 2023 à seulement 19 ans, faisant d’elle la N°3 mondiale en simple des adultes. Nombreuses de ses adorables et hilarantes réactions font déjà le tour du web, confirmant son statut de championne de tennis, mais aussi de coqueluche d’Internet.

Jeu, set, match et mèmes. Samedi 9 septembre 2023, Coco Gauff a remporté l’US Open, face à la joueuse biélorusse Aryna Sabalenka (2-6, 6-3, 6-2) au stade Arthur Ashe de New York. C’est sa première victoire d’un titre du Grand Chelem, à seulement 19 ans. Son émouvante réaction suite à sa victoire fait déjà le tour d’Internet, confirmant son statut de championne de tennis et de nouvelle coqueluche de la culture populaire.

Qui est Coco Gauff, gagnante de l’US Open 2023

Cori Dionne « Coco » Gauff de son vrai prénom est née en 2004 à Atlanta, d’une mère athlète devenue éducatrice et d’un père basketteur devenu cadre dans la santé. Elle a commencé à jouer au tennis dès l’âge de six ans, et ses parents ont peu à peu mis de côté leur carrière pour s’occuper de celle de leur fille pleine de talent. À 10 ans en 2014, elle a commencé à s’entraîner en France avec Patrick Mouratoglou, entraîneur de longue date de Serena Williams. Elle est devenue à 10 ans et trois mois la plus jeune championne de l’histoire du tournoi USTA CLay Court National 12 ans et moins, avant d’enchaîner les victoires dans d’autres championnats juniors. Elle est même devenue la junior N°1 au monde après avoir remporté le titre junior en simple de Roland-Garros 2018 et a également remporté un titre junior majeur en double à l’US Open 2018.

Aujourd’hui, Coco Gauff se classe N°3 mondiale en simple selon la Women’s Tennis Association (WTA) et N°1 mondiale en double. Elle a remporté huit titres en double – cinq en partenariat avec Jessica Pegula et trois avec Caty McNally – et six titres en simple du circuit WTA, dont maintenant le majeur qu’est l’US Open 2023. Cette dernière victoire lui vaut encore plus de comparaisons à Serena Williams, d’autant que ça fait d’elle la plus jeune gagnante états-unienne de l’US Open depuis la GOAT (Greatest of All Time : la meilleure de tous les temps) en 1999.

Pourquoi Coco Gauff est déjà la coqueluche de la pop culture

En plus de son talent sur les courts, Coco Gauff affirme déjà une personnalité attachante. Suite à sa victoire à l’US Open, elle a tenu avec humilité à remercier celles qui l’ont inspiré et ont pavé la voie pour qu’elle puisse triompher aujourd’hui. En interview pour ESPN, elle raconte ainsi que ça n’aurait pas été possible sans les représentations qu’ont été pour elle Serena et Venus Williams :

« Je veux dire, elles sont la raison pour laquelle j’ai ce trophée aujourd’hui, pour être honnête. Elles m’ont permis de croire en ce rêve. En grandissant, il n’y avait pas beaucoup de joueurs de tennis noirs dominant ce sport. Elles étaient les deux seules dont j’avais connaissance quand j’étais plus jeune. »

Coco Gauff a également tenu à saluer Billie Jean King qui s’est battue pour l’égalité salariale dans le tennis.

Plus surprenant, elle a aussi profité de sa victoire pour remercier ceux qui ne croyaient pas en elle :

« J’ai fait de mon mieux pour porter cela avec grâce. Honnêtement, à ceux qui pensaient mettre de l’eau sur mon feu, vous y ajoutiez en réalité du gaz. Et je brûle maintenant si fort. »

Évidemment, Serena Williams l’a félicitée, mais aussi Michelle et Barack Obama.

Et si son talent, son humilité et sa philosophie de vie ne suffisaient pas, Coco Gauff a aussi beaucoup d’humour et paraît très accessible. Elle l’a prouvé en ironisant sur la façon dont elle a facetimé son frère aussitôt après avoir gagné, sans succès. Ou lors d’un match précédent, quand elle avait confié qu’apercevoir Justin Bieber l’avait motivée à gagner : « Je ne peux clairement pas perdre devant lui », avait-elle dit à ESPN, alors qu’elle avait déjà joué devant Michelle et Barack Obama. Beaucoup de vidéos d’elle dépassent les millions de vues sur TikTok.

D’ailleurs, une archive d’elle remonte avec viralité. On la voit, âgée de huit ans, danser sur « Call Me Maybe » de Carly Rae Jepsen, dans les gradins de ce championnat qu’elle finira par remporter à. seulement 19 ans. La boucle est bouclée, et c’est déjà un immense chemin parcouru, mais ce n’est encore que le début de la carrière de Coco Gauff.


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Sport

Source : Madmoizelle
Sport

Paris 2024 : « Mon objectif, c’était de battre mon frère ! » rencontre avec B-Girl Syssy, prodige du breakdance

Livres

Avec Galatea, découvrez des histoires exclusives en format audio ou ebooks

Humanoid Native
Athletes_JO_V
Sport

JO 2024 : ces 8 athlètes féminines qu’on espère voir briller aux Jeux de Paris

Source : Robin JARRY
Sport

3 conseils pour mieux gérer sa pratique sportive quand on a ses règles

1
Pexels
Santé

JO 2024 : le cycle menstruel a-t-il un impact sur les performances des sportives ?

2
131 - WinoraBikes-Rotterdam_Day-02 - L1120623
Lifestyle

« Le vélo électrique, éloigne les relous » : 3 bonnes raisons de se mettre au vélo électrique quand on est une meuf

football // Source : Unsplash / Emilio Garcia
Sport

Le sexisme se niche jusque dans les crampons des footballeuses, dénonce le Parlement britannique

1
Source : @cakebycourtney sur TikTok - Capture d'écran
Sport

Alerte chialade : une petite fille aide sa mère à terminer son marathon

Source : Photocreo
Daronne

Les athlètes, aussi parents, pourront bénéficier d’une dérogation pendant les JO de Paris 2024

comment-marche-pole-dance
Sport

Arrêtez tout, je viens de comprendre le principe de la pole dance !

18
amelie-mauresmo
Justice

Humiliations, chantage et insultes : Amélie Mauresmo obtient gain de cause face à son ex-compagne

La société s'écrit au féminin