Live now
Live now
Masquer
quel-culot-piece-theatre
Pop culture

Les ados qui luttent contre le sexisme avec l’aide de Pénélope Bagieu

Des collégiennes ont adapté la BD Culottées de Pénélope Bagieu en pièce de théâtre, et participent à leur manière à rendre le monde meilleur. Respect !

Elles s’appellent Félicie, Élodie, Margaux, Suzie, Lison et Élisa, elles ont entre 12 et 14 ans, et elles sont collégiennes en classe de cinquième et de troisième. Du haut de leur adolescence, elles ont décidé d’élever leur voix contre le sexisme par leurs propres moyens !

Or leur credo, c’est l’art, et plus particulièrement le théâtre.

Des collégiennes qui luttent contre le sexisme

Les jeunes filles se sont rencontrées dans le cadre d’un atelier dans un centre d’animations pour jeunes. Elles étaient toutes dans le même collège : certaines se connaissaient déjà et d’autres se sont rapprochées par la suite.

La lutte contre le sexisme fait déjà partie du quotidien de ces collégiennes, sensibles à l’actualité et à ce qui se dit autour d’elles.

L’une d’entre elles, Élisa, bientôt 13 ans, me racontait qu’elle n’hésite jamais à dénoncer une expression sexiste quand elle y est confrontée.

Cela remonte depuis la primaire, puisqu’à cette époque, entendre par exemple quelqu’un reprocher à un garçon de « crier comme une fille » lui était déjà pénible.

À lire aussi : Le sexisme sur Internet n’épargne pas les adolescentes françaises

Des collégiennes adaptent la BD Culottées dans une pièce de théâtre

Alors c’est naturellement qu’elles ont accepté l’invitation du directeur de leur foyer pour jeunes de s’inspirer de la BD de Pénélope Bagieu, Culottées, pour monter une pièce de théâtre.

Elles l’ont montée avec l’aide de leur animateur Jérôme Gauduchon, et leur animatrice Aurélie Delahaye, elle-même animée par la volonté de rendre les gens heureux, ce qu’elle explique sur son site internet.

La pièce leur permettait dès lors de s’attaquer aux stéréotypes de genre dans un spectacle qui a la vocation de faire réfléchir les gens sur les clichés et d’éveiller les consciences égalitaires. Celui-ci, après une première représentation réussie en juin 2017, va d’ailleurs être joué dans les maisons de retraite, les foyers pour la jeunesse et les centres sociaux.

Pour cette création qu’elles ont appelée Quel culot !, les collégiennes ont librement adapté des portraits narrés par Pénélope Bagieu dans sa BD, en choisissant les femmes qui les touchaient le plus.

C’est notamment l’exemple d’Annette Kellerman, qui a contribué à la libération du corps de la femme en imposant sa propre vision d’un maillot de bain pratique pour nager (et jugé indécent à l’époque pour son côté moulant et dénudé). Élisa me racontait avoir aimé cette histoire de femme qui, en désobéissant, a finalement aidé à changer le monde !

Elles ont également rajouté un portrait écrit par le magazine Causette sur Laëticia Visse, et vont intégrer l’histoire d’un homme s’étant battu en faveur du droit des femmes !

Elles ont par ailleurs eu l’occasion d’échanger avec Pénélope Bagieu pendant le Festival international de la BD d’Angoulême pour lui faire part de leur travail et de leur inspiration. Touchée par leur rencontre, l’autrice leur a concocté une affiche de toute beauté pour leur spectacle !

Je vous invite à jeter un œil à la vidéo de présentation de leur spectacle pour faire plus ample connaissance avec les comédiennes :

Inspirées et inspirantes, ces six jeunes filles ont tout ce qu’il faut entre leurs mains pour permettre de vivre dans une société plus égalitaire : une sensibilisation déjà avancée sur le féminisme, et l’envie d’en découdre !

Comme il est doux et agréable, ce vent d’optimisme qui souffle sur l’avenir !

Pour plus d’informations sur le spectacle et suivre leurs dates de représentations, cliquez ici.

À ton tour, œuvre contre le sexisme !

Tu es au collège, au lycée, et toi aussi tu combats le sexisme à ta hauteur ? Viens nous faire part de tes initiatives dans les commentaires ! Et si tu hésites encore à te lancer, inspire-toi de Félicie, Élodie, Margaux, Suzie, Lison et Élisa, et toi aussi, rends le monde meilleur !

À lire aussi : Nous les filles de nulle part, le roman qui peut vaincre le sexisme, est dans Lectures sous la couette

Les Commentaires
1

Avatar de Daydream
29 mars 2018 à 16h26
Daydream
Tellement la classe... je suis fascinée par la maturité de certain.e.s jeunes d'aujourd'hui. Moi, clairement, j'étais des années-lumière d'un quelconque projet à leur âge.
1
Réagir sur le forum

Plus de contenus Pop culture

selection-meilleurs-livres
Livres

Contes inclusifs, anti-héroïnes de série, faire famille autrement : voici trois livres à ne pas manquer

Pauline Leduc

30 nov 2022

Sexo
Sponsorisé

Le calendrier de l’Avent érotique Dorcel est disponible en édition limitée

Humanoid Native
Du Japon à l'Occident, regards croisés sur le kimono
Actualité mode

Cette exposition sur les kimonos transcende les frontières et les époques

Anthony Vincent

30 nov 2022

noel-tombe-a-pic
Pop culture

On a regardé le film de Noël avec Lindsay Lohan, et évidemment que c’est génial

Manon Portanier

29 nov 2022

3
will-smith-frappe-chris-rock-oscars
Pop culture

Après la gifle, Will Smith comprendrait qu’on ne soit pas prêts à le revoir à l’écran

Maya Boukella

29 nov 2022

1
helena bonham carter
Cinéma

À la rescousse pour défendre J.K. Rowling et Johnny Depp, Helena Bonham Carter aurait pu s’abstenir

Maëlle Le Corre

29 nov 2022

5
babylon paramount
Pop culture

Babylon : après La La Land, une bande-annonce grandiose et épuisante pour le nouveau Damien Chazelle

Maya Boukella

29 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-29 à 11.06.53
Pop culture

Eva Mendes rend hommage à Irene Cara : « une pionnière latina »

Camille Lamblaut

29 nov 2022

antifa
Actu en France

Le jeu Antifa affole l’extrême droite, la Fnac le retire de la vente

Maya Boukella

28 nov 2022

4
emma corrin netflix the crown
Pop culture

Emma Corrin (The Crown) veut plus de catégories non genrées dans les remises de prix

Maëlle Le Corre

28 nov 2022

2
musée londres
Actu mondiale

À Londres, une expo coloniale, raciste et sexiste ferme (enfin) ses portes

Maya Boukella

28 nov 2022

La pop culture s'écrit au féminin