Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Livres

Princesse Sara

15 oct 2009 2

Cette histoire, tu la connais forcément. Par le roman, l’un des films (j’ai personnellement été bercée gamine par la version avec Shirley Temple, oui ma mère m’a planté très jeune devant des films en noir et blanc en vost, mais c’est plutôt cool), ou encore le célèbre animé japonais. Audrey Alwett revisite ici l’histoire de Sara en mêlant Angleterre victorienne et science fiction. Cela donne un premier tome particulièrement réussi dont je vais te parler un peu plus…

Petite Sara

Sara est une jeune fille qui a longtemps vécu en Inde avec son père. Mais cette fois-ci, son père doit la laisser en Angleterre et repartir pour affaire. Il l’inscrit dans un pensionnat huppé de la capitale, mais avant de s’en aller, gâte sa petite princesse autant qu’il peut, et lui offre entre autre la poupée-automate de ses rêves. La petite Sara est très mâture, mais elle est également enjouée et débordante d’imagination, inventant des histoires qui captivent ceux qui l’écoutent. Elle ne tarde pas à se faire des amies dans son pensionnat, mais sa richesse et sa soudaine popularité lui attire aussi quelques ennemies…

Du steampunk version girly !

Je te le dis tout de suite, j’ai adoré Princesse Sara ! Même si ce titre semble destiné à un public un peu jeune, je me suis laissée happer par l’univers victorien avec un immense plaisir, et j’ai adoré la sorte d’évidence qui se dégage de cet univers mêlant technologie très avancée et Angleterre du XIXème. Les automates, très perfectionnés, presque « vivants » semblent comme naturels dans ce monde parfaitement servi par le sublime dessin de Nora Moretti.

En fait, je crois que tout est beau dans ce titre. L’histoire est aussi jolie que l’originale, et comporte assez d’originalité pour surprendre et séduire encore, le dessin est magnifique, les couleurs sont douces et parfaites (j’ai rarement vu une aussi belle colorisation !)… Assurément une très jolie nouvelle série, je suis déjà dévorée d’impatience en attendant le tome 2 !

http://www.youtube.com/watch?v=6g3is0TTpQk

Les Commentaires
2

Avatar de yuna
17 octobre 2009 à 20h08
yuna
Très belle BD...
Je l'ai vue par hasard à Virgin sur un présentoir, et j'ai commencé à lire..
Les dessins sont très bien faits, J'aime bien la peite touche de "modernité" qu'ils ont rajouté
0
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Livres

sil suffisait daimer bd steinkis
Livres

S’il suffisait d’aimer, une puissante BD pour se replonger dans le combat pour la PMA

Maëlle Le Corre

26 nov 2022

Bons plans
Sponsorisé

Coque et écran de protection : comment prendre soin de son téléphone sans se ruiner

Humanoid Native
[Site web] Visuel horizontal Édito (10)
Livres

Jade Debeugny : « Montrer des poils est devenu un acte militant »

Pauline Leduc

22 nov 2022

[Site web] Visuel horizontal Édito (9)
Livres

Rivalité féminine, violences médicales, #MeToo : trois livres à lire ce mois-ci

Pauline Leduc

22 nov 2022

roman-seul-un-monstre-lumen
Livres
Sponsorisé

Quelle héroïne de roman de fantasy êtes-vous ?

Madmoizelle Brand

16 nov 2022

fraude qui peut
Livres

Fraude qui peut ! La bande-dessinée écolo et pédagogique qui dézingue la pêche électrique

Maya Boukella

13 nov 2022

Couverture du livre Fruits de la colère
Livres

Pourquoi le livre Fruits de la colère va transformer votre rage féministe en carburant

Anthony Vincent

12 nov 2022

L'autrice afro-féministe Kiyémis, photographiée par Adeline Rapon, pour Albin Michel
Livres

L’autrice Kiyémis s’affirme comme votre « pire cauchemar » dans un essai libérateur

Anthony Vincent

11 nov 2022

2
feminist-in-progress
Livres

Voici un guide pour tous ceux qui pensent qu’on a plus besoin du féminisme

Christelle Murhula, photographiée par Eva Belizaire
Livres

Avec Amours Silenciées, Christelle Murhula éclaire les limites de la révolution romantique

Anthony Vincent

04 nov 2022

1
Brigitte Giraud, Vivre vite
Livres

Brigitte Giraud devient la 13e femme à recevoir le prix Goncourt, avec Vivre vite

Camille Lamblaut

04 nov 2022

La pop culture s'écrit au féminin