Live now
Live now
Masquer
Qui-sont-les-personnalités-TikTok-les-mieux-payées
Culture Web

Pour être dans le top des tiktokeuses les mieux payées, mieux vaut être blanche que très suivie

Le média économique Forbes vient de sortir son classement des personnalités TikTok les mieux payées. Si Addison Rae, Dixie et Charlie D’Amelio figurent en tête sans surprise, Khaby Lame, 2e personnalité la plus suivie du réseau social chinois, brille par son absence.

Du racisme, sur TikTok, comme dans tout le reste de la société ? Surprenant… Le prestigieux média économique Forbes a publié le 7 janvier 2022 son classement des créateurs de contenus TikTok les plus prolifiques. À la tête du classement se trouvent les soeurs Charli et Dixie D’Amelio — qui possèdent désormais leur propre série-réalité sur la plateforme étatsunienne Hulu à la manière des Kardashian.

N°1 sur TikTok : Charli D’Amelio, 17,5 millions de dollars, 133 millions de followers

Les 133 millions de followers auxquels soumettre des contenus sponsorisés non déclarés comme tels l’air de rien permettent à Charli, 17 ans, de figurer à la tête des fortunes made in TikTok. Logique quand on sait qu’elle y est aussi la personne la plus suivie.

Placement de produit, but make it insipide.

N°2 sur TikTok : Dixie D’Amelio, 10 millions de dollars, 57 millions de followers

Dixie, 20 ans, n’a beau capitaliser « que » sur 57 millions de followers, elle a aussi chanté lors d’événements particulièrement lucratifs. Et puis surtout, elle entretient avec sa soeur une marque, Social Tourist, vendue dans près de 500 points de vente différents et qui rapporte gros.

Alors que ces soeurs gagnaient déjà près de 7 millions de dollars en 2020, voilà que leur fortune cumulée atteint 27,5 milliards de dollars en 2021. 

@dixiedamelio

Am i cute?!?❤️‍🔥😍😋

♬ Josslyn – Demo – Olivia O’Brien
Du contenu, vreumant…

N°3 sur TikTok : Addison Rae, 8,5 millions de dollars, 86 millions de followers

Derrière Charli D’Amelio, ses 17,5 millions de dollars et 133 millions de followers TikTok, et Dixie D’Amelio, 10 millions de dollars et 57 millions de followers, se trouve Addison Rae, 21 ans, 8,5 millions de dollars et 86 millions de followers.

En plus de jouer le rôle principal du remake Netflix He’s All That (intitulé en France Elle est trop bien), elle a déjà signé avec la plateforme un contrat pour d’autres films. 

Addison Rae adore montrer ses capacités d’actrice sur TikTok.

N°4 sur TikTok, Bella Poarch, 5 millions de dollars, 87 millions de followers

Toujours d’après Forbes, entre 2020 et 2021, les fortunes cumulées des TikTokeurs les plus prolifiques ont donc crû de près de 200%. Ce, notamment grâce à une diversification de leurs revenus en dehors de la plateforme, même si entre 30 et 50% viendraient de contenus sponsorisés postés sur le réseau social chinois.

Ce genre de stars de TikTok peut facturer jusqu’à 500.000 dollars un post sponsorisé, soit déjà le double de ce qui se pratiquait encore en 2020. 

La suite du classement Forbes trouve en 4e position la chanteuse Bella Poarch, 24 ans, (5 millions de dollars, 87 millions de followers).

@bellapoarch

I think my phone is broken✨ @moncler #monclergenius

♬ original sound – Bella Poarch
Bella Poarch a le mérite d’indiquer en légende quand il s’agit de placement de produit.

N°5 sur TikTok : Josh Richards, 5 millions de dollars, 26 millions de followers

En 5e, Josh Richards, 19 ans (5 millions de dollars, 26 millions de followers) est le premier homme de ce top.

Cette vidéo d’un sosie de Johnny Hallyday vient de me traiter de boomer sans humour.

N°6 sur TikTok : Kris Collins, 4,75 millions de dollars, 42 millions de followers

En 6e, Kris Collins, 25 ans (4,75 millions de dollars, 42 millions de followers).

@kallmekris

Hoppin on this trend💃🏼

♬ Bezos I by bo burnham –
Je ne la connais pas, mais elle se maquille trop bien, donc je l’adore, ça y est.

N°7 sur TikTok : Avani Gregg, 4,75 millions de dollars, 39 millions de followers

En 7e position figure Avani Gregg, 19 ans (4,75 millions de dollars, 39 millions de followers), une maîtresse-nageuse devenue star de la plateforme grâce à ses tutos maquillages clownesque à partir de l’été 2019.

Membre un temps de la Hype House (maison regroupant plusieurs créateurs de contenus), elle joue une capitaine autoritaire de pom-pom girls dans la série Chicken Girls et possède sa propre émission sur Snapchat.

Ok, elle se coiffe, se maquille, et s’habille trop bien, donc je vais m’inscrire sur TikTok de ce pas pour la suivre, c’est officiel.

Et c’est : la seule personne noire du classement des personnalités TikTok les mieux payées établi par Forbes.

Celui-ci ne prend en compte que les personnes ayant obtenu la célébrité et un début de fortune grâce à TikTok, et donc exclut volontairement des stars de cinéma populaires sur la plateforme comme Will Smith ou Jason Derulo

Les personnes noires continuent-elles d’être dénigrées par TiKTok ?

C’est ce qui amène le média POCIT (People of color in Tech) à s’insurger de l’homogénéité du sextuor de tête, dans un article au titre provocateur (« Aucun influenceur noirs ne fait partie de la liste des personnalités TikTok les mieux payés malgré leur énorme audience ») mais inexact puisqu’il invibilise le succès d’Avani Gregg. Entre deux copiers-collers de l’article de Forbes, POCIT avance tout de même un triste constat éclairant :

« Aucun d’entre eux n’est noir, bien que Khaby Lame soit l’une des personnalités les plus suivies des médias sociaux de l’application. […]

L’un des principaux comptes de l’application appartient à Khaby Lame, qui connaît près de 127 millions d’abonnés sur la plateforme au moment de la rédaction de cet article. C’est un peu moins que Charli D’Amelio, qui compte 133 millions de followers, soit environ 6 millions de plus que Lame.

Pourtant, Lame ne figure même pas sur la liste des meilleurs salariés de la plateforme, tandis que Charli a pris la première place. »

L’éclairante absence de Khaby Lame, 2e personne la plus suivie de TikTok

Khaby Lame, 21 ans, d’origine sénégalaise, vivant en Italie, possède effectivement le second compte le plus suivi de TikTok (127 millions de followers), avec un nombre de followers frôlant celui de la numéro 1, Charli D’Amelio — mais bien loin devant celui du reste du classement des fortunes établies par Forbes (pour vous éviter de scroller, je vous rappelle que Dixie D’Amelio, c’est 57 millions de followers, Addison Rae 86 millions, Bella Poarch 87 millions, Josh Richards 26 millions, Kris Collins 42 millions, et Avani Gregg 39 millions).

@khaby.lame

I’m getting ready for Grammy Award 🎙🎶. Me estoy preparando para los Grammy🎙🎶 #learnfromkhaby #learnwithtiktok @tiktok

♬ Eating Chips Type Beat by GTTC – Deven Hollimon

Khaby Lame s’est-il vu proposer beaucoup moins d’opportunités professionnelles, de placements de produits lucratifs sur TikTok et de possibilités de diversifier ses revenus en dehors de la plateforme que des personnes pourtant bien moins suivies que lui sur le réseau social chinois ?

C’est la question qu’on peut se poser, particulièrement au regard de l’historique de TikTok en matière de racisme.

TikTok et les soupçons de racisme, l’histoire sans fin

En effet, des internautes ont régulièrement épinglé la plateforme pour les biais racistes de son algorithme qui favorisent les contenus produits par des personnes blanches, au détriment de personnes racisées, en particulier noires, a fortiori foncées de peau (selon ce qu’on appelle une logique coloriste).

Le phénomène s’avère particulièrement criant en matière de chorégraphies populaires, souvent créées par des femmes noires ensuite invisibilisées au profit de femmes blanches qui les reprennent sans les créditer. Et récoltent tous les lauriers.

TikTok Creators Break Down and Perform Their Viral Dances | The Tonight Show Starring Jimmy Fallon
En mars 2021, l’émission télé Tonight Show starring Jimmy Fallon a invité Addison Rae a dansé des chorégraphies qu’elle n’a pas inventées, récoltant les lauriers à la place de nombreuses créatrices noires qui n’ont ensuite eu droit qu’à des excuses et une participation en distanciel le mois suivant.

TikTok s’est publiquement excusé de ses biais racistes à l’été 2020, mais les efforts de la plateforme restent insuffisants face au racisme systémique qui structure tout le reste de nos sociétés occidentales.

Le classement des fortunes TikTok, symptomatique du racisme systémique ?

Les inégalités racistes s’avèrent particulièrement visibles dans les métiers de l’image, évidemment, comme en témoignait récemment la supermodèle Iman, veuve de David Bowie, auprès de Naomi Campbell :

« Ma première expérience [du racisme] a été de voir les écarts de rémunération entre les mannequins blanches et les mannequins noires. Mon taux était différent de celui des filles blanches. C’était une règle implicite. […] Si je fournis le même travail qu’une mannequin caucasienne, pourquoi serais-je moins bien payée ? »

Iman Bowie déplore les écarts de salaires entre mannequins noires et blanches
Iman Bowie déplorant les écarts de salaires entre mannequins noires et blanches lors d’une interview YouTube avec Naomi Campbell.

En France aussi, notre récente enquête sur les écarts de rémunération et de traitements entre les influenceuses blanches et noires montrait des discriminations professionnelles racistes tout aussi prégnantes, et ce de façon structurelle.

Même s’il est quasi impossible de chiffrer précisément la valeur des créateurs et créatrices de contenus, plus on s’y essaye, et plus elle révèle, tel un miroir grossissant, le meilleur et le pire des déterminismes sociaux qui nous précèdent, s’exercent encore, et contribuent à structurer nos sociétés occidentales.

Et les logiques algorithmiques de nos réseaux sociaux préférés ont la fâcheuse tendance d’ériger nos biais en règles, rendant notamment le racisme beaucoup plus saillant.

À lire aussi : On vous explique la sauce entre Sézane et le Mexique, qui veut poursuivre la marque pour racisme

Crédit photo de Une : capture d’écran TikTok.

Les Commentaires
2

Avatar de Guerriere-75
13 janvier 2022 à 16h52
Guerriere-75
Malheureusement ya pas que sur Tik tok ou c est comme ça , avec beaucoup d autres plateformes
1
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Culture Web

Culture Web
Meghan Markle

Une enquête le prouve : Meghan Markle est victime d’un harcèlement ciblé de complotistes

Eva Levy

19 jan 2022

7
Culture Web
Scénique Ta Pièce

Vous êtes naze en théâtre ? Cultivez-vous en riant avec Charlie et Scénique ta pièce

Eva Levy

18 jan 2022

Actualité mode
Les-mèmes-continuent-de-conquérir-la-mode-avec-Yugnat-qui-prend-le-contrôle-de-lInsta-de-Marine-Serre

Les mèmes continuent de conquérir la mode, avec Yugnat qui gère l’Insta de Marine Serre

Anthony Vincent

17 jan 2022

Féminisme
Amouranth

Entre surmenage et harcèlement, Amouranth, streameuse « hot tub », nous invite dans sa vie pas si rose

Eva Levy

17 jan 2022

21
Télé-réalité
the-hype-house-serie-netflix-critique

Seigneur, qu’on s’est sentie déprimée et vieille après avoir regardé Hype House

Kalindi Ramphul

14 jan 2022

2
Actualités
Influenceuses

Prévenir qu’une publication Instagram est retouchée, c’est l’objectif de cette proposition de loi britannique

Eva Levy

14 jan 2022

7
Culture Web
Hugo Décrypte

Bonne nouvelle pour l’actualité sur Twitch : Hugo Décrypte annonce sa nouvelle émission

Eva Levy

11 jan 2022

Culture Web
TikTok-samuse-des-looks-improbables-dEuphoria-pour-aller-au-lycée-et-cest-hilarant

TikTok s’amuse des looks improbables d’Euphoria « pour aller au lycée », et c’est hilarant

Anthony Vincent

11 jan 2022

7
Body positive
Quand-Twitter-change-du-fiel-grossophobe-en-velours-vert-citron

C’est l’histoire d’une joaillière qui change le fiel grossophobe d’une journaliste en velours

Anthony Vincent

10 jan 2022

2
Culture Web
influenceuse

Surprise ? En 2022, beaucoup d’influenceuses ne signalent (toujours) pas leurs partenariats

Mélanie Wanga

07 jan 2022

5

La pop culture s'écrit au féminin