Live now
Live now
Masquer
the-damelio-show
Culture Web

Challenges TikTok et crises de larmes : The D’Amelio Show alerte sur la santé mentale des ados influenceuses

21 sep 2021
Les sœurs D’Amelio, Charlie et Dixie, sont des stars de TikTok. Mais un documentaire sur leur famille, The D’Amelio Show, montre que sous les chorés, la célébrité n’est pas simple à gérer…

Les sœurs Charlie et Dixie D’Amelio sont devenues des célébrités grâce à TikTok. Elles comptent 124 millions d’abonnés et 9 milliards de « J’aime » pour l’une, 55 millions d’abonnés pour et 3 milliards de « J’aime » pour l’autre.

Le 3 septembre 2021, un documentaire sur leur famille, The D’Amelio Show, est sorti sur Disney+. Et dès le premier épisode, on constate que la célébrité TikTok n’est pas un long fleuve tranquille…

The D'Amelio Show Official Trailer | Hulu

Charli et Dixie D’Amelio, reines de la TikTok fame

C’est seulement depuis mai 2019 que les sœurs D’Amelio sont massivement connues sur TikTok.

Certaines personnes peuvent être un peu perdues face à la plateforme, mais même si vous ne voyez passer des TikTok que sur Instagram (oui, parce qu’on peut regarder des TikTok sur Instagram, c’est la vie), il y a des chances que les visages de Charlie et Dixie D’Amelio vous soient familiers.

Il est tentant, pour certains, de juger ces deux jeunes filles en regardant leur vidéos TikTok. Parfois, l’engouement autour de leur contenu peut être source de confusion : si on observe un peu le compte de Charli D’Amelio, c’est… une ado comme les autres. Avec, certes, les cheveux parfaitement coiffés et les ongles manucurés, mais une ado quand même.

Elle fait des playbacks et des chorégraphies sur les musiques à la mode, ainsi que, depuis qu’elle est célèbre, du contenu sponsorisé et des collab’ improbables avec des stars

Mais c’est bien ce contenu qui a plu à des foules innombrables, l’a amenée jusqu’à la célébrité et jusqu’à son propre documentaire : The D’Amelio Show, qui permet de constater, au fil des huit épisodes, la détresse émotionnelle de Charli et sa soeur Dixie.

Entre harcèlement en ligne et pression constante, le moins qu’on puisse dire c’est que les deux jeunes filles ne semblent pas toujours très heureuses.

Charli D’Amelio : célèbre, mais pourquoi ?

Dans le premier épisode du D’Amelio Show, les deux soeurs se montrent très vulnérables ; on constate que leur notoriété les dépasse complètement. Charli explique que la danse a toujours fait partie de sa vie, qu’elle a fait beaucoup de compétitions dans sa jeunesse et qu’elle a commencé à poster des vidéos sur TikTok uniquement pour le fun.

Puis d’un coup, elle a accumulé des millions de vues.

Effarée, la jeune femme s’interroge : « Je suis juste en train de danser dans ma chambre, pourquoi tous ces gens savent qui je suis ? »

Très vite, la notoriété de Charli a déteint sur Dixie, qui au début n’aimait pas TikTok mais s’y est intéressé au fur à mesure. Contrairement à sa sœur, Dixie ne danse pas mais chante professionnellement : elle a déjà sortie quatre singles et prend des cours de chant avec Stevie Mackey, qui n’est autre que le vocal coach de Jennifer Lopez !

On se rend compte que les deux jeunes filles sont réellement passionnées et qu’elles veulent se donner les moyens de réussir. Mais leur vie fait peser beaucoup (trop) de pression sur leurs épaules.

Charli parle de son désir d’être « parfaite » en tant que danseuse et de son emploi du temps professionnel qui ne lui laisse pas le temps d’être une enfant comme les autres, ce qui inquiète d’ailleurs sa mère. Mais nous reviendrons à la question des parents plus bas…

Larmes et anxiété dans The D’Amelio Show

Les deux sœurs se rejoignent sur plusieurs points : elles sont très connues, très critiquées et n’ont pas vraiment confiance en elles. Le documentaire alerte même sur leur santé mentale, car à plusieurs reprises, elles semblent souffrir énormément de leur célébrité.

Cette vidéo rassemble des extraits du documentaire où l’on voit Charli comme Dixie en grande détresse : 

EVERY Breakdown & Panic Attack From The D'amelio Show! (HD Clips)

Un des passages les plus frappants est celui où Dixie reçoit une déferlante de commentaires haineux après la publication d’une vidéo Vogue intitulée 24 heures avec Dixie D’Amelio — un format assez classique que le magazine fait avec beaucoup de célébrités.

On remarque, sans surprise, que la plupart des commentaires qui font souffrir Dixie portent sur son aspect physique ; est qualifiée de « musty », moisie en français, uniquement car elle revient du sport.

Les commentaires sexistes sont toujours plus présents lorsqu’une fille se montre sur les réseaux sociaux et c’est encore plus violent pour des jeunes adolescentes qui sont probablement, comme beaucoup, en constante observation de leur propre physique.

24 Hours With Dixie D’Amelio, From the Recording Studio to Valentino Fittings | Vogue

Dans le documentaire, Dixie est en larmes et hurle son épuisement face à tant de haine. Elle s’exclame « Ils brisent tout ce que je fais », parlant des gens sur Internet. La scène est tragique ; la jeune femme parle même de pensées suicidaires et des répercussions physiques (mal de dos, migraines) que l’anxiété lui fait subir. 

La détresse bien compréhensible des sœurs D’Amelio

Nous avons demandé à Caroline Ulmer-Newhouse, psychanalyste, ce qu’elle pensait du cas Charlie et Dixie D’Amelio et plus généralement de l’impact des réseaux sociaux sur les adolescents et adolescentes.

« Moins que la célébrité, les sœurs D’Amelio ne savent pas gérer les critiques, voire les messages de haine qu’elles reçoivent via les réseaux sociaux. Qui le saurait à leur place ?

À l’adolescence, la bande d’amis devient une seconde famille à laquelle on appartient et qui souvent supplante la famille dont on est issu. Il est essentiel alors de s’en faire aimer. Les réseaux sociaux offrent l’opportunité de se constituer facilement un groupe “d’amis”. L’idéal auquel l’adolescent ou adolescente. cherche à se soumettre en sort renforcé, devenant, par la même occasion, de plus en plus exigeant.

La moindre critique sera d’autant plus difficile à dépasser, pouvant engendrer une forte baisse de l’estime de soi, voire la dépression. »

Il est déjà difficile d’être sereine et sûre de soi en tant qu’adolescente lambda, alors imaginez avec des millions de personnes scrutant vos faits et gestes ! Charlie D’Amelio explique même qu’elle préfère ne jamais sortir pour ne pas être confrontée aux gens dans la rue et aux paparazzis…

Que font les parents D’Amelio ?

La responsabilité des parents est importante dans ces problématiques, car Charli et Dixie n’ont que 17 et 20 ans.

Heidi et Marc D’Amelio devraient peut-être protéger davantage leurs filles ; dans le documentaire, ils semblent investis, mais tout comme les jeunes femmes, ils ne savent pas comment gérer les commentaires haineux et le harcèlement qu’elles subissent.

Lorsque Dixie fond en larme, son père lui dit que les choses vont s’arranger, sans réelle solution pour qu’elle arrête de subir la négativité en ligne…

famille-damelio

Charli et Dixie D’Amelio ont-elles droit à l’empathie des réseaux ?

Le documentaire semble avoir eu un certain impact positif sur le public : beaucoup de personnes ont, depuis sa parution, commenté la vidéo Vogue avec Dixie en exprimant leur peine face à sa souffrance. On lit aussi beaucoup d’incompréhension face à la haine que la jeune femme reçoit.

Selon Caroline Ulmer-Newhouse, « ce genre de programme met en garde les jeunes contre les effets pervers des réseaux sociaux et la célébrité éphémère qu’ils apportent ».

Espérons que The D’Amelio Show puisse ouvrir les yeux à certaines personnes continuant à penser qu’un simple commentaire n’a pas d’impact sur la santé mentale des gens. 

The D’Amelio Show est sur Disney+

À lire aussi : TikTok lance de nouvelles fonctionnalités pour la santé mentale des plus jeunes

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture Web

L'équipe du podcast sexo Hot Line
Conseils sexe

Le podcast sexo « Hot Line » déconstruit avec humour notre éducation sexuelle et intime bancale

Anthony Vincent

27 nov 2022

1
A propos de Madmoizelle

Chères lectrices et lecteurs, Madmoizelle a envie de mieux vous connaître !

Humanoid Native
4 archétypes féminins, une même misogynie véhiculée
Culture Web

Vous êtes plutôt girl boss, féminin sacré, ou that girl ? Comment ces archétypes nourrissent la misogynie

Anthony Vincent

09 nov 2022

3
Lena Situations crée 4 sneakers pour adidas, et c'est une première canon
Baskets

Lena Situations crée 4 sneakers pour adidas, et c’est une première canon

Anthony Vincent

03 nov 2022

2
Bianca est la première héroïne grosse de Disney
Culture Web

Disney révèle sa première héroïne grosse dans le film d’animation Reflect

Anthony Vincent

31 oct 2022

10
poupee-peur-halloween
Parentalité

Non, les enfants ne sont pas « mignons », ils sont démoniaques et en voici la preuve !

Manon Portanier

31 oct 2022

8
Lesthétique-Tumblr-va-t-elle-régner-sur-2022
Culture Web

Pourquoi l’esthétique Tumblr revient-elle en force en 2022 ?

Anthony Vincent

25 oct 2022

14
« High Low with EmRata » : Emily Ratajkowski sort un podcast anglé sur les vertus de la colère féministe
Culture Web

Emily Ratajkowski sort un podcast avec la colère féministe en fil rouge

Anthony Vincent

14 oct 2022

Photo fournie par les sans pages
Culture Web

« Wikipédia reproduit les biais sexistes de notre société » : les sans pagEs, le collectif qui comble le fossé de genre de l’encyclopédie

Aïda Djoupa

09 oct 2022

Monika Kozub / Unsplash
Culture Web

Comment parle-t-on des règles à l’étranger ? Réponse dans ce podcast du Courrier international

Aïda Djoupa

25 sep 2022

La Petite Sirène ces réactions d’enfants au trailer en live-action vont vous faire fondre
Pop culture

La Petite Sirène en live-action : ces adorables réactions d’enfants au trailer vont vous faire fondre

La pop culture s'écrit au féminin