Live now
Live now
Masquer
nous toutes campagne cyberharcèlement
Féminisme

De Louane à Klaire fait grr, 40 femmes dénoncent le cyberharcèlement sexiste

20 sep 2021
Elles sont youtubeuses, chanteuses, activistes, entrepreneuses et elles dénoncent le harcèlement en ligne à caractère sexuel et sexiste.

« Qui a déjà été victime de cyberharcèlement à caractère sexiste et sexuel ? »

C’est la question que posent Camille et Justine, formant un duo de comédiennes, qui se sont adressées à celles qui sont visibles en ligne et qui un jour ou l’autre y ont subi du harcèlement.

Marion Séclin, Lola Dubini, Natoo, Lexie, Barbara Butch, Nikita Bellucci, Sara El Attar, … la liste est longue et montre bien que dès qu’une femme prend la parole, chante, fait des sketches, crée des vidéos, s’engage sur Internet, elle prend le risque d’être exposée à des insultes, à des menaces et à des violences.

Il y a une dizaine de jours, nous vous parlions sur Madmoizelle de la chanteuse Sindy qui témoignait du harcèlement subi depuis plusieurs semaines dans une vidéo. Elle appelait justement à un grand mouvement en réaction au climat de haine sexiste qui règne sur les réseaux sociaux.

JUSQU'A QUAND ?

« Ce que toutes ces personnes ont en commun c’est d’être des femmes, et d’exister publiquement sur les réseaux sociaux », rappelle Nous Toutes qui a relayé l’appel.

« Ce n’est pas parce qu’on est une femme et qu’on s’expose publiquement que l’on doit être cyberharcelée. Rien ne justifie les violences. »

Une vidéo pour dire que le cyberharcèlement est inadmissible, qu’il ne doit pas être banalisé ou minimisé, qu’il ne suffit pas de couper Twitter ou d’ignorer les DM que l’on reçoit sur Instagram. Et qu’au-delà des messages, insultes, moqueries, il y a aussi le risque de passage à l’acte, comme l’a montré l’affaire Florian Telle, cet homme qui a menacé et traqué pendant plusieurs semaines une influenceuse.

Pour le duo de comédiennes Camille et Justine, il était avant tout question de montrer l’ampleur du phénomène et l’impact de ces agressions pour enfin faire réagir les pouvoirs publics :

« On pourrait chercher des milliers de solutions pour savoir comment réagir face à ça, comment lutter, en ignorant les messages, en ne répondant pas, en portant plainte. Mais est-ce qu’on pourrait recentrer le débat sur l’agresseur et non sur les agressées ? Car ce ne sont peut-être pas tous les hommes, mais ce sont toutes les femmes. »

À lire aussi : Contre le cyberharcèlement, « les mesures prises par Twitch ne suffisent pas »

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Féminisme

Société
MadPime_PF_V

MadPrime : tout comprendre de la polémique transphobe contre le Planning familial

Maëlle Le Corre

20 sep 2022

Daronne
contraception-masculine

La contraception masculine, grande oubliée des institutions ?

Chloé Genovesi

02 sep 2022

4
Féminisme
social media réseaux sociaux

Féminismes et réseaux sociaux : une histoire d’amour-haine ?

Sophie Benard

24 août 2022

2
Témoignages
mere-fille-passage-pieton-600

J’ai été harcelée sexuellement en compagnie de ma fille de 4 ans et j’ai la haine

Manon Portanier

18 août 2022

21
Féminisme
safer plage marseille

Marseille expérimente une appli anti-harcèlement à la plage

Maëlle Le Corre

08 août 2022

2
Féminisme
Femmes-à-chat-conservateurs-politique-société-

Le mythe des « femmes à chats » récupéré politiquement par les conservateurs

Marie Chéreau

08 août 2022

26
Féminisme
avocat-diable-vert

Décryptage : pourquoi tant de gens se font « l’avocat du diable »

Maëlle Le Corre

24 juil 2022

32
Féminisme
manifestation nous toutes – les victimes denoncent – jeanne menjoulet flickr

Aucun parti politique ne récolte la confiance des Français en matière de lutte contre les violences faites aux femmes

Maëlle Le Corre

15 juil 2022

1
Féminisme
metoo-théâtre-droit-des-femmes-feminisme-cinema-

Une comédienne exige la parité au théâtre, quitte à mener une « guérilla » pour y parvenir

Marie Chéreau

07 juil 2022

1

La société s'écrit au féminin