Live now
Live now
Masquer
nous toutes campagne cyberharcèlement
Féminisme

De Louane à Klaire fait grr, 40 femmes dénoncent le cyberharcèlement sexiste

20 sep 2021
Elles sont youtubeuses, chanteuses, activistes, entrepreneuses et elles dénoncent le harcèlement en ligne à caractère sexuel et sexiste.

« Qui a déjà été victime de cyberharcèlement à caractère sexiste et sexuel ? »

C’est la question que posent Camille et Justine, formant un duo de comédiennes, qui se sont adressées à celles qui sont visibles en ligne et qui un jour ou l’autre y ont subi du harcèlement.

Marion Séclin, Lola Dubini, Natoo, Lexie, Barbara Butch, Nikita Bellucci, Sara El Attar, … la liste est longue et montre bien que dès qu’une femme prend la parole, chante, fait des sketches, crée des vidéos, s’engage sur Internet, elle prend le risque d’être exposée à des insultes, à des menaces et à des violences.

Il y a une dizaine de jours, nous vous parlions sur Madmoizelle de la chanteuse Sindy qui témoignait du harcèlement subi depuis plusieurs semaines dans une vidéo. Elle appelait justement à un grand mouvement en réaction au climat de haine sexiste qui règne sur les réseaux sociaux.

JUSQU'A QUAND ?

« Ce que toutes ces personnes ont en commun c’est d’être des femmes, et d’exister publiquement sur les réseaux sociaux », rappelle Nous Toutes qui a relayé l’appel.

« Ce n’est pas parce qu’on est une femme et qu’on s’expose publiquement que l’on doit être cyberharcelée. Rien ne justifie les violences. »

Une vidéo pour dire que le cyberharcèlement est inadmissible, qu’il ne doit pas être banalisé ou minimisé, qu’il ne suffit pas de couper Twitter ou d’ignorer les DM que l’on reçoit sur Instagram. Et qu’au-delà des messages, insultes, moqueries, il y a aussi le risque de passage à l’acte, comme l’a montré l’affaire Florian Telle, cet homme qui a menacé et traqué pendant plusieurs semaines une influenceuse.

Pour le duo de comédiennes Camille et Justine, il était avant tout question de montrer l’ampleur du phénomène et l’impact de ces agressions pour enfin faire réagir les pouvoirs publics :

« On pourrait chercher des milliers de solutions pour savoir comment réagir face à ça, comment lutter, en ignorant les messages, en ne répondant pas, en portant plainte. Mais est-ce qu’on pourrait recentrer le débat sur l’agresseur et non sur les agressées ? Car ce ne sont peut-être pas tous les hommes, mais ce sont toutes les femmes. »

À lire aussi : Contre le cyberharcèlement, « les mesures prises par Twitch ne suffisent pas »


Vous aimez nos médias ? Dites-le nous dans cette enquête !

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Féminisme

femme-nue
Chère Daronne

Je suis victime de revenge porn, mais c’est moi qui « ne me respecte pas » selon les potes de ma meuf

Chère Daronne

18 jan 2023

21
SEXO

La table de chevet, cette fenêtre sur l’intime, revisitée par des illustratrices

Humanoid Native
Monique_Wittig_ph._Colette_Geoffrey
Féminisme

Pourquoi les féministes d’aujourd’hui doivent redécouvrir l’oeuvre radicale de Monique Wittig

Maëlle Le Corre

08 jan 2023

2
Miss France
Féminisme

Le concours Miss France contrevient-il au droit du travail ? La justice a tranché

Maëlle Le Corre

06 jan 2023

sex workers rights
Féminisme

Pourquoi lutter contre les violences faites aux travailleuses du sexe est un enjeu féministe

Maëlle Le Corre

17 déc 2022

39
disabled_people_for_future
Société

« Il faut que les valides sachent remettre en question leurs privilèges »

Aïda Djoupa

03 déc 2022

14
assemblee nationale IVG premiere lecture
Féminisme

IVG : les députés votent l’inscription du droit à l’avortement dans la Constitution

Maëlle Le Corre

24 nov 2022

2
pexels-mart-production-violences conjugales
Féminisme

Mon copain m’a frappée : comment réagir, que faire quand on est victime de violences dans son couple ?

Chloé P.

23 nov 2022

44
nous toutes 2021
Féminisme

Où manifester ce samedi 19 novembre contre les violences faites aux femmes avec Nous Toutes ?

Maëlle Le Corre

18 nov 2022

Megan Fox dans Jennifer's Body
Cinéma

Bimbo non grata : comment la carrière de Megan Fox illustre l’avant-après #MeToo

Anthony Vincent

31 oct 2022

13
Une femme portant une couronne de fleurs au milieu d’un champ d’herbe, Oleg Gekman via Canva
Féminisme

Non, la tendance incitant à se « reconnecter à son féminin sacré » n’a rien de féministe

La société s'écrit au féminin