Pourquoi regarder Dollface, une série hilarante sur la sororité

Carotte te parle de sa série coup de cœur du moment, Dollface, qui va te donner envie de te réunir avec tes copines au plus vite !

Pourquoi regarder Dollface, une série hilarante sur la sororité

Dollface est une série comique qui traite de l’amitié entre filles et de la sororité, constituée de 10 épisodes d’une trentaine de minutes.

Elle est disponible sur la plateforme de streaming Hulu depuis novembre 2019 ! Ceci n’est pas une pub mais, comme pour toutes les séries que je te conseille, mon avis sur quelque chose qui m’anime et que j’ai envie de te partager.

Dollface, ça raconte quoi ?

Dollface se déroule à Los Angeles et raconte l’histoire de Jules (interprétée par Kat Dennings) qui se fait larguer par son mec au bout de cinq années de relation.

Livrée à elle-même, elle se rend rapidement compte qu’être en couple l’a éloignée de ses amies et qu‘il ne reste plus grand chose dans sa vie qui n’ait pas de lien direct avec son ex.

La série a une part d’absurde, puisque de nombreuses scènes sont des métaphores et se passent dans la tête de Jules.

Par exemple, lorsqu’elle doit prendre des décisions et qu’elle se retrouve soudainement sur un plateau télé à devoir choisir entre aller à une soirée et se faire des amies, ou rester chez elle et ressentir par la suite le FOMO (fear of missing out, ce sentiment d’avoir loupé un événement cool où tout le monde était sauf toi).

Une femme à tête de chat fait régulièrement des apparitions, et joue le rôle d’une sorte de guide ou d’ange gardien.

Jules se rend rapidement compte de sa solitude et sur les conseils de la femme chat, elle décide de renouer les liens avec deux de ses anciennes amies

…Ce qui ne va pas se faire sans difficultés, en particulier avec celle qui était sa meilleure amie et qui n’a pas forcément bien vécu d’être abandonnée par Jules.

Dollface, une série satirique

Au tout début de la série, juste après sa rupture, Jules embarque dans un bus conduit par la femme à tête de chat, dans lequel d’autres femmes sanglotantes voyagent.

Elle apprend que ce sont toutes des femmes qui viennent également de rompre.

Pendant le trajet, elle découvre par la fenêtre des spectacles improbables et satiriques : elle passe notamment à coté d’un champ de « cool girls » ou « guy’s girl », ce mythe des filles parfaites qui sont non seulement sexy et intelligentes mais aiment aussi pratiquer des activés « de mec » tel que le baseball ou les jeux vidéo.

Ce profil de la cool girl est d’ailleurs complètement détaillé dans le célèbre monologue d’Amy Dunne dans le film Gone Girl.

Une des passagères du bus décide ensuite subitement de descendre, à « Rebound Town » (un rebound signifie une relation pansement), désespérée par son célibat au point de se mettre avec un homme qui vit avec sa mère.

Dollface, une série qui reprend des clichés

Ce qui est intéressant avec Dollface, c’est que tu y croises beaucoup de clichés. En commençant par le groupe d’amies de Jules.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par hulu (@hulu) le

Si Jules est l’ennuyeuse, les trois autres sont la control freak, la fêtarde et la meuf bizarre/folle, respectivement interprétées par Brenda Song, Shay Mitchell et Esther Povitsky.

Régulièrement, des nouveaux personnages clichés sont présentés, tel que la mean girl, la potentielle rivale, la patronne stricte… Mais le mythe est sitôt démoli.

Cette série soulève de nombreuses questions sur le dating à notre époque, la monogamie, la définition de ce qu’est ou non un couple…

Jules est au début de la série un bon exemple de la fille qui n’est « pas comme les autres filles »  (je te dis tout sur cette expression et la mentalité qu’il y a derrière dans un article dédié).

Comme l’histoire est du point de vue de Jules, souvent les « autres filles » paraissent d’abord ridicules, mais pour un instant seulement, avant que Jules ne se rendent compte qu’elle était pleine d’idées reçues à leur sujet.

C’est alors elle qui est taquinée (notamment par la femme chat) et poussée tout du long à se défaire de cette aversion pour les autres filles et à plonger dans la sororité.

Dollface, une série comique sur les femmes millenials

Si tu es déjà convaincue, fonce la regarder ! Sinon, voici quelques raisons en plus.

Dollface donne des pistes de réflexions sur tout un tas de choses qui concernent les jeunes femmes qui commencent dans la vie d’adulte.

Je vais te lister quelques exemples des moments de la série qui sont complètement anodins et drôles autant qu’ils poussent à la réflexion.

Ce sont donc de petits spoilers, mais rien qui en dit trop sur l’intrigue et le dénouement de l’histoire.

Un épisode sur la Women’s March amène les filles à rencontrer une sorte du gourou du féminisme, tout ça pour que, lorsqu’elles lui posent chacune enfin leurs questions sur le féminisme, la « gourou » n’ait pas de réponse à leur donner.

Car il n’y a pas de féminisme faux ou juste !

Un exemple de moment absurde et drôle est lorsque Jules consulte et que la médecin la diagnostique avec des sentiments naissants avant de lui refiler un manuel qui explique que pour contrer le virus, il faut avoir plusieurs plans culs en même temps.

Il y a un épisode au cours duquel Jules se rend comte que l’une de ses connaissances est en train de lui donner le pire conseil ever en déclarant que les copines ce n’est pas important, que c’est futile, et qu’elle sera heureuse quand elle se sera posée avec un mari.

Ce dernier point est d’ailleurs une thématique que je ne développerai pas ici car elle concerne plutôt la Rockie vie, celle qui n’est pas encore vraiment à la portée de l’héroïne, au final.

En fait, les héroïnes de Dollface sont un bon exemple de ce qu’est la frontière entre madmoiZelle et Rockie, selon moi.

À la manière de la série The Bold Type ! Si tu apprécies cette dernière, Dollface devrait également te plaire.

Si les actrices ont la trentaine, je trouve que cette série peut parler aux filles de tous âges, dès la sortie du nid ! Même étudiante, je pense que tu peux t’y reconnaître à ton échelle.

Je te laisse découvrir le reste, je ne veux pas tout te spoiler !

Pour l’anecdote, Margot Robbie fait partie de l’équipe de production et joue un petit rôle complètement dérangé dans l’un des épisodes.

As-tu déjà vu Dollface ? Si oui, qu’en as-tu pensé ? Est-ce que cet article t’a donné envie de t’y mettre ?

À lire aussi : Pourquoi regarder Dickinson, la formidable série qui modernise une poétesse

Caroline Arénas

Caroline Arénas

Carotte est rédactrice Mode. Elle aime tout ce qui est les chiots, les graines et l'automne. C'est aussi elle qui écrit cette description à la troisième personne.

Tous ses articles

Commentaires

Mijou

Cool de retrouver Kat Dennings après 2 Broke Girls ! :loveeyes:
(Et je viens d'apprendre qu'elle joue l'ado insupportable qui fait sa Bar-Mitsvah dans SATC !:oo:)
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!