Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
27 nov 2005 2

Quand on parle des studios Ghibli, on y associe souvent Miyazaki, le génial auteur du Voyage de Chihiro, Princesse Mononoké ou Le Château Ambulant (entre autres). On oublie souvent que Miyazaki n’a pas créé tout seul Ghibli. Il a monté le mythique studio avec Isao Takahata, qui a réalisé notamment le poignant Tombeau des Lucioles.

Dans un style différent de Princesse Mononoké mais avec des messages de fond tout aussi puissants, Takahata a créé avec Pompoko « sa » fable écologique. Sorti en 1994 au Japon, le film n’arrive que 12 ans plus tard en France mais semble plus que jamais d’actualité.

Pompoko te propose de faire connaissance avec les tanukis, des animaux à mi-chemin entre le blaireau et le raton-laveur. La légende nippone raconte que ces animaux (sévèrement burnés… le film t’explique pourquoi) ont de formidables pouvoirs de transformation. Ils peuvent se transformer en… tout et n’importe quoi.

Jusqu’à la deuxième moitié du XXème siècle, les tanukis vivaient tranquillement dans leurs forêts et n’avaient pas d’autres préoccupations que de se disputer des territoires… puis arriva la révolution industrielle au Japon et avec elle, les humains et leurs nouvelles villes, empiétant petit à petit sur les forêts. Se rendant vite compte que si les humains continuent à bouffer leur domaine pour y construire des cités, ils ne vont pas tarder à disparaître, les tanukis décident de créer un plan quinquennal (sisi), dont le but est d’obliger les humains à renoncer à décimer la verdure qui leur sert de lieu de vie. Simplement, malgré les pouvoirs des sympathiques bêbêtes, le combat va vite s’avérer inégal…

On pourrait penser que Pompoko est un dessin animé et donc réservé à un public enfantin. Et pourtant, alors que Disney faisait encore dans le niais il y a 12 ans, Takahata avait parfaitement pigé le principe de double lecture, adopté plus tard par les films de Pixar et autres Shrek : aussi bien pour les grands que pour les petits. Les plus grands y trouveront des tas de questions soulevées et qui méritent qu’on y passe un peu de temps… alors que les plus petits se marreront devant l’humour omniprésent dans le film et les tanukis qui sont grave mimis !

Au-delà de l’aspect philosophique du film, Pompoko est également un plongeon d’1h30 dans la culture nippone et dans l’univers à la fois délirant et très sérieux de Takahata. Ce film vaut la peine, assurément.



Clique sur les miniatures pour zoomer les photos du film

:: Le site officiel : www.pompoko.fr

Les Commentaires
2

Avatar de Snow
29 janvier 2006 à 19h24
Snow
Ca me tenterait bien, mais je sais que j'irais pas le voir.
0
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Revues de films

relation-mere-fille-compliquee-samhain
Cinéma

Samhain : les relations mère-fille abordées dans un film d’horreur glaçant

Oscar Staerman

08 déc 2022

A propos de Madmoizelle

Chères lectrices et lecteurs, Madmoizelle a envie de mieux vous connaître !

Humanoid Native
ti west 7
Cinéma

Désir et âgisme : le film d’horreur X est aussi terrifiant que sensible

Maya Boukella

02 nov 2022

3
promising young woman
Pop culture

Promising Young Woman n’est pas un film féministe, c’est tout le contraire

Maya Boukella

24 oct 2022

17
everything leonine
Revues de films

Une mère chinoise met Marvel KO : foncez voir Everything Everywhere All at Once au cinéma

Maya Boukella

31 août 2022

1
I’m your man film
Cinéma

L’homme idéal est-il un robot ? On décrypte le film I’m your man

Maya Boukella

21 juin 2022

Sweat 3
Revues de films

SWEAT : une occasion manquée de parler de l’envers du décor de l’influence

Maya Boukella

15 juin 2022

1
MEN ALEX GARLAND
Cinéma

La masculinité toxique fait toute la terreur de MEN, nouveau film d’horreur d’Alex Garland

Maya Boukella

08 juin 2022

Affiche du documentaire Nous d'Alice Diop
Cinéma

Pourquoi Nous, le documentaire d’Alice Diop s’avère essentiel avant la présidentielle ?

Anthony Vincent

19 fév 2022

critique-licorice-pizza
Revues de films

Évadez-vous de cet hiver glacial avec Licorice Pizza, son acné, ses crop tops et sa romance adolescente

Kalindi Ramphul

06 jan 2022

matrix-4-critique
Revues de films

Matrix Resurrections : branlette intellectuelle ou génie méta ?

Kalindi Ramphul

22 déc 2021

4

La pop culture s'écrit au féminin