Live now
Live now
Masquer
marseille-quitter-paris-demenagement
Travail

Où sont parties celles et ceux qui ont quitté Paris après les confinements ? Indice : le Sud

Quelles villes françaises sont les plus attractives depuis la pandémie ? Le baromètre de l’emploi de LinkedIn apporte quelques éléments de réponse.

Ce n’est pas une grosse surprise, la pandémie et les confinements ont donné envie à plein de gens de quitter Paris, ses logements riquiquis et sa surpopulation. Selon le baromètre LinkedIn de l’emploi, le nombre de départs (par rapport aux arrivées) dans la capitale était supérieur de 17% à l’année précédant la pandémie.

Pour calculer ce chiffre, le réseau social s’est basé sur le nombre de membres ayant changé leur localisation sur leur profil entre juin 2020 et mai 2021.

Quitter Paris, OK, mais pour aller où ?

Les migrations ont été particulièrement fortes en septembre dernier (+126% par rapport à la moyenne sur la période pré-pandémie) et elles ont ensuite continué début 2021, avec un taux de migration interne en France supérieur de 38% aux cinq premiers mois de 2020.

Interrogé par LinkedIn, le sociologue Jean Viard, auteur du livre La révolution que l’on attendait est arrivée, l’explique ainsi :

« Les envies de nature et d’espace des professionnels étaient déjà de plus en plus fortes avant le Covid-19. Ceux qui ont décidé de bouger la première année étaient déjà mûrs pour le faire. Mais le mouvement va se poursuivre, car la crise a amené davantage de professionnels à se poser des questions sur le sens de leur vie. »

Où ces personnes fuyant Paris ont-elles trouvé refuge ? Le baromètre de LinkedIn donne quelques éléments de réponses.

Marseille, Montpellier, Rennes : trois villes très attractives

La ville dont l’attractivité a le plus accéléré durant la crise sanitaire est Marseille ! Dynamique au niveau de l’emploi, notamment dans le secteur du numérique, avec une offre culturelle intéressante et un cadre de vie agréable, la cité phocéenne a tout pour plaire aux ex-Parigots en manque de soleil. Le ratio entre les arrivées et les départs dans la région de Marseille a progressé de 8,2% depuis le début de la pandémie.

Montpellier est ensuite la deuxième destination la plus attractive, avec +7,8% d’installations (par rapport aux départs). Là aussi, le soleil et la plage pas loin sont des bons arguments, mais le côté ville à taille humaine est aussi probablement un atout : pouvoir accéder à tous les lieux importants en quelques minutes de vélo, du bureau à l’école, en passant par les parcs, les commerces et les lieux de loisirs, fait rêver les Franciliennes que nos sommes.

Enfin, Rennes vient compléter ce podium des villes les plus attractives depuis la crise sanitaire. Et là, c’est plutôt le côté agglomération à taille humaine qui doit faire mouche (vous avez remarqué ? On ne dit rien sur la météo, pas envie de se fâcher avec nos lectrices bretonnes…).

S’installer en ville ou… à la campagne ?

Le réseau social LinkedIn permet aux utilisateurs et utilisatrices d’indiquer la ville la plus proche de leur domicile, mais cette information ne permet pas de savoir s’ils et elles se sont installées dans la ville en question ou à proximité, à la campagne.

L’option ruralité semble toutefois avoir été choisie par plusieurs personnes, puisque selon la Société d’aménagement foncier et d’établissement rural, le nombre de transactions à la campagne a bondi de 6,6% l’an dernier. C’est le plus important volume de ventes depuis trente ans !

Et si j’en crois mon état d’esprit actuel en rédigeant cet article, ce n’est peut-être pas près de s’arrêter…

À lire aussi : Elles ont quitté la grande ville pour s’installer à la campagne


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

4
Avatar de eLLuLa
27 juillet 2021 à 15h07
eLLuLa
@kawashi30 Dans les terres alors, pas sur la côte, parce qu'avec la montée des eaux et l'érosion côtière, vaut mieux pas se trouver par là.
0
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Travail

femme-travail-ordinateur // Source : unsplash
Travail

Cette habitude au travail peut nuire à votre réputation professionnelle

4
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Deux femmes s'embrassent sous un drapeau arc-en-ciel, symbole LGBT © Gustavo Fring de la part de Pexels
Société

Être LGBT+ nuit à la carrière d’après 4 personnes concernées sur 10

Source : The Bold type.
Chère Daronne

J’en ai marre que mes collègues parents aient la prio pour poser leurs congés

96
Source : RapidEye / Getty Images Signature
Travail

Lundi de Pentecôte 2024 : allez-vous devoir travailler pendant que tout le monde se la coule douce ? 

Source : alphaspirit.it
Travail

Télétravail : vous pouvez déduire des frais de vos impôts (et les sommes ne sont pas négligeables)

19
Alexandra Puchnaty
Travail

« Les gens parlent, alertent sur certaines pratiques » : Alexandra, 28 ans, nous raconte son expérience dans le milieu de la pub

Source : Pexels / Ketut Subiyanto
Parentalité

Congés supplémentaires, horaires flexibles… comment les entreprises valorisent-elles la parentalité en 2024 ?

Source : filadendron de Getty Images Signature
Daronne

Semaine de 4 jours pour les parents séparés, une mesure qui ne tient pas la route

8
Source : Getty Images Signature
Vis ta vie

Top 4 des types de clients croisés au café du coin, en télétravail

femme en noir face à un homme portant une cagoule BDSM
Sexo

Je suis dominatrice professionnelle, un métier… plein de paradoxes

7

La vie s'écrit au féminin