Live now
Live now
Masquer
nouveau-livre-auteur-50-shades
Livres

De quoi parle le nouveau roman par l’autrice de 50 Shades of Grey ?

E.L. James, la femme derrière l’ouragan Cinquante nuances de Grey, est de retour avec une nouvelle romance littéraire !

Elle est de retouuuur… pour nous jouer un mauvais tour ? E.L. James, l’autrice de Cinquante nuances de Grey, ses suites et son spin-off écrit du point de vue de Christian Grey, sort un nouveau livre !

Le nouveau livre d’E.L. James, l’autrice de 50 nuances de Grey

Cet ouvrage, intitulé The Mister, sortira le 16 avril 2019 — outre-Atlantique et outre-Manche, en tout cas, mais je n’ai aucun doute sur le fait qu’il va rapidement être disponible partout dans le monde.

Il s’agit d’une nouvelle romance, sans surprise !

Les personnages principaux sont, selon le New York Times, Maxim Trevelyan, un aristocrate anglais, et Alessia Demachi, « une mystérieuse jeune femme munie de talents musicaux et d’un dangereux passé ».

E.L. James décrit The Mister comme « une histoire à la Cendrillon au XXIème siècle

».

« C’est une romance passionnée, érotique. Pas érotique comme Cinquante nuances de Grey, car ce n’est pas Cinquante nuances de Grey. C’est une histoire totalement différente. »

The Mister aura-t-il le succès de Cinquante nuances de Grey ?

The Mister est une nouveauté décisive pour E.L. James, car il s’agit de transformer l’essai : est-elle l’autrice d’un unique best-seller, ou une romancière à suivre ?

Sa saga à succès était à la base une fanfiction de Twilight. Cette fois-ci, c’est sans filet que la quadragénaire se lance dans une histoire 100% originale.

E.L. James a été beaucoup critiquée — pour sa plume jugée pauvre, pour la vision assez erronée du BDSM transmise dans Cinquante nuances de Grey

Impossible cependant de nier qu’elle a créé un tsunami culturel à l’échelle mondiale. La curiosité devrait être au rendez-vous pour The Mister !

À lire aussi : 50 Nuances de Grey et la représentation du BDSM — Témoignages


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

32
Avatar de Mimamaniac
28 janvier 2019 à 13h01
Mimamaniac
Je penche plutôt pour le tic censé entrer dans la définition du personnage, mais très mal dosé... Un peu comme si on rappelait toutes les dix secondes qu'Obélix n'a pas le droit de boire de la potion magique.
1
Voir les 32 commentaires

Plus de contenus Livres

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Humanoid Native
Couverture du livre "Et, refleurir" aux éditions Philippe Rey, illustrée par Iris Hatzfeld
Livres

« Une femme qui refuse de souffrir, c’est radical » : Kiyémis, autrice afroféministe du roman Et, refleurir

4
Source : Juliette Leigniel
Livres

Relations amoureuses : comment la ville a « uberisé » l’amour ?

3
Maryse Condé photographiée lors du Calabash Literary Festival 2007 // Source : Creative Commons : Georgia Popplewell via Flickr
Livres

Maryse Condé, grande autrice guadeloupéenne, aura-t-elle un hommage national ?

6
Livres pour enfants : les 10 meilleurs albums jeunesse en mars 2024
Livres

Livres pour enfants : les 10 meilleurs albums jeunesse en mars 2024

gloria-steinem-feminist-litterature-
Livres

Gloria Steinem, féministe incontournable, fête ses 90 ans

1
Source : Éditions Atelier de la Belle Étoile
Daronne

Et si vous souteniez le livre jeunesse « Zaza, queen de la bibliothèque » ?

livres_feministes // Source : URL
Livres

Les cinq essais féministes à lire absolument ce printemps

Couverture du livre "Couper la douleur" de Lisa Dayan // Source : Éditions Marabout
Livres

Douleurs vaginales intenses : « Quand on te demande de jauger ta douleur de 1 à 10, c’est dur de dire 10 »

1
Annie Ernaux sur le plateau télé de La grande librairie // Source : Capture d'écran YouTube
Culture

« Si tu parles, t’es morte » : 400 autrices dénoncent un monde littéraire violent et misogyne

La pop culture s'écrit au féminin