Live now
Live now
Masquer
Dentiste montrant une radio dentaire à une patiente - hygiène dentaire pandémie
Hygiène

L’impact de la pandémie sur l’hygiène dentaire fait grincer des dents

Planquées derrière les cache-misère que sont nos masques, nos dents n’ont pas connu la meilleure période pour briller en société. Les pro parlent carrément d’une catastrophe bucco-dentaire !

La pandémie et ses restrictions sanitaires n’ont pas été d’une grande aide pour l’hygiène bucco-dentaire. Et si le masque a l’avantage de dissimuler les stigmates d’une routine imparfaite, les conséquences, elles, ont besoin de bien plus qu’un bout de tissu pour s’envoler…

D’après une enquête de l’American Dental Association (ADA),  plus de la moitié des dentistes américains interrogés ont signalé des effets néfastes de la pandémie sur nos dents et une augmentation des cas de caries, de gingivites ou de dents ébréchées.

La FDI (World Dental Federation), tire même la sonnette d’alarme et parle d’une véritable « catastrophe dentaire » avec des conséquences terribles sur la santé…

« Les gens étaient accablés par l’inquiétude et négligeaient de se brosser les dents et d’utiliser du fil dentaire tous les jours »

Rhona Eskander, dentiste

Les mains nickel, les dents abîmées

La pandémie nous a poussés à revoir notre hygiène et à bien laver nos mimines pour réduire les risques de contamination. Mais en huis-clos, soyons honnêtes, la crise sanitaire et surtout les confinements, n’ont pas révélé notre côté le plus accro au savon et au dentifrice (en témoignent la tendance des cures de sébum et la baisse des ventes des produits d’hygiène).

Selon l’étude de l’ADA, depuis le début du Covid aux États-Unis :

« Plus de la moitié des dentistes interrogés ont signalé une augmentation de la prévalence du bruxisme (59,4 %), des dents ébréchées et fêlées (53,4 %) et des symptômes de troubles temporo-mandibulaires (53,4 %) chez leurs patients, et plus d’un quart ont constaté une augmentation d’autres affections, notamment 26,4 % qui ont signalé une augmentation des caries et 29,7 % qui ont signalé une augmentation des maladies parodontales. »

Pourquoi nos dents paient-elle le prix de la pandémie ?

Pourquoi nos mains sont-elles nickel, mais nos bouches puent-elles le rat mort ? Eh bien d’abord parce que les confinements et restrictions n’ont pas rendu évidente la prise de rendez-vous chez le dentiste : plusieurs cabinets ont fermé temporairement et les potentiels patients et patientes ont limité les visites médicales qu’ils et elles ne jugent pas urgentes pour éviter les risques d’être contaminés.

Bien évidemment, la précarité joue aussi. Car si la plupart des soins dentaires sont plutôt bien remboursés en France, aux États-Unis, ils le sont nettement moins — voire pas du tout… Et la pandémie n’a rien arrangé : une grosse partie des Américains, 6 millions au total selon l’ADA, s’est vue licenciée, a perdu son assurance maladie ou s’est vue modifier ses prestations dans la foulée.

L’Institut CareQuest note également dans son rapport de 2021 qu’ils seraient 28 millions à avoir retardé leurs soins dentaires « en raison du coût, du manque d’assurance ou de la peur du virus. »

L’anxiété et l’isolement engendrés par la pandémie ne sont pas non plus étrangers à cette catastrophe dentaire qui nous a parfois rendus plus négligents envers nous-mêmes, avec des conséquences souvent directes puisque le stress peut pousser à grincer des dents et serrer inconsciemment les mâchoires.

La dentiste Rhona Eskande explique également, dans le rapport de l’ADA :

« Les gens étaient accablés par l’inquiétude et négligeaient de se brosser les dents et d’utiliser du fil dentaire tous les jours. »

Il faut dire qu’être H24 chez soi en télétravail ou en chômage partiel, avec pour seule compagnie ses quatre murs, ne donne pas non plus follement envie de suivre une routine hygiénique en béton… Beaucoup ont donc négligé la petite toilette du matin et trouvé du réconfort dans les collations, parfois très sucrées et mauvaises pour les dents, tout au long de la journée.

Femme tenant une brosse à dents et du dentifrice - hygiène dentaire covid

Les Français, de bons élèves ou de bons menteurs ?

Dans l’Hexagone, aucune étude n’a été menée du côté des dentistes, donc impossible de faire un état des lieux de l’évolution des consultations depuis la pandémie. En revanche, les Français et Françaises sont prompts à déclarer qu’ils et elles se brossent tout autant les dents, voire même plus qu’avant !

D’après l’étude d’Ipsos GlaxoSmithKline relayée par la plateforme Information Dentaire :

« En France, plus qu’ailleurs en Europe, les pratiques quotidiennes se maintiennent voire s’améliorent […] neuf Français sur dix (89 %) déclarent avoir maintenu leurs habitudes de brossage quotidiennes depuis le début de la pandémie, 8 % assurent  se brosser les dents plus fréquemment, principalement »

Pourtant en parallèle, une chute importante des ventes de brosses à dents (-43%) et de dentifrice (-26%) a été enregistrée depuis le début de la crise sanitaire…

Serions-nous des petits menteurs dans le déni dont la réputation de gros cracras tient la route ? Affaire à suivre !

À lire aussi : Où trouver de jolis masques en tissu + conseils d’hygiène et d’entretien

Crédits photos : Ron Lach (Pexels) / Quang Tri NGUYEN (Unsplash)

Les Commentaires
1

Avatar de Pattenrond25
16 octobre 2021 à 12h30
Pattenrond25
Cet article est une drôle de coïncidence. Je me demandais justement pourquoi j'ai eu autant de problèmes aux gencives cette année alors que je n'en n'avais jamais eu auparavant. Je n'ai pourtant rien changé à ma routine dentaire ni mon alimentation. En revanche, mes mains sont propres mais je ne dirais pas nickel, les pauvres ont souffert des lavages excessifs au savon et gel hydro.
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Hygiène

Hygiène
emma-watson-deodorant-naturel-aurelia

On vous dit tout sur le déodorant naturel et vegan dont Emma Waston ne peut plus se passer

SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Hygiène
cosmetique-cbd-greeneo
Sponsorisé

Cosmétiques au CBD : pourquoi on devrait se laisser tenter

Hygiène
ok2

Déodorant challenge : pourquoi ce nouveau défi TikTok commence à inquiéter ?

Barbara Olivieri

27 juin 2022

11
Beauté
transpiration-causes-solutions

Transpiration : nos astuces pour survivre à la chaleur en toute dignité

Hygiène
ok-2

Le secteur de la beauté a augmenté ses prix de 7% mais quels sont les produits les plus touchés ?

Barbara Olivieri

30 mai 2022

Hygiène
vulve-hygiene-intime-recommandations

Prendre soin de sa vulve : ce que les spécialistes recommandent

Santé
ok-2

Allergies au pollen : les masques peuvent aider à se protéger, mais à quelle condition ?

Barbara Olivieri

20 mai 2022

Hygiène
fava-protections-hygièniques-responsable
Sponsorisé

J’ai testé Fava, et ça a changé mes règles

Hygiène
meilleur-shampoing-solide-bio

Ce shampoing solide a été élu meilleur produit bio de 2022

Beauté
poil-rasage-epilation-repousse

Non, le rasage et l’épilation ne modifient pas le poil (même si on a l’impression du contraire)

La beauté s'écrit au féminin