Live now
Live now
Masquer
the-office-angela-pam
Chère Daronne

Le télétravail, c’est fini, mais je n’ai aucune envie de retourner au bureau. Help !

Vous avez des questions ? La Daronne a les réponses ! (Oui bon, c’est pas forcément les meilleurs conseils, mais elle fait ce qu’elle peut, hein.) Bienvenue dans ce nouvel épisode de notre courrier du cœur pas comme les autres.

La Daronne est la reine des conseils pas si cons enrobés d’une louche d’humour plus ou moins subtil. La voici de retour pour voler au secours d’une lectrice !

La question de la semaine

Chère Daronne,

Je suis un peu déprimée depuis quelques semaines, parce qu’avec les restrictions Covid qui se lèvent peu à peu, je suis « obligée » de retourner bosser dans un open space en présentiel.

Or, le télétravail m’allait très bien à moi ! Je n’avais pas à supporter l’haleine matinale de Pierre-Yves de la compta, ni à me taper les discussions sans fond autour de la machine à café, et surtout je n’avais pas mon boss sur le dos, lui qui hausse des sourcils surpris à chaque fois qu’il me voit me lever de mon poste pour X ou Y raisons.

J’aime bien mon boulot et je n’ai pas envie d’en changer, mais je voulais savoir si j’étais la seule à ressentir ça. Est-ce que c’est normal de ne pas vouloir retourner au bureau après tous ces mois pépouze chez moi ? Est-ce que c’est moi qui suis trop difficile ?

Aide-moi chère Daronne !

La bisette,

Fatima

La réponse de la Daronne

Mon petit quignon de pain,

C’est en te lisant que je suis bien contente d’être si proche de la retraite. Non pas que je me plaigne d’avoir un boulot, quand on voit à quel point ça peut être galère d’en trouver, mais la vie en colocation avec des collègues de bureau ne me manquera absolument pas.

Oui, je parle bien de colocation, parce qu’on passe quand même majoritairement cinq jours par semaine, huit heures par jour, en compagnie d’êtres humains — qui ne maîtrisent pas, pour la plupart, les règles de bienséance et de vie en communauté !

Tu te rends bien compte, ma petite clémentine, que je suis totalement de ton côté face à ton manque d’envie de retourner en présentiel pour retrouver l’haleine de Pierre-Yves et toutes les autres joyeusetés citées.

Un groupe de collègues à l'air blasé, dans la série The Office.
Les joies de l’open-space – série The Office

Du coup, plutôt que de te dire hypocritement « mais si voyons, la vie en open space c’est génial ! » je te propose plutôt de foutre un peu le bordel dans ta boîte, histoire que tu puisses t’y amuser un peu (et y trouver ton avantage).

Voici mes propositions, qui te permettront peut-être de rester en télétravail et d’échapper au bureau en présentiel (croisons les doigts) :

  • Deviens la personne à détester. Arrête le déo, écoute du Bigard pour retenir ses pires blagues que tu pourras toi-même ressortir à la machine à café, arrête de te brosser les dents le matin et déclare-toi officiellement anti-masque au bureau. Bizarrement, on risque vite de ne plus insister pour que tu viennes tous les jours.
  • Flique ton patron, en lui demandant systématiquement des réunions ou des points dès que tu le vois se lever de son bureau. Ça lui coupera peut-être l’envie de t’emmerder.
  • Sois à ton bureau comme tu peux l’être chez toi : en chaussettes, la main constamment dans le slip, à renifler sans te moucher et en pissant la porte ouverte. Ça va calmer les RH qui voulaient te voir revenir tous les jours.
  • Parle de façon très très très lente à l’oral dès qu’on te pose une question, et hyper rapidement à l’écrit sur le logiciel de tchat du bureau, histoire qu’on n’ait plus envie de te parler en face, mais que par message. Ça leur prouvera que t’es quand même vachement plus efficace en télétravail.
  • Ne ramène que des plats maison pour le déjeuner, mais avec des odeurs affreuses pour le commun des mortels, et qui se diffuseront dans tout l’open space — comme des salades de thon, des sandwichs aux œufs, de la brandade de morue, toute recette qui comporte du fromage qui pue ou pire : de la coriandre.
  • Ne te retiens pas sur les bruits émanant de ton corps : rote et pète à souhait, sans prêter attention à tes collègues. Il se peut qu’on te demande gentiment de rester chez toi à tout jamais.

Sinon, en vrai conseil, tu peux aussi tenter de négocier avec les RH et ton boss pour modifier ton contrat et passer en 100% télétravail, ou demander de garder juste quelques jours en présentiel, pour couper le poney en deux.

Un peu d’open space, un peu de chez toi, ça peut être aussi une bonne solution qui te permettra de garder un équilibre socio-professionnel important pour ta santé mentale ! L’isolement n’est peut-être pas la meilleure des solutions non plus.

On sait que le Covid a créé des nouvelles angoisses, voire des agoraphobies importantes, donc si tu arrives à trouver un juste milieu qui te permet de concilier ton besoin — bien compréhensible — de bosser depuis chez toi et celui de travailler dans un environnement purement professionnel, ça peut être cool.

Mais comme d’hab, rien ne se fera si tu ne communiques pas !

Allez bon courage ma petite biscotte et salue Pierre-Yves pour moi,

La bisette,

Ta Daronne


On a besoin de vous pour construire l’avenir de Madmoizelle : participez à notre enquête !

Les Commentaires
10

Avatar de KtyKoneko
6 octobre 2021 à 13h56
KtyKoneko
Je suis personnel administratif dans une université.
Au tout début du confinement, j'ai eu beaucoup de mal avec le télétravail.
J'avais ramené mes dossiers sur un disque dur et je bossais sur mon ordi personnel, pas du tout adapté, lent lent lent pour ouvrir-enregistrer mes dossiers, sur un petit bureau d'écolier, pas adapté non plus. Je me sentais prise au piège avec l'impression de ne pas accomplir mes taches correctement... gros sentiment d'impuissance et de culpabilité...
J'ai fait partie de toutes ces personnes qui n'ont jamais cessé de travailler, mais dans l'ombre, invisibles, enfermées dans leurs appartements.
Et puis mon employeur m'a fourni le bon matériel : ordi portable, écran et imprimante. De mon coté, j'ai sacrifié une partie de mon budget vacance pour investir dans un bureau confortable...
le mois ont passés, j'ai pris mes marques.
le travail a repris en présentiel pour toustes, excepté les personnes immunodéprimé·es .
J'ai obtenu un télétravail 2 jours par semaine et ça me conviens bien. Mes conditions de travail en présentiel sont bonnes, je ne suis pas en open space... mais la collectivité me fatigue. D'autant plus qu'il y a eu quelques conflits... et ça aussi, ça me fatigue.
Ça fait moins de bus, moins de repas à préparer la veille...
et les visio, c'est pas si mal, quand le sujet est sans intérêt, mais obligatoire, ou que cela se déroule dans un amphi plein, où on est mal assises, ça me permet de tchatter avec ma meilleure collègue...
0
Voir les 10 commentaires

Plus de contenus Chère Daronne

chere-daronner
Chère Daronne

Le père de mon mec n’arrête pas de me comparer à son ex qu’il adorait

Chère Daronne

25 jan 2023

16
Jobs et Études

Chimie, astrophysique et ingénierie : ces femmes scientifiques qui ont changé le monde

Humanoid Native
femme-nue
Chère Daronne

Je suis victime de revenge porn, mais c’est moi qui « ne me respecte pas » selon les potes de ma meuf

Chère Daronne

18 jan 2023

21
femme-alcool
Chère Daronne

La honte, ma sœur s’est bourrée la gueule à la fête d’anniversaire de ma fille !

Chère Daronne

11 jan 2023

11
pere-enfant
Chère Daronne

Mon mec est prêt à avoir un enfant, mais pas moi, je fais quoi ?

Chère Daronne

04 jan 2023

13
cadeau-nul 2
Chère Daronne

Mon mec m’a (encore) offert un cadeau nul à Noël et ça commence à me gonfler

Chère Daronne

28 déc 2022

70
dispute-couple
Chère Daronne

Je ne supporte pas la vie à deux avec mon mec, au secours !

Chère Daronne

21 déc 2022

18
mauvaise-odeur
Chère Daronne

Au secours, mon collègue de bureau sent le rat mort, je lui dis ou non ?

Chère Daronne

14 déc 2022

4
enfanttv
Chère Daronne

Au secours, ma sœur élève trop mal ses enfants, je lui dis ou pas ?

Chère Daronne

07 déc 2022

3
crise-couple
Chère Daronne

Help ! Mon mec n’arrête pas de se plaindre et ça me rend complètement barjot

Chère Daronne

30 nov 2022

37
baby-phone
Chère Daronne

Au secours ! Mes parents m’ont entendu niquer dans le baby-phone

Chère Daronne

23 nov 2022

4

Pour les meufs qui gèrent