Live now
Live now
Masquer
Travail

Comment bien gâcher la vie de ses collègues en open space

04 sep 2019
Ton ambition secrète est de te faire détester par l’intégralité de tes collègues ? Tu en as marre de faire attention aux autres au travail ? Voici tous les conseils de Clémence pour polluer l’open space avec talent.

Après t’avoir appris comment bien gâcher un mariage et un voyage en train, j’ai décidé de m’attaquer à un espace dans lequel tu passes peut-être 35 heures par semaine, j’ai nommé le redoutable open space. Censé favoriser la collaboration entre salariés, il permet surtout aux entreprises de faire des économies au niveau des mètres carrés, et aux relous professionnels d’exprimer leur plein potentiel.

Tu pourrais te contenter de ne penser qu’à ton petit confort perso, en écoutant ta musique à plein tube, mais gâcher réellement la vie de ses collègues en open space demande plus de créativité. Heureusement, grâce à ma longue expérience de la vie en open space, je suis là pour te suggérer quelques idées.

1 – Pour être relou, fais la bise à tout l’open space

La politesse l’exige : il faut dire bonjour à tout le monde le matin. Mais pourquoi se contenter d’un signe de la main ou d’un « BONJOUR ! » enjoué quand tu peux envahir l’espace personnel de tes collègues et leur souffler ton haleine café/clope au visage de bon matin ?

Pour un résultat optimal, tu peux même te mettre dans la peau d’un vieil oncle relou, et faire la bise en POSANT TES LÈVRES SUR LA JOUE, au lieu de te contenter de faire un classique joue contre joue. Rien qu’à l’écrire, j’en ai un frisson d’horreur. Brrrr.

2 – 1001 façons de faire du bruit pour énerver tes collègues

Bon, évidemment, dans les open spaces le moindre bruit circule vite et si tu le multiplies par le nombre de personnes qui peuplent ces espaces du démon, tu as vite une cacophonie qui empêche de se concentrer sur son travail. D’ailleurs, 59% des Français·es se déclarent gênés par le bruit sur leur lieu de travail, selon une étude de l’IFOP.

Faire du bruit est donc une excellente piste pour gâcher la vie de tes collègues en open space. Afin de t’aider à varier les sources de bruits et les intensités, je t’ai concocté une petite liste non-exhaustive.

  • Tu peux TAPER TRÈS FORT SUR TON CLAVIER. En plus, ça donne l’air occupé·e et ça défoule.
  • Tu peux évidemment parler très fort au téléphone, surtout si tu passes tes coups de fils non-professionnels à portée d’oreilles de tes collègues.
  • Ne te limite pas au téléphone, les conversations entre collègues, appuyées sur le bureau de ta victime du jour qui n’a rien demandé sont aussi très adaptées.
  • Pourquoi ne pas carrément faire une réunion d’équipe un molky au milieu de l’open space
  • Penser à utiliser les accessoires à ta disposition : faire rouler sa chaise, claquer des portes ou tapoter son stylo sur son bureau sont des musts.
  • Ton corps peut aussi être une ressource incroyable pour produire des sons : reniflements, raclements de gorge et autres rots, sky is the limit, comme dirait l’autre.
  • Enfin, si tu es du genre culotté·e, tu peux écouter de la musique sans casque afin de faire profiter tout le monde de tes goûts musicaux.

3 – La guerre de la clim en open space

On pense souvent que la compétition entre collègues s’exprime au niveau des promotions, des projets ou des responsabilités. C’est faux. La vraie guerre entre collègues est beaucoup plus prosaïque : il s’agit de savoir qui contrôlera le niveau de la clim.

N’hésite donc pas à la régler très fort ou très faible, et à attendre de voir tes collègues congeler ou suer. Évidemment, tu marques des points bonus s’ils tombent malades ou si tu parviens à casser le thermostat à force de le tripoter.

Bon, et puis comme régler la clim trop froide participe au réchauffement climatique, tu gâches aussi la vie de tes collègues (et de leurs enfants) au sens propre. Well done !

4 – QUI a pété dans l’open space ?

Après avoir agi sur l’ouïe, il est temps de se concentrer sur l’odorat. En plus, il n’existe pas de bouchons de narines, donc c’est une nuisance contre laquelle tes collègues ne peuvent pas lutter.

Je te suggère donc de ramener une gamelle de nourriture le midi avec des odeurs fortes (crustacés, poissons, pâté, tout est possible), de la manger dans l’open space et bien sûr de ne pas aérer ensuite.

Si vous avez une cantine, tu peux quand même enlever tes chaussures en fin de journée pour laisser un doux fumet se dégager (encore plus efficace si tu portes des chaussures sans chaussettes, comme des ballerines).

Enfin, il est toujours possible d’ignorer les règles de base de l’hygiène corporelle et de laisser la douche, le lavage de dents et les vêtements propres aux autres.

5 – Marquer son territoire dans l’open space

Pour marquer ton territoire dans l’open space, tu peux bien sûr faire comme les chiens sur les lampadaires, mais c’est une tactique risquée qui te vaudra probablement un licenciement.

Je te conseille plutôt d’étaler tes affaires partout. Sur ton bureau donc, mais aussi sur ceux à proximité. Évidemment, tu peux laisser ta vaisselle sale dans l’évier, et tes fringues sur les chaises. Bref, tout ce qui fonctionne pour gâcher la vie de tes colocs, marche aussi en entreprise. Sauf faire l’amour en criant très fort, quoique…

N’oublie pas également d’abandonner de la nourriture avant de partir en vacances, afin de la laisser moisir gentiment dans ton tiroir ou sur ton bureau. Vie extra-terrestre garantie à ton retour. 

J’espère que ce tuto « pourrir la vie de tes collègues en open space » t’a plu, et j’attends avec impatience tes suggestions ou histoires vécues dans les commentaires !


Aidez-nous à construire l’avenir de Madmoizelle en répondant à cette enquête !

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Plus de contenus Travail

femmes-scientifiques-ingénieurs-histoire-concours-advance
Jobs et études

Chimie, astrophysique et ingénierie : ces femmes scientifiques qui ont changé le monde

Oscar Staerman

21 jan 2023

6
Jobs et Études

Chimie, astrophysique et ingénierie : ces femmes scientifiques qui ont changé le monde

Humanoid Native
elisabeth borne chomage
Travail

Réforme de l’assurance-chômage : marche arrière sur un décret qui fâche

Maëlle Le Corre

03 jan 2023

5
pexels-yan-krukau
Travail

En 2023, abandonner son poste équivaudra à une démission

Maëlle Le Corre

28 déc 2022

28
« deconfinement-entreprises-protocole-ministere-travail »
Travail

Au Royaume-Uni, des entreprises actent la semaine de 4 jours

Camille Lamblaut

30 nov 2022

6
mario-gogh-VBLHICVh-lI-unsplash
Travail

Égalité pro : l’UE impose un quota de femmes dans les conseils d’administration des entreprises cotées

Camille Lamblaut

23 nov 2022

pexels-rodnae-productions-travail salaire egalite
Travail

À compter de décembre 2022, un tiers ne pourra plus percevoir votre salaire (et c’est une mesure d’égalité)

Maëlle Le Corre

21 nov 2022

4
Jeff_Bezos-wikimedia commons
Travail

Privée d’accès aux toilettes et victime de racisme, une ancienne femme de ménage de Jeff Bezos porte plainte

Maëlle Le Corre

07 nov 2022

4
bpi-france-industrie-plan-french-fab-cristel
Lifestyle

Revalorisation des déchets et du cycle de l’eau : comment le monde de l’industrie tente de se réinventer

Carla-Bruni-sur-la-chaîne-Youtube-de-Vogue
Actualité mode

Le « Weinstein de la mode » va-t-il tomber ? Carla Bruni et d’autres mannequins se mobilisent

Anthony Vincent

17 oct 2022

5
nick-fewings-unsplash demission
Travail

Abandon de poste : pourquoi la « présomption de démission » devrait nous inquiéter

La carrière s'écrit au féminin