Live now
Live now
Masquer
lyceen-marchent-couloir-ecole
Daronne

Les enfants transgenres pourront désormais porter le prénom de leur choix à l’école

Le 28 septembre, le Conseil d’État a validé la circulaire autorisant les enfants transgenres à porter le prénom de leur choix à l’école.

Mercredi 28 septembre, le Conseil d’État a validé la circulaire autorisant les enfants transgenres à porter le prénom de leur choix à l’école. Malgré les critiques et le recours soumis pour annuler cette circulaire, le Conseil d’État estime qu’elle respecte la loi.

Les enfants transgenres, autorisés à utiliser leur nouveau prénom à l’école

Mercredi 28 septembre, le Conseil d’État a validé la circulaire qui autorise les enfants transgenres à porter le prénom de leur choix à l’école. Cette circulaire permet de revenir sur la partie d’une loi de 1794 stipulant qu’« aucun citoyen ne pourra porter de nom ni prénom autre que ceux exprimés dans son acte de naissance ».

Pour répondre aux détracteurs qui souhaitaient faire invalider cette circulaire, arguant un « excès de pouvoir », le Conseil d’État précise que cette autorisation concerne exclusivement la vie interne de l’établissement. Les examens nationaux, par exemple, seront passés sous le nom de naissance. De fait, cette circulaire n’enfreint pas la loi.

L’importance d’une école inclusive

Le Conseil d’État nous rappelle que l’école est tenue de garantir à chacun des conditions optimales pour étudier et progresser. Ces conditions optimales incluent la mise en place d’un cadre sécurisé et respectueux de l’identité des enfants, notamment transgenres.

L’utilisation du dead name (nom de naissance) est douloureuse et humiliante pour les personnes transgenres qui voient ainsi leur identité rejetée. Les études sociologiques prouvent clairement que son emploi, et tout ce que cet emploi implique peuvent compromettre l’apprentissage.

L’état semble (en théorie) s’engager à rendre l’école plus inclusive et assurer un climat serein pour tous les élèves, quel que soit leur genre ou leur orientation sexuelle. Au début du mois, Pap Ndiaye, ministre de l’Éducation nationale, revenait sur la nécessité absolue de dispenser des cours d’éducation à la sexualité et à l’égalité. Ces différentes mesures permettent de lutter contre les inégalités de genre et les LGBT phobies qui compromettent chaque année le parcours scolaire de nombreux élèves.

À lire aussi : Transidentité à l’école : des progrès restent à faire pour protéger élèves et enseignants trans

Crédit photo image de une : halfpoint


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

70
Avatar de Pelagique
7 octobre 2022 à 09h10
Pelagique
Contenu caché du spoiler.
2
Voir les 70 commentaires

Plus de contenus Daronne

Source : @ouiouib4guette sur X
Humeurs & Humours

Les trouvailles d’internet de la semaine du 8 avril

Source : URL
Daronne

« Mais pourquoi tu t’énerves si vite ?» Marre de se disputer à cause des enfants ?

Source : Africa images
Couple

« J’ai demandé mon copain en mariage » Charlie, 32 ans, raconte ce grand moment à rebours des clichés

Source : Viorela Florescu's Images
Daronne

Soutenez « All kids are cool kids », le premier magazine pour familles d’enfants handicapés

Source : Kaspars Grinvalds
Parentalité

Ces 3 choses de mauvaise mère que je fais, bouh, c’est pas bien

Source : Canva Pro
Daronne

Ces 5 séries sont les préférées des enfants, et on a tous envie de crever

5
Source : laflor de Getty Images Signature
Conseils parentalité

Comment parler de la mort avec ses enfants ? Voici quelques pistes

Source : Gemütlichkeit
Conseils parentalité

Ces 8 tâches ménagères que les enfants peuvent faire à la maison (faut rentabiliser !)

4
Source : Tetiana Nekrasova de corelens
Quand on aime, on compte

Samantha, mère solo, dépense 630 € par mois pour ses enfants : « j’ai eu un parcours assez chaotique »

7
Source : pixelshot
Chère Daronne

Je suis enceinte et je fume, help !

25

Pour les meufs qui gèrent