Live now
Live now
Masquer
lyceen-marchent-couloir-ecole
Daronne

Les enfants transgenres pourront désormais porter le prénom de leur choix à l’école

Le 28 septembre, le Conseil d’État a validé la circulaire autorisant les enfants transgenres à porter le prénom de leur choix à l’école.

Mercredi 28 septembre, le Conseil d’État a validé la circulaire autorisant les enfants transgenres à porter le prénom de leur choix à l’école. Malgré les critiques et le recours soumis pour annuler cette circulaire, le Conseil d’État estime qu’elle respecte la loi.

Les enfants transgenres, autorisés à utiliser leur nouveau prénom à l’école

Mercredi 28 septembre, le Conseil d’État a validé la circulaire qui autorise les enfants transgenres à porter le prénom de leur choix à l’école. Cette circulaire permet de revenir sur la partie d’une loi de 1794 stipulant qu’« aucun citoyen ne pourra porter de nom ni prénom autre que ceux exprimés dans son acte de naissance ».

Pour répondre aux détracteurs qui souhaitaient faire invalider cette circulaire, arguant un « excès de pouvoir », le Conseil d’État précise que cette autorisation concerne exclusivement la vie interne de l’établissement. Les examens nationaux, par exemple, seront passés sous le nom de naissance. De fait, cette circulaire n’enfreint pas la loi.

L’importance d’une école inclusive

Le Conseil d’État nous rappelle que l’école est tenue de garantir à chacun des conditions optimales pour étudier et progresser. Ces conditions optimales incluent la mise en place d’un cadre sécurisé et respectueux de l’identité des enfants, notamment transgenres.

L’utilisation du dead name (nom de naissance) est douloureuse et humiliante pour les personnes transgenres qui voient ainsi leur identité rejetée. Les études sociologiques prouvent clairement que son emploi, et tout ce que cet emploi implique peuvent compromettre l’apprentissage.

L’état semble (en théorie) s’engager à rendre l’école plus inclusive et assurer un climat serein pour tous les élèves, quel que soit leur genre ou leur orientation sexuelle. Au début du mois, Pap Ndiaye, ministre de l’Éducation nationale, revenait sur la nécessité absolue de dispenser des cours d’éducation à la sexualité et à l’égalité. Ces différentes mesures permettent de lutter contre les inégalités de genre et les LGBT phobies qui compromettent chaque année le parcours scolaire de nombreux élèves.

À lire aussi : Transidentité à l’école : des progrès restent à faire pour protéger élèves et enseignants trans

Crédit photo image de une : halfpoint

Les Commentaires
70

Avatar de Pelagique
7 octobre 2022 à 07h56
Pelagique
Contenu caché du spoiler.
2
Voir les 70 commentaires

Plus de contenus Daronne

crise-hopital-pediatrique
Daronne

Crise de la pédiatrie : 10 000 soignants dénoncent l’indifférence du président

Sexo
Sponsorisé

Parlons sans complexe de vaginettes

Humanoid Native
crise-couple
Chère Daronne

Help ! Mon mec n’arrête pas de se plaindre et ça me rend complètement barjot

Chère Daronne

30 nov 2022

11
fast-food-enfant
Daronne

Surprise (non) ! les menus enfants des fast-foods ne sont pas adaptés… aux enfants !

ADD_Annonce
À propos de Madmoizelle

Retrouvez-nous ce soir à 20h30 sur Twitch avec Lisa Gachet !

Manon Portanier

29 nov 2022

QOAOC_V
Quand on aime, on compte

Alma, 565 € de dépenses par mois pour son bébé d’un an : « De neuf, je n’ai acheté que des chaussures »

Manon Portanier

29 nov 2022

10
femme-sans-abris
Daronne

Une tribune dénonce le « racisme d’État » à l’égard des femmes étrangères et de leurs enfants

jouets-noel
Daronne

Voici les 4 jouets les plus pourris de l’univers, à n’acheter sous aucun prétexte !

cuboAI
Daronne

Une super promo pour le babyphone Cubo AI pendant le Black Friday !

Manon Portanier

26 nov 2022

1
bebe-vaccin
Santé

40 millions d’enfants dans le monde sont privés de vaccins contre la rougeole

pere-noel-visio-enfant-sourd
Daronne

Les enfants sourds vont aussi pouvoir papoter avec le Père Noël

Manon Portanier

24 nov 2022

Pour les meufs qui gèrent