Live now
Live now
Masquer
pexels-polina-kovaleva-my-body-my-choice-IVG
Société

IVG dans la Constitution : SOS Homophobie souhaite garantir ce droit aux hommes transgenres

Si l’association salue la constitutionnalisation de l’IVG pour les femmes cis, et seront extrêmement vigilantes s’agissant de l’accès à l’IVG pour les hommes transgenres.

Ce lundi 4 mars 2024, le Parlement a acté l’inscription de l’IVG dans la Constitution. Est ainsi garantie la « liberté » des femmes d’avoir recours à l’avortement.

À lire aussi : IVG dans la Constitution : une victoire avant tout symbolique ?

Cette révision constitutionnelle implique l’insertion d’un nouvel alinéa à l’article 34 de la Constitution : « La loi détermine les conditions dans lesquelles s’exerce la liberté de la femme, qui lui est garantie, d’avoir recours à une interruption volontaire de grossesse. .

« Les hommes trans ayant débuté une grossesse sont pleinement bénéficiaires du droit à l’IVG » 

Mais cette « liberté » est-elle garantie pour toute personne souhaitant avoir recours à l’avortement ? Les associations SOS homophobie et OUTrans vont veiller au grain. Dans un communiqué publié ce 4 mars, les deux collectifs ont exprimé ont affirmé leur volonté de garantir aux hommes transgenres la même liberté que les femmes cis : « Les hommes trans ayant débuté une grossesse sont pleinement bénéficiaires du droit à l’IVG garanti par la Constitution », ont-ils écrit.

Car si le texte garantit cette liberté à la « la femme », une décision du Conseil d’État datant de décembre 2023 précise que la liberté de recourir à l’IVG doit s’étendre à « toute personne ayant débuté une grossesse, sans considération tenant à l’état civil »

À lire aussi : Je suis une personne trans non-binaire et j’ai décidé de porter mon enfant

« Si une mention plus explicite des hommes trans aurait été souhaitable dans le texte afin de leur garantir avec le même degré de protection le droit à l’IVG, SOS homophobie espère que l’avis du Conseil d’État permettra de garantir de façon effective ce droit pour les hommes trans », continuent les associations, qui remercient l’ensemble des parlementaires, dont la sénatrice Mélanie Vogel, et saluent vivement la constitutionnalisation de l’IVG.

L’association précise qu’elle sera « en tout état de cause extrêmement vigilante sur l’application effective de la Constitution », et précise que la « liberté de recourir à l’IVG doit s’entendre comme étant garantie à ‘toute personne ayant débuté une grossesse, sans considération tenant à l’état civil’. » 


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Société

Source : Ted Eytan // Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License
Société

Athlètes trans privées de compétitions : il faut « être du bon côté de l’histoire »

bulletin-salaire // Source : URL
Actualités France

Les fiches de paie vont bientôt être simplifiées, et ce n’est pas forcément une bonne nouvelle

Hanny Naibaho festival
Actualités France

Ce festival mythique pourrait bien diparaître (et on est trop triste)

Source : Capture d'écran
Société

« Malheureusement, j’en ai aussi fait les frais », Marine Lorphelin s’exprime sur les violences sexuelles à l’hôpital

fessee-interdite-violences-educatives
Société

En 2024, un juge relaxe un père violent au nom du « droit de correction », où va-t-on sérieusement ?

2
Sora Shimazaki / Pexels
Actualités

Un pédocriminel interdit d’IA pour les 5 prochaines années par la justice britannique, une première

4
Source : URL
Société

 « Il va la tuer… » Dans une vidéo virale, elle interpelle Macron sur les violences faites à sa mère par son ex-compagnon

Source : Robin JARRY
Sport

3 conseils pour mieux gérer sa pratique sportive quand on a ses règles

1
Source : SHVETS production de Pexels
Société

Une enquête du Parisien révèle des violences sexuelles à l’Institut national de jeunes sourds de Paris

Source : Capture d'écran Youtube
Société

Violences sexuelles à l’Hôpital : Roselyne Bachelot, émue, confie son expérience dans C à vous

La société s'écrit au féminin