Live now
Live now
Masquer
Angelina Jolie en Versace sur le tapis rouge d'Eternals
Actualité mode

Les enfants d’Angelina Jolie piquent ses fringues pour les tapis rouges, et ce n’est pas si anodin

29 oct 2021
Actuellement en tournée promo pour Les Éternels, Angelina Jolie foule certains tapis rouges avec ses enfants habillés de vêtements de sa propre garde-robe ou chinés en boutiques vintage. Et cela raconte beaucoup du business des tapis rouges.

Les tapis rouges intéressent-ils encore alors que la pandémie s’éternise ? La débauche de moyens financiers et le cirque médiatique autour de ce genre d’événements mondains peuvent sembler presque absurdes en ce moment. Pourtant, Angelina Jolie arrive peut-être à nous attendrir durant sa tournée promotionnelle pour le film Les Éternels, réalisé par Chloé Zhao et qui sort le 3 novembre 2021 en France.

Parce que sur les tapis rouges, les enfants — Zahara, Knox, Vivienne, Shiloh et Maddox Jolie-Pitt — accompagnent souvent leur célèbre mère, dans des tenues bien particulières.

Les enfants d’Angelina Jolie s’habillent en vintage pour l’accompagner sur les tapis rouges

Ainsi, le 18 octobre 2021, à l’avant-première du film à Los Angeles, l’interprète de Thena dans ce nouveau film de superhéros portait une robe bustier Balmain Croisière 2022 — qui venait à peine de défiler, certes. Mais l’actrice a tenu à souligner auprès de la presse que tout ce que ses enfants portaient ce soir-là était de seconde-main :

« Mes enfants sont tous habillés en seconde main et l’une porte mon ancienne robe des Oscars. Nous avons misé sur le vintage et le recyclage de mes anciennes affaires. »

C’est la robe de sa fille Zahara, 16 ans, qui a particulièrement marqué les esprits, puisqu’elle est très reconnaissable : il s’agit d’un modèle Elie Saab haute couture qu’avait déjà porté sa mère aux Oscars en 2014. 

Zahara et Shiloh Jolie-Pitt puisent dans la garde-robe de leur mère pour s’habiller

Rebelote lors de l’avant-première des Éternels à Londres : certains des enfants qui accompagnaient leur mère sur le tapis rouge ont à nouveau fait le choix de la seconde main.

Zahara n’a cette fois pas puisé directement dans les placards de sa mère, mais a opté quand même pour une robe de seconde main chinée chez Catwalk Designer Vintage, à Los Angeles.

Angelina Jolie portait quant à elle une robe bustier en mesh de métal Versace, et Shiloh, 15 ans, une robe en velours noir à la coupe baby-doll de la même maison italienne, vraisemblablement de première main, et d’adorables baskets à l’imprimé Marsupilami (WHAT ARE THOSE!? Et surtout où peut-on acheter de seconde main les mêmes ?).

À Londres encore, Angelina Jolie a foulé la carpette écarlate avec certains de ses enfants. Cette fois, c’est Shiloh qui a pioché dans la garde-robe de sa mère : une robe Dior à l’imprimé floral taillée pour Angelina Jolie lors de sa tournée promo pour Maleficent: Mistress of Evil en septembre 2019. 

S’habiller dans les placards de ses parents : banal pour les quidams, rare pour les enfants de stars

Qu’un enfant pioche dans le vestiaire de ses parents pour s’habiller peut sembler plus qu’anodin dans la vie quotidienne du commun des mortels. Et tant mieux car ça peut être carrément stylé, en plus d’être écolo !

Mais sur le tapis rouge des célébrités, c’est beaucoup plus rare, et éclaire donc d’une nouvelle lumière son économie et celle de la mode.

En effet, les célébrités se voient souvent offrir par des marques des tenues sur-mesure — quand elles ne sont pas payées pour les porter — car la carpette écarlate représente une forme de vitrine ultra-médiatisée, donc de pub à forts ricochets.

Porter de la seconde main revient donc à potentiellement s’asseoir sur un gros chèque.

Notons tout de même qu’Angelina Jolie, elle, porte quand même durant ce marathon promo des nouvelles créations de grandes maisons comme Balmain, Versace, et Valentino (elle a un sacré divorce à payer).

Que les enfants d’Angelina Jolie foulent le tapis rouge en vêtements de seconde main, chinés dans ses placards ou dans des boutiques vintage, contribue donc à glamouriser, et donc normaliser cet acte.

Glamouriser l’éloignement de la fast-fashion

Ce que font les enfants Jolie-Pitt est peut-être tout à fait ordinaire pour une grande partie de la planète qui n’a pas forcément ni les moyens, ni l’envie, de s’acheter du neuf tous les mois. Et tant mieux puisqu’ils évitent ainsi une pollution facilement dispensable.

Mais pour une autre partie de la population biberonnée à l’hyperconsommation de fringues, c’est sans doute le genre de geste qui peut les éloigner du rythme de la fast-fashion. 

Dans plusieurs interviews, Angelina Jolie martèle régulièrement qu’en dehors du cirque médiatique, elle préfère largement porter et reporter toujours les mêmes vêtements.

Dans le Vogue britannique du mois de mars 2021 dont elle faisait la couverture, l’ambassadrice de bonne volonté des Nations Unies a notamment stipulé : 

« J’investis dans des pièces de qualité, et les porte ensuite jusqu’à la mort. Des bottes, un beau manteau, un sac fétiche… je ne change pas beaucoup d’affaires, vous savez. C’est comme ça que je suis.»

D’ailleurs, pour le prouver, l’actrice a tenu à porter des vêtements de sa vraie garde-robe, ce qui est loin d’être anodin dans ce genre de shooting où les stars portent plutôt des vêtements prêtés par des maisons de luxe.

Angelina Jolie, habillée avec les mêmes basiques que dans sa vraie vie, en couverture du British Vogue de mars 2021. © Vogue.
Angelina Jolie, habillée avec les mêmes basiques que dans sa vraie vie, en couverture du British Vogue de mars 2021. © Vogue.

Comme les marques paient souvent des fortunes en pub dans le magazine (et deviennent alors ce qu’on appelle des annonceurs), ce dernier montre implicitement sa reconnaissance en choisissant leurs vêtements pour les shootings. Ces liaisons dangereuses entre information et communication font clairement partie du modèle économique de la plupart des magazines féminins. 

Angelina Jolie martèle, incarne, et transmet l’importance de chérir longtemps ses vêtements

Bref, qu’une star aussi admirée qu’Angelina Jolie insiste autant sur l’importance de reporter ses vêtements, et contribue à rendre ça cool en invitant ses enfants habillés de seconde main sur le tapis rouge, a sans doute une influence positive sur les mentalités des hyper-consommateurs de mode. C’est peut-être un détail pour vous, mais contre la fast-fashion ça veut dire beaucoup !

À lire aussi : Que s’est-il passé avec les extensions d’Angelina Jolie sur le tapis rouge ?

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Actualité mode

Quelles sont les tendances mode de 2023 sur lesquelles on peut miser ?
Actualité mode

Quelles sont les tendances mode de 2023 sur lesquelles on peut miser ?

Anthony Vincent

01 fév 2023

3
Gucci nomme Sabato de Sarno nouveau directeur artistique : ok, mais c'est qui ?
Actualité mode

Gucci nomme Sabato De Sarno nouveau directeur artistique : ok, mais c’est qui ?

Anthony Vincent

30 jan 2023

Défilé Viktor & Rolf haute couture printemps-été 2023
Actualité mode

À la fahion week de Paris, Viktor & Rolf met la haute couture sens dessus dessous

Anthony Vincent

28 jan 2023

2
Les plissés d’Haider Ackermann pour Jean Paul Gaultier
Actualité mode

Le défilé Jean Paul Gaultier par Haider Ackermann redéfinit la haute couture

Anthony Vincent

27 jan 2023

3
Le défilé Christian Dior haute couture printemps-été 2023 rend femmage à Joséphine Baker
Actualité mode

À la fashion week, le défilé Dior rend femmage à Joséphine Baker

Anthony Vincent

26 jan 2023

Le court métrage de présentation de la collection Iris van Herpen haute couture printemps-été 2023, révélé le 23 janvier 2023
Actualité mode

Pour la fashion week haute couture, la créatrice Iris van Herpen présente un film sous-marin

Anthony Vincent

25 jan 2023

Les créations haute couture de Schiaparelli pour représenter un lion (pour symboliser la fierté), un léopard (la luxure), et une louve (l'avarice)
Actualité mode

Les têtes de lion, louve et léopard du défilé Schiaparelli scandalisent les réseaux et Peta

Anthony Vincent

24 jan 2023

4
Une femme en manteau à carreaux, pantalon rouge et escarpins au milieu d'un terrain vague en béton © Nappy de la part de Pexels via Canva
Actualité mode

Mode In Seine-Saint-Denis, l’appli pour une mode engagée localement, fera-t-elle des émules ?

Anthony Vincent

23 jan 2023

La couverture de Vanity Fair France décembre 2022-janvier 2023
Mode

Comment la mode se lasse du body-positive et revient à la maigreur heroin chic

Anthony Vincent

22 jan 2023

37
La marque de culotte menstruelle Thinx, reconnue coupable de contenir des substances nocives.jpg
Actualité mode

Les culottes menstruelles Thinx contiendraient des substances nocives, conclut un procès

Anthony Vincent

19 jan 2023

3

La mode s'écrit au féminin