Live now
Live now
Masquer
Olivier-Rousteing-brulé
Actualité mode

Olivier Rousteing de Balmain, rescapé d’un incendie, raconte pourquoi il a voulu tout cacher

Olivier Rousteing, directeur artistique de Balmain, a été grièvement brûlé à l’hiver 2020. Cet accident qui a bouleversé sa vie raconte aussi beaucoup de l’industrie de la mode et des réseaux sociaux.

C’est une bouille d’enfant toujours apposée sur des blazers — ultra épaulés pour montrer qu’il a bien la carrure du job — que même les personnes qui ne s’intéressent pas de près à la mode commencent à bien connaître. Pourtant, l’hyper médiatique Olivier Rousteing, directeur artistique de la maison Balmain, si visible sur les réseaux sociaux et volubile sur les plateaux télés, avait commencé à se faire plus discret que jamais ces derniers mois.

Et ce pour une raison tragique, personnellement, et éclairante sur l’évolution de l’industrie.

Sur le plateau télé de 20h30 Le dimanche présenté par Laurent Delahousse et diffusé le 6 février 2022, Olivier Rousteing est revenu sur l’incendie qui a failli lui coûter la vie.

Olivier Rousteing raconte l’accident de cheminée qui l’a grièvement brûlé

Le 9 octobre 2021 sur Instagram, le DA qui tutoie aussi bien Brigitte Macron que Beyoncé et Kim Kardashian vient d’expliquer pourquoi il est silencieux depuis longtemps.

L’an dernier, l’explosion de sa cheminée a failli lui coûter la vie et l’a laissé grièvement brûlé, au point qu’il souhaite se camoufler le plus possible le temps de son rétablissement. C’est ce qu’Olivier Rousteing raconte en légende d’une photo le montrant couvert de bandages pour panser ses blessures : 

« Il y a exactement un an, la cheminée à l’intérieur de chez moi a explosé. Je me suis réveillé le lendemain matin à l’hôpital Saint Louis de Paris. Le personnel talentueux de ce célèbre hôpital, qui traitait un nombre incroyable de cas de Covid à ce moment-là, a pris incroyablement bien soin de moi. Je ne pourrai jamais assez les remercier. »

Après les bandages, cacher ses cicatrices sous des vêtements ultra couvrants

De cet accident personnel qui a pu le traumatiser, Olivier Rousteing en tire aussi un début de réflexion sur l’archétype du directeur artistique hyper-visible qu’il a fortement contribué à retailler depuis qu’il a pris les rênes de la maison Balmain en 2009 :

« J’ai tout fait pour cacher cette histoire au plus grand nombre, ne partageant ce secret qu’avec mes équipes et mes amis.

Pour être honnête, je ne sais pas vraiment pourquoi j’avais si honte, peut-être cette obsession de la perfection pour laquelle la mode est connue et mes propres insécurités…

Alors que je récupérais, j’ai juste travaillé jour et nuit pour oublier et créer toutes mes collections, essayant de faire rêver le monde avec mes créations et en même temps cachant les cicatrices avec des masques, des cols roulés, des manches longues et même plusieurs bagues sur tous mes doigts à travers de nombreuses interviews ou photoshoots. Et j’ai vraiment réalisé que le pouvoir des réseaux sociaux est de ne révéler que ce que vous voulez montrer ! »

Cet uniforme couvrant a permis à Olivier Rousteing de masquer les marques de ses blessures, après l’accident et un mois d’hospitalisation qui ont bouleversé la pigmentation de sa peau.

Auparavant, il avait plutôt l’habitude de porter des débardeurs ultra échancrés sous ses blazers, ce qui avait toujours le don d’affoler les compteurs de likes sur Instagram. Son brutal changement d’allure a donc susciter l’étonnement (et les moqueries des haters qui se questionnaient sur l’utilité d’un tel accoutrement même en plein été).

L’archétype du DA-influenceur qui base le storytelling de sa marque sur sa propre vie

La raison d’une telle scrutation, c’est qu’Olivier Rousteing compte sûrement comme la figure de proue d’une nouvelle ère de directeurs artistiques, toujours plus médiatiques, qui se mettent eux-mêmes en scène sur leurs réseaux sociaux afin de faire de leur image, de leur vie la parfaite base de storytelling pour leur marque et leurs collections.

Exit la période des grands couturiers qui ne descendent de leur tour d’ivoire que pour saluer à la fin des défilés (quand on pense à la vie politique de Gabrielle Chanel, on se dit que son équipe de communication lui aurait sûrement interdit d’avoir Instagram et Twitter…). Désormais les jeunes stylistes s’évertuent à montrer leur tête autant que leurs vêtements sur tous les réseaux sociaux possibles, à l’instar de Simon Porte Jacquemus ou Ludovic de Saint Sernin.

Parce qu’il excelle dans l’art de baser le storytelling de certains de ses vêtements autour de sa vie, Olivier Rousteing a raconté son histoire d’accident de cheminée pile après sa dernière collection fêtant ses 10 ans à la tête de Balmain, qui a défilé le 28 septembre 2021 lors de la dernière Paris Fashion Week.

La collection Balmain printemps-été 2022 regorge de robes-bandages

Dans sa nouvelle collection Balmain printemps-été 2022, on trouve justement beaucoup de robes composées de bandelettes autour du corps, moins dans un esprit bondage (au sens BDSM) qu’évoquant plutôt les pharaons momifiés et les pansements pour grands brûlés. C’est évidemment sur l’idée de résurrection qu’Olivier Rousteing conclut son récit tragique :

« Mon dernier spectacle était sur la célébration de la guérison de la douleur et je remercie la production, mon équipe, les modèles, ma famille Balmain, mes amis qui sont venus et ont soutenu non seulement mes 10 ans de Balmain mais ma renaissance. »

Sorti de sa chrysalide de pansements blancs, Olivier Rousteing recommence donc sa vie tel un sphinx 3.0. L’aube d’une nouvelle étape pour sa carrière ?

À lire aussi : Le compte de mèmes @couturfu sort un manuel de survie pour comprendre la mode d’aujourd’hui

Crédit photo de Une : capture d’écran compte Instagram @olivier_rousteing

Les Commentaires
1

Avatar de missaaj
11 octobre 2021 à 18h47
missaaj
Le pauvre......mais mon dieu que son défilé Balmain, avec la voix du Beyonce qui explique à quel point il est légendaire était narcissique, odieuse. J'en riais de malaise quand j'ai vu cela.
2
Réagir sur le forum

Plus de contenus Actualité mode

Actualité mode
Camaieu liquidé, c’est 2600 postes supprimés

Camaïeu officiellement placé en liquidation judiciaire : 2600 postes sont supprimés

Anthony Vincent

29 sep 2022

3
SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Tendances Mode
Ces vestes et manteaux tendance de l’automne-hiver 2022-2023

Ces vestes et manteaux tendance de l’automne-hiver 2022-2023 pour vous tenir chaud des années

Anthony Vincent

28 sep 2022

Actualité mode
Ce défilé Dior rendait hommage à Catherine de Médicis

Ce défilé Dior rendait hommage à Catherine de Médicis : de quoi réviser ses cours d’histoire avec style

Anthony Vincent

28 sep 2022

2
Actualité mode
Défilé Gucci printemps-été 2023

Gucci fait défiler 68 paires de jumeaux pour questionner l’identité d’une Italie en crise

Anthony Vincent

26 sep 2022

3
Actualité mode
Paris Hilton a clôturé le défilé Versace printemps-été 2023

Paris Hilton, en Barbie se marie, vient de défiler pour Versace : « That’s hot »

Anthony Vincent

26 sep 2022

Conseils mode
dr-martens

5 astuces pour « casser » vos Dr Martens avant qu’elles ne cassent vos pieds

Anthony Vincent

24 sep 2022

17
Actualité mode
Qui est Harris Reed, créateur genderfluid, nommé chez Nina Ricci

Qui est Harris Reed, créateur genderfluid, nommé chez Nina Ricci

Anthony Vincent

23 sep 2022

Actualité mode
Capture d’écran 2022-09-20 à 15.09.17

Pourquoi Timothée Chalamet en couv’ du Vogue britannique marque l’histoire (sans tant questionner les genres) ?

Anthony Vincent

20 sep 2022

7
Actualité mode
L’effet domino de la mort d’Elizabeth II sur la London Fashion Week

La Fashion Week de Londres peine à faire le deuil d’Elizabeth II

Anthony Vincent

19 sep 2022

Actualité mode
À la New York Fashion Week, la diversité défile plus que jamais

À la Fashion Week de New York, la diversité défile plus que jamais

Anthony Vincent

19 sep 2022

La mode s'écrit au féminin