Live now
Live now
Masquer
courses-zero-dechet
Écologie

Du savon solide au zéro déchet, l’écologie « du quotidien » est une charge mentale pour les femmes

En matière d’écologie, les « petits gestes » deviennent une nouvelle charge mentale qui pèse en majeure partie sur les femmes, selon la dessinatrice et militante Emma.

Le 6 juin 2019

Vous connaissez sûrement le travail d’Emma, autrice de BD, qui a contribué à populariser le concept de charge mentale en France. La dessinatrice et militante a publié en mai 2019 un nouveau tome de sa série Un autre regard, consacré cette fois-ci au climat.

Dans une interview donnée à France Inter, la trentenaire livre sa passionnante analyse sur l’urgence climatique et sur les façons d’y répondre, mais aussi sur le rôle prépondérant joué par les femmes dans ce qu’on appelle « l’écologie du quotidien ».

La charge mentale des « petits gestes » pour l’écologie

Elle explique que l’urgence climatique nécessite un changement radical, et que nous n’avons plus le temps de faire une transition écologique en douceur. Or, selon elle, ce changement radical (notamment la sortie des énergies fossiles) est de la responsabilité des gouvernements. Elle regrette donc que ces derniers se défaussent en demandant aux individus d’être responsables, de faire attention à leur consommation d’énergie, de trier leurs déchets, et de faire attention au gaspillage alimentaire.

Elle alerte également sur le fait que ces « petits gestes » du quotidien en faveur de l’écologie reposent souvent sur les épaules des femmes, « plus ouvertes à la remise en cause et au discours culpabilisateur ».

De plus, l’inégale répartition des tâches ménagères entre les femmes et les hommes fait, qu’au global, se sont plus souvent les femmes qui font les courses, les lessives, la cuisine, etc. C’est donc sur elles que repose la charge mentale d’aller chercher des options alternatives, zéro déchets ou faites maison — en repérant où aller faire ses courses en vrac, en pensant aux bocaux et aux sacs en tissus,  en cherchant des recettes pour fabriquer des produits d’entretien, etc.

Une division genrée de la lutte face à l’urgence climatique

Cet investissement chronophage laisse alors moins de temps aux femmes pour s’engager sur le terrain et mener des actions politiques, regrette Emma.

« Cela donne une division très genrée de la lutte contre l’urgence climatique. Les hommes vont être sur des actions politique de terrain, organiser des manifestations, et les femmes vont être sur une action dépolitisée, dans la sphère privée. Plus de la moitié de la population (les femmes) se détourne de ce qu’il faudrait vraiment faire, c’est-à-dire s’engager politiquement pour le climat. »

L’autrice de BD précise qu’elle n’est pas contre les « petits gestes » du quotidien, mais que pour elles, ils ne suffiront pas à faire face à l’urgence climatique, et qu’ils ne doivent pas empêcher les femmes de s’investir dans l’action politique.

Face à l’inertie des gouvernements les petits gestes peuvent aider psychologiquement : on agit, on est « du bon côté de la barrière », ce qui peut compenser l’angoisse très compréhensible liée à l’urgence climatique — la fameuse éco-anxiété.

Mais la Terre ne se rafraîchira pas qu’avec votre belle acquisition d’un lombricompost… Alors attention à ne pas vous abîmer dans une nouvelle charge mentale, au profit d’une planète qu’il va falloir se mettre à plusieurs pour sauver.

À lire aussi : 10 millions d’euros, une amende historique pour l’État français inactif face à la pollution

Crédit photos : cottonbro / Pexels


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Plus de contenus Écologie

Capture d'ecran Youtube du compte Mûre et Noisettes
Argent

Je suis frugaliste : je vis en dépensant moins de 1000 euros par mois (et je vais très bien)

73
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
131 - WinoraBikes-Rotterdam_Day-02 - L1120623
Lifestyle

« Le vélo électrique, éloigne les relous » : 3 bonnes raisons de se mettre au vélo électrique quand on est une meuf

poele // Source : URL
Société

PFAS : quels sont ces endroits où les polluants éternels sont présents ?

Capture d'écran TikTok d'une influenceuse faisant un haul de vêtements Shein // Source : @sunlizzeb
Actualité mode

SHEIN, Primark, Temu… comment les marques d’ultra fast fashion seront-elles pénalisées  ?

8
Source : Alin Buda / Pexels
Écologie

Changement climatique : les femmes et les familles précaires des zones rurales sont les plus affectées

Source : Tarzan9280 / Getty Images
Écologie

Pour la première fois, la planète a connu un réchauffement climatique de +1,5°C pendant 12 mois consécutifs

2
Salomé Saqué, Paris, Septembre 2022 // Source : Clémentine Schneidermann
Société

Salomé Saqué : « Un pays qui méprise sa jeunesse est un pays perdu »

3
Source : Capture écran YouTube
Écologie

Qui est Mia Mottley, coprésidente de la COP 28  qui bouscule les pays du Nord ?

Source : Eurodéputés Europe Ecologie / Flickr
Actualités

Qui était Michèle Rivasi, eurodéputée anti-lobbies qui s’est éteinte à 70 ans ?

Un enfant au milieu d'une décharge à ciel ouvert pleine de pollution textile // Source :  Muhammad Amdad Hossain de Pexels
Actualité mode

Contre la surproduction textile, cette ONG veut que les marques communiquent leurs volumes, et a besoin de vous

La société s'écrit au féminin