Live now
Live now
Masquer
lea-bordier-exilees-fatima
Culture Web

Fatima, exilée, raconte son errance depuis la Guinée devant la caméra de Léa Bordier

Dans la série Exilées, des femmes témoignent de leurs parcours après avoir fui leur pays. Fatima raconte pourquoi elle a quitté la Guinée.

Fatima vient de Guinée. Mais depuis cinq mois, elle vit en France. Elle a quitté son pays natal pour diverses raisons, achevant dans l’hexagone un parcours perclus d’embûches – le mot est faible.

guinee-carte-exilees

Fatima, exilée, témoigne devant la caméra de Léa Bordier

Ce témoignage est rare et précieux. Il a pris vie sous la caméra de Léa Bordier, qui réalise la série Exilées avec Alice Latouche.

Fatima donc, a quitté la Guinée. Elle a séjourné plus ou moins longuement dans pas moins de quatre pays – le Mali, la Lybie, le Maroc, l’Espagne, avant d’atteindre la France.

Les raisons de son départ sont multiples, mais résident surtout dans les mauvais traitements dont elle écopait de la part de sa tante. Privée d’éducation, excisée à l’âge de 15 ans, presque mariée de force… C’est d’ailleurs ce qui a motivé son départ :

« Elle a un ami qui est venu, il était gentil avec moi. Elle m’a dit qu’il veut me marier pour être sa troisième femme. Donc je n’ai pas voulu parce que je ne l’aimais pas, il était vieux, il était même plus âgé que mon père. Je l’ai expliqué à ma copine, une voisine à côté de chez nous. Elle a pris l’argent de son père, donc on est sorties de Guinée. »

À lire aussi : L’histoire de Khadija, ou la naissance d’un combat contre l’excision

C’est ici que démarre son parcours d’exilée. Mais bien sûr, il n’est pas terminé. Car son statut en France, en tant que demandeuse d’asile, est très précaire et ne lui donne pas droit à grand chose.

Un récit pour prendre conscience de la réalité que fuient des dizaines de milliers de personnes

Le récit de Fatima a ravivé en moi le souvenir de ceux collectés durant mes voyages ces derniers mois. Quasi pas un arrêt sans que je ne parle aux réfugiées qui ont atterri dans tel ou tel état au gré des conflits qui émaillaient leur pays, des maltraitances dont elles faisaient l’objet.

Il y a eu notamment Blandine, qui est sans doutes celle que m’a le plus rappelée Fatima, de part leurs parcours quasi-similaires, pourtant effectués à des années d’intervalle.

Il y a eu Hala, Aysha et Hayat, dans le camps de Shatila à Beyrouth, témoignant qu’ « il y a beaucoup de gens qui veulent reconstruir la Syrie ».

Il y a eu ces jeunes vénézuéliens ayant fui leur pays pour l’Argentine, m’expliquant ce qu’ils laissaient derrière eux : des rayons vides, des hôpitaux dysfonctionnels, la violence, leur famille aussi souvent.

Ces récits valent la peine d’être entendus, ces paroles méritent d’être partagées car c’est une réalité dont on entend souvent parler par celles et ceux qui finalement, ne sont que peu concerné·es par la question.

Voilà pourquoi la série Exilées est à mon avis essentielle : pour remettre au centre du débat celles qui auraient toujours dû y être, pour remettre un peu d’humain dans des discours parfois cruels.

J’ai hâte d’entendre les autres histoires que Léa Bordier et Alice Latouche vont mettre en lumière, et j’espère qu’elles parviendront aux oreilles du plus grand monde.


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture Web

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-27T115458.698
Culture Web

Tibo InShape est désormais le plus gros youtubeur français, et c’est très inquiétant

80
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : Cedrick Lorenzen / TikTok
Société

« Thirst eating trap », où quand les hommes sexualisent la cuisine sur TikTok

8
Source : @AsocialmntVotre sur X
Humeurs & Humours

Les trouvailles d’internet de la semaine du 13 mai

Source : Canva
Culture Web

Les femmes se sentent-elles plus en sécurité avec les hommes ou avec les ours ? La réponse n’est pas si surprenante

1
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-02T175930.223
Culture

Amy Winehouse : 3 ressources bien meilleures que Back to Black pour comprendre Amy

Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Chloë Gervais // Source : URL
Société

Squeezie, Chloë Gervais et Abrège Frère : c’est quoi cette histoire de cyberharcèlement ?

14
Source : Capture écran Instagram
Culture Web

« Abrège frère » : des Tiktokeuses dénoncent cette tendance aux relents misogynes

12
Copie de [Image de une] Horizontale (3)
Culture

« Le goût des fraises » : 3 bonnes raisons de découvrir ce délicieux manga

So baby girl
Culture

C’est quoi un mec « so baby girl » ? On vous explique pourquoi Jacob Elordi a attendri tout Internet

6

La pop culture s'écrit au féminin