Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Revues de films

Le Monde de Narnia : chapitre 1 – le lion, la sorcière blanche et l’armoire magique

07 nov 2005 16

Date de sortie : le 21 décembre 2005
Réalisé par : Andrew Adamson
Avec : Georgie Henley (Lucy), Skandar Keynes (Edmund), Anna Popplewell (Susan), William Moseley,Tilda Swinton (la Sorcière blanche), Rupert Everett (le Renard), Liam Neeson (le lion Aslan)

Pendant les vacances de Noël, il y a ceux qui évitent tout film dont le synopsis s’accompagne des adjectifs « magique », « surnaturel », « féérique » et autres « grand spectacle » et il y a ceux qui se concoctent avec avidité un programme « films qui font rêver ». Si tu es de ceux-là, prends ton agenda et note : « 21 décembre, sortie de Le Monde de Narnia : chapitre 1 – le lion, la sorcière blanche et l’armoire magique ». Et va pas râler parce que le titre est long : moi aussi j’ai dû l’écrire, hein.

Bref. Ayant de grandes lacunes en lecture (je te raconterais bien mon enfance mais ce sera pour une autre fois), je ne connaissais pas la série de romans signés C. S. Lewis dont le film est tiré. Il est possible que toi, tu en aies déjà eu un tome entre les mains mais pour les incultes dans mon genre, tentons de résumer la teneur de ce premier volet ciné. Narnia met en scène Lucy, Edmund, Susan et Peter Pevensie, quatre frères et soeurs qu’une simple partie de cache-cache mène un jour à découvrir un monde magique : Narnia. Dommage pour ceux qui rêveraient d’iles paradisiaques et de siestes sous les palmiers : Narnia, c’est cool, mais c’est gelé. La faute à qui ? La faute à une chieuse appelée La Sorcière Blanche, qui s’est mis en tête de plonger Narnia dans un hiver rigoureux. Et ça fait un siècle que ça dure. Lorsque les quatre enfants débarquent à Narnia, le lion Aslan, voit en eux les héros qui, d’après la prophétie, l’aideront à faire tomber la Sorcière Blanche et ses caprices de Mr Freeze.

Impossible bien sûr de juger de la qualité du film pour le moment, cependant les premières images sont à tomber. Le bestiaire de Narnia, notamment, fera probablement tomber quelques mâchoires et oublier les meilleurs rendus de fourrures, plumes et autres textures de bébètes difficiles à reproduire en images de synthèse.

Côté casting, outre les quatre enfants choisis pour incarner les personnages principaux, Narnia pourra compter sur les voix prestigieuses voix de Rupert Everett (qui double le Renard) et de Liam Neeson (qui double le lion Aslan). Le rôle de la terrible Reine Blanche sera quant à lui tenu par Tilda Swinton, qui après avoir incarné l’archange Gabriel dans Constantine, ajoute donc ici un nouveau personnage « surnaturel » à son palmarès. Amie, prépare le pop corn (ou les M&Ms, comme tu veux) : une toile alléchante semble nous attendre.

Mais encore…

Si Le lion, la sorcière blanche et l’armoire magique se débrouille au box office, il est bien possible que la version ciné des chroniques de Narnia devienne une véritable saga à la Harry Potter

Le nom d’Andrew Adamson ne te dit peut-être rien, mais tu dois connaître la créature qu’il a autorisé à péter et roter à longueur de pellicule. Car avant de s’attaquer à Narnia, le monsieur a réalisé rien moins que Shrek et Shrek 2.

Les chroniques de Narnia se sont vendues à plus de 90 millions d’exemplaires depuis les années 50, date de parution du premier tome de la série.

Pour obtenir la réaction la plus spontanée possible de la part de la jeune Georgie Henley (Lucy), 10 ans, l’équipe du film lui a dévoilé le décor de Narnia pile au moment de tourner la scène dans laquelle l’enfant découvre ce monde fascinant.

Comme d’autres films à décor grandiose (dont la trilogie du Seigneur des Anneaux), Le monde de Narnia a été tourné en Nouvelle-Zélande.

Un jeu vidéo Narnia devrait sortir en France dans quelques semaines.

Le site officiel du film (en français)
La bande-annonce

Les Commentaires
16

Avatar de Anthy
9 janvier 2006 à 17h23
Anthy
J'ai lu et j'ai vu.
Le livre m'a bien plu, j'ai dévoré et j'ai adoré. Pas très profond, certes, pas très développé, oui, un peu enfantin, peut être. Mais l'histoire est prenante, et puis bon, peut-être que le fait d'avoir lu Le Neveu du Magicien avant fait que je rentre facilement dans Le Lion, la Sorcière Blanche et l'Armoire Magique.

Hm, bon, je vais poursuivre en blanc, parce que je vais faire des spoilers, donc libre aux gens qui ont vu le film ou qui veulent se faire spoiler de passer avec la souris sur le post, les autres, passez plutôt votre chemin

Le film par contre, bah...
Rien d'extraordinaire. Déjà, on ne sait pas d'où sort le monde de Narnia, et on ne sait pas pourquoi c'est précisément dans cette armoire là, pourquoi la sorcière est là, on ne nous dit rien. En gros, ça se limite vraiment au deuxième bouquin. Alors ensuite, est-ce qu'ils vont faire comme dans la toute première édition (il me semble) et réserver l'histoire de Diggory pour la fin...?

Les acteurs. Peter est vraiment mal choisi. Le courageux, le "Magnifique", on y croit pas une seconde. Par contre, Edmund est bien, il me plait bien, et Lucy crève complètement l'écran. Avec son visage tout rond, ses grands yeux, on ne voit qu'elle. Susan passe complètement inaperçue.

Même si c'est un film enfantin, je trouve qu'il y a quelque chose d'assez dérangeant. C'est la mort. Juste quand Peter tue le loup, ils insistent bien sur le fait d'essuyer son épée, toussa...
Et la grande bataille, je ne sais pas pourquoi, mais je ne suis pas rentrée dedans une seule seconde. C'est tellement loin du Retour du Roi.

Par contre, le film est vraiment très joli, oui, et je ne doute pas une seule seconde que les enfants et les ados y trouvent leur compte. Mais c'est toujours pareil, dans le livre, c'est plus développé, on voit vraiment comme la Sorcière arrive à dévorer Edmund, on sent comme il a envie de retourner la voir, d'être prince et de manger des loukoums (c'est d'ailleurs ce qui me plait le plus dans le livre)
Bref, je suis vraiment rentrée dans le livre, mais pas du tout dans le film.

Et je suis complètement d'accord avec Opiium, la doctrine chrétienne est vraiment visible, notamment pendant la résurrection d'Aslan à laquelle seules les filles assistent. Et bon, ça n'engage que moi mais je trouve que c'est vraiment gros, ça, dans l'histoire... ^^;
0
Voir les 16 commentaires

Plus de contenus Revues de films

relation-mere-fille-compliquee-samhain
Cinéma

Samhain : les relations mère-fille abordées dans un film d’horreur glaçant

Oscar Staerman

07 déc 2022

A propos de Madmoizelle

Chères lectrices et lecteurs, Madmoizelle a envie de mieux vous connaître !

Humanoid Native
ti west 7
Cinéma

Désir et âgisme : le film d’horreur X est aussi terrifiant que sensible

Maya Boukella

02 nov 2022

3
promising young woman
Pop culture

Promising Young Woman n’est pas un film féministe, c’est tout le contraire

Maya Boukella

24 oct 2022

17
everything leonine
Revues de films

Une mère chinoise met Marvel KO : foncez voir Everything Everywhere All at Once au cinéma

Maya Boukella

31 août 2022

1
I’m your man film
Cinéma

L’homme idéal est-il un robot ? On décrypte le film I’m your man

Maya Boukella

21 juin 2022

Sweat 3
Revues de films

SWEAT : une occasion manquée de parler de l’envers du décor de l’influence

Maya Boukella

15 juin 2022

1
MEN ALEX GARLAND
Cinéma

La masculinité toxique fait toute la terreur de MEN, nouveau film d’horreur d’Alex Garland

Maya Boukella

08 juin 2022

Affiche du documentaire Nous d'Alice Diop
Cinéma

Pourquoi Nous, le documentaire d’Alice Diop s’avère essentiel avant la présidentielle ?

Anthony Vincent

19 fév 2022

critique-licorice-pizza
Revues de films

Évadez-vous de cet hiver glacial avec Licorice Pizza, son acné, ses crop tops et sa romance adolescente

Kalindi Ramphul

06 jan 2022

matrix-4-critique
Revues de films

Matrix Resurrections : branlette intellectuelle ou génie méta ?

Kalindi Ramphul

22 déc 2021

4

La pop culture s'écrit au féminin