Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Culture Web

J’ai testé pour vous… le kitesurf

Emmanuelle, une lectrice de madmoiZelle, a décidé de nous parler de sa passion : le kitesurf.

Le kitesurf est un sport nautique de traction qu’on peut éventuellement appeler « planche volante » quand on abhorre les anglicismes. Le kitesurf consiste à glisser sur une sorte de petite planche de surf en étant tracté-e par un cerf-volant (appelé « aile » dans le jargon) auquel le kitesurfer est rattaché par un harnais qui lui soulage ses plus ou moins petits bras.

Le kitesurf, c’est aussi le sport de prédilection d’Emmanuelle qui n’a pourtant découvert cette pratique qu’en janvier dernier. Elle en a fait pour la première fois au Zanzibar, un pays situé dans l’archipel du même nom dans l’océan Indien. Elle s’est essayé au kitesurf pour changer un peu de la planche à voile, un sport qu’elle pratiquait depuis très longtemps et dans lequel elle n’arrivait plus à progresser. Entre la découverte de ce sport et le lieu dans lequel elle a commencé à en faire, elle a eu un véritable coup de coeur :

« On ne peut pas rêver mieux pour apprendre, il fait beau, chaud et il n’y a pas de vagues. J’ai eu un véritable coup de foudre. »

Pour vous situer un peu, voici le genre de décor qu’on peut trouver au Zanzibar :

Le coup de foudre d’Emmanuelle pour ce sport fut tel que c’est avec un réel enthousiasme qu’elle a décidé de continuer à pratiquer et qu’elle en fait presque tous les week-ends sur les plages du Nord de la France. « C’est beaucoup moins glam« , précise-t-elle.

Ce qui lui plaît dans le kitesurf, c’est avant tout la sensation de liberté que cela lui procure. Elle explique :

« Lorsqu’on navigue ou qu’on saute, on a le large et la mer devant nous. L’aile étant loin, on se sent vraiment seule au monde avec uniquement une planche pour nous faire « marcher sur l’eau » sous nos pieds. On a une sensation de plénitude, la tête se vide totalement, on profite juste de l’instant présent, et de la sensation de glisse unique. Lors de mon premier saut (de puce), je me suis dit « Je vole » : le rêve d’Icare enfin réalité. »

D’ailleurs, comme pour nous aider à nous imaginer la beauté des lieux où elle a pratiqué le kitesurf pour la première fois, Emmanuelle a joint une photo que je ne me lasse plus de regarder :

zanzi

Si les femmes restent largement minoritaires dans ce sport, elles sont pourtant de plus en plus nombreuses sur les « spots », ces endroits où les kitesurfers se retrouvent pour pratiquer leur sport préféré. Si Emmanuelle apprécie le comportement assez protecteurs des kitesurfeurs à l’égard de leurs collègues de sexe féminin, elle regrette qu’elles ne soient pas plus nombreuses à essayer de s’y mettre

: « Certaines kitesurfeuses ont cependant un niveau tellement bon qu’elles peuvent rivaliser avec eux« , précise-t-elle.

Pour pallier ce manque de présence féminine dans le sport qu’elle aime tant, Emmanuelle a décidé de créer un site Internet en rapport avec sa passion. Il s’appelle Kite for Girls, évoque toute l’actualité du kitesurf et prodigue quelques conseils à celles qui souhaiteraient s’y mettre afin de démocratiser ce sport le plus possible :

« J’avais envie de partager ma passion, et de désacraliser le mythe du kite qui le voudrait inaccessible aux femmes. En montrant l’aspect ludique, fun et girly du kite, mais aussi en partageant les expériences des pro rideuses, j’espère aider certaines femmes à passer le pas. Ce n’est pas un sport difficile, il faut juste apprendre dans les règles de l’art et se lancer. La sensation procurée est tellement magique qu’il serait dommage de passer à côté. »

Alors c’est sûr qu’il serait bien dommage de passer à côté d’un sport qui procure autant de sensations, surtout que l’exemple d’Emmanuelle le prouve : on peut commencer n’importe quand et il n’y a pas d’âge maximal (contrairement au piano, au violon ou à je ne sais quel instrument de torture pour des doigts non-initiés).

Si vous êtes intéressées par le kite-surf, vous n’avez qu’à aller vous documentet sur le site d’Emmanuelle et vous rendre sur le spot de kite le plus près de chez vous (même Wikipedia en a fait une liste).

Et puis un jour, peut-être, vous pourrez faire ça et une voix-off un peu robotisée commentera tous vos exploits les plus fifous :

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

3
Avatar de Malinshka
13 août 2012 à 21h08
Malinshka
J'habite dans le Nord, et comme cet été je n'avais pas de plan vacances de rêve, je me suis dit que je testerais bien le kite.
Je me disais que dans ma magnifique région ensoleillée, un stage de kite ne devait pas coûter si cher, mais j'ai été un peu surprise.
Je n'ai aucune idée du nombre d'heures qu'il faut faire pour avoir un bon niveau et être autonome, à Dunkerque, grand spot de kite, les tarifs vont de 100€ pour 4h à 400€ pour 16h de pratique + théorie.

Côté matos je pense qu'on doit pouvoir bien s'en sortir avec de l'occasion, il faut quand même une combi, la planche et la voile + des accessoires, ce n'est pas rien (minimum 500€ voire plus?)

Bref, pour le moment je me dis que ce n'est pas avec mes revenus d'étudiante que je pourrai m'offrir ce loisir, mais je compte bien m'y mettre un jour!
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Culture Web

Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Humanoid Native
Chloë Gervais // Source : URL
Société

Squeezie, Chloë Gervais et Abrège Frère : c’est quoi cette histoire de cyberharcèlement ?

14
Source : Capture écran Instagram
Culture Web

« Abrège frère » : des Tiktokeuses dénoncent cette tendance aux relents misogynes

12
Copie de [Image de une] Horizontale (3)
Culture

« Le goût des fraises » : 3 bonnes raisons de découvrir ce délicieux manga

So baby girl
Culture

C’est quoi un mec « so baby girl » ? On vous explique pourquoi Jacob Elordi a attendri tout Internet

6
Copie de [Image de une] Verticale (1)
Culture

De la fiction Young Adult en bande dessinée : c’est le pari du nouveau label Combo

Photographie de Michelle Perrot, historienne, militante féministe et autrice de "Le Temps des féminismes". // Source : © JF ROBERT
Féminisme

Quand la grande historienne Michelle Perrot raconte comment elle est devenue féministe

Lea-Elui
Culture Web

Google n’est plus le site le plus consulté au monde. C’est… TikTok !

Copie de [Image de une] Horizontale – 2023-11-27T151311.742
Culture

La ministre de la Culture veut que l’Arcom régule Frenchie Shore, mais c’est impossible

Pépites_films_Noël_VPN // Source : olga-korolenko-jeR1c6Ok9zI-unsplash
Cinéma

En manque de films de Noël ? Voici trois pépites que vous n’avez probablement jamais vues !

La pop culture s'écrit au féminin