Live now
Live now
Masquer
je-suis-lamour-nikon-film-festival
Culture

Je suis l’Amour, un court-métrage entraînant (attention, si vous êtes célibataire, ça peut piquer)

Je suis l’Amour, en lice au Nikon Film Festival 2016, est un joli condensé de romance, d’humanité et de mignonnerie sur fond d’Edith Piaf. Risque élevé de paillettes dans les yeux.

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec le Nikon Film Festival. Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Mise à jour du 1e février 2017 — Ce court-métrage figure parmi les finalistes pour Prix du Jury du Nikon Film Festival 2017. Tu peux retrouver la liste des finalistes du Nikon ici.

Article initialement publié le 28 novembre 2016 — Ah, l’amour… les papillons dans le ventre, les étages dévalés à la hâte tant on a envie de retrouver l’autre, les bêtises du couple bien installé et les frémissements de la romance naissante… Ah, l’amour, on dira ce qu’on veut, c’est quand même fort agréable.

Parole de célibataire qui a un peu couiné devant Je suis l’Amour.

Je suis l’Amour nous fait virevolter dans un joli couple

Entre les rues de Paris, la bande-son à base d’Edith Piaf et même un plan dans un Photomaton, Je suis l’Amour a de faux airs d’Amélie Poulain… ce qui ne le rend pas moins agréable à regarder !

Ce court-métrage signé Victor Habchy explore délicatement les différentes facettes d’un jeune couple.

je-suis-lamour

Clique sur l’image pour découvrir le court-métrage !

Plein de poésie et de douceur, avec un beau travail sur le montage et le rythme, Je suis l’Amour m’a mise bien dès le matin. Même si, dans mon cœur de célibataire, ça a piqué un peu…

Empêchez-moi d’envoyer un message à mon ex, l’amoureux inattendu dont je vous ai déjà parlé sur madmoiZelle !

Afin de soutenir Je suis l’Amour, en lice au Nikon Film Festival, cliquez ici et votez pour ce court-métrage.


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

5
Avatar de blopOoOo
2 février 2017 à 16h02
blopOoOo
moi je veux bien qu'on ai envie de faire une reprise d'un court métrage qu'on aime bien genre comme un exercice personnel, mais là c'est un concours, c'est carrément malvenu de présenter un plagiat plan par plan d'un autre film, c'est pas sensé être des oeuvres originales normalement? Enfin moi je trouve ça hyper limite, et si j'étais à la place de Louis Clichy je serais pas très d'accord avec le truc, je me demande si il est au courant d'ailleurs.

Un petit copié collé du règlement :
"Le Participant garantit que la vidéo proposée est originale et qu'il est le seul détenteur des droits de propriété intellectuelle
attachés à cette vidéo. A ce titre, le Participant fera son affaire des autorisations de tous tiers ayant directement ou
indirectement participé à sa réalisation et/ou qui estimeraient avoir un droit quelconque à faire valoir à son égard,
notamment leur droit à l’image, et assumera la charge de tous les éventuels paiements en découlant"

Encore une fois, tu fais ton petit hommage dans ton coin pour t'amuser ok, mais tu présente pas ça à un concours.
Voila c'est juste mon avis, en tant que personne ayant déjà fait des courts métrages, personnellement je le prendrais très mal.

des bisous quand même, mais faut pas déconner.
1
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Culture

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions // Source : France télévisions
Société

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions

Affiche de la série Becoming Karl Lagerfeld, disponible à partir du 7 avril 2024 sur Disney+ // Source : Disney+
Mode

La série Disney+ Becoming Karl Lagerfeld s’annonce comme aussi bien habillée que controversée

1
Source : Canva Pro
Daronne

Ces 5 séries sont les préférées des enfants, et on a tous envie de crever

5
Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Victime de racisme, l’actrice Francesca Amewudah-Rivers (Roméo et Juliette) soutenue par 900 artistes

1
Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Couverture du livre "Et, refleurir" aux éditions Philippe Rey, illustrée par Iris Hatzfeld
Livres

« Une femme qui refuse de souffrir, c’est radical » : Kiyémis, autrice afroféministe du roman Et, refleurir

4
Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Euphoria  // Source : HBO
Culture

Zendaya en a marre de jouer que des lycéennes alors qu’elle n’est jamais allée au lycée

Quitter la nuit // Source : Haut et court
Culture

« On n’a pas à exiger quoi que ce soit des victimes », avec Quitter la nuit, Delphine Girard met la justice face à ses limites

9

La pop culture s'écrit au féminin