Live now
Live now
Masquer
Source : Madmoizelle
Daronne

«  Je leur présente tout simplement quelqu’un que j’aime », Marie nous raconte son coming out à ses enfants

Marie Durand a fait son coming out il y a sept ans. Mères de trois jeunes enfants et mariée à l’époque, elle nous raconte comment elle a réinventé sa famille.

En ce mois des fiertés, Madmoizelle met en valeur des familles aux parentalités LGBTQIA+, encore trop invisibilisées. Elles nous racontent le chemin parcouru pour réinventer leur famille ou tout simplement la créer, et célèbrent l’amour et la diversité. Pour ce premier opus, nous avons rencontré Marie Durand lors du Family Pride Festival. Marie est mère de 3 enfants. Et à 36 ans, alors qu’elle est mariée avec un homme, elle fait la rencontre qui va changer sa vie. Elle tombe amoureuse d’une femme et décide de quitter sa vie de femme hétérosexuelle pour vivre pleinement son amour. Comment recomposer sa famille, la réinventer quand on est alors mère de trois jeunes enfants âgés à l’époque de  8, 7 ans et 1 ans ?

Elle explique que les choses se sont faites finalement assez naturellement. « Je n’ai pas vraiment parlé de mon homosexualité à mes enfants. C’est juste qu’un jour je suis arrivée avec une femme à la maison que je l’ai présentée comme étant celle que j’aimais », nous confie-t-elle.  Un coming-out assez différent de ce qu’on entend habituellement. « On accompagne ses enfants, déjà en les écoutant, en leur offrant l’espace pour le dire. Cela se fait au fil de l’eau, par des mots, ou par des jeux, surtout à cet âge là. » Pour appuyer ces questions, Marie s’est aidée de livres qui sont encore peu nombreux, et « ne correspondaient pas à sa famille, une famille en recomposition, ou en tout cas en changement »

Accepter son homosexualité tout en accompagnant ses enfants

Ce changement majeur, en réalité, elle le vit en même temps que ses enfants. « Il y avait en parallèle l’acceptation de mon homosexualité qui était un enjeu, un vrai chemin que je devais faire aussi », raconte-t-elle. Les difficultés, elle en a rencontrées. Le regard des autres, les mots durs pour les enfants à l’école, il a fallu les accompagner. « L’âge de mes enfants, c’est un âge où les cases, les préjugés, ne sont pas encore trop là. Les enfants sont plus enclins à comprendre, aussi parce qu’ils n’ont pas cette présomption d’hétérosexualité que l’on projette sur les gens. »

Découvrez son interview en entier.

Marie Durand initie et co-fonde en 2020 l’association Collectif Famille.s pour connecter, sensibiliser et visibiliser les familles LGBT+ et elle développe Coming Up pour sensibiliser les entreprises à ces même enjeux. Et après, moi, ce qui m’a terriblement manqué, c’est d’autres familles, d’autres exemples, d’autres parents qui vivaient ça , et donc d’autres enfants qui pouvaient juste, montrer que ça allait aller. 

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Daronne

Copie de [Image de une] Horizontale (94)
Daronne

Pourquoi Bluey conquiert le cœur des enfants et des parents

1
Source : Pexels
Daronne

Les enfants deviennent-ils tous mous pendant les vacances d’été ?

1
mariage-couple
D'amour et d'eau fraiche

Rémi et Marine, un mariage à 21 100 euros : « C’est un budget important mais on s’est dit : ONE LIFE ! »

6
Inceste // Source : Canva
Daronne

Inceste : des expertes de l’ONU exhortent la France à protéger les enfants et à soutenir leurs mères

2
Canva
Daronne

La noyade sèche est une fake news

16
Paris : 3 activités originales à faire avec les enfants cet été
Daronne

Paris : 3 activités originales à faire avec les enfants cet été

Pexels
Daronne

Une amende de 30 euros pour les parents en retard à l’école, non ce n’est pas une blague

30
Source : Canva
Daronne

Chronique d’une daronne : avant la colo, 4 choses importantes que je dis à mes enfants

Source : Canva
Daronne

Les vacances d’été ont un impact négatif sur la santé des enfants (étude)

18
Source : Canva
Daronne

Doit-on suivre les neurosciences pour être un bon parent ?

Pour les meufs qui gèrent