Live now
Live now
Masquer
fuir-violences-conjugales-etude
Culture

Fuir les violences conjugales, une étude pointe les mesures à prendre

Une étude analyse le parcours des victimes de violences conjugales et rappelle l’urgence de développer des solutions d’hébergement.

Une étude de la Fédération nationale solidarité femme met en avant le besoin urgent de développer des nouvelles solutions pour venir en aide aux femmes qui subissent des violences de la part de leur conjoint. Cette étude a été dévoilée ce lundi 18 mai et tente d’offrir des solutions qui aideront ces femmes à quitter leur domicile.

Ce rapport met en avant le devoir de protéger les enfants victimes ou témoins des violences qui se déroulent au sein de leur foyer. Le rapport insiste sur le besoin de faciliter l’inscription de ces enfants dans de nouvelles écoles sans avoir besoin de l’autorisation du père, comme c’est encore le cas aujourd’hui.

À lire aussi : « C’est pas de l’amour », un téléfilm sur la violence conjugale

Les solutions d’accueil de ces victimes se trouvent aussi au cœur de cette étude. Les places dans les centres d’hébergements sont trop peu nombreuses et le temps d’accueil d’une semaine, renouvelable une fois seulement, est bien trop court. D’après le site Slate, en 2013, près de 1400 demandes ont été refusées à ces femmes qui se tournent alors vers l’hôtel , les centres d’hébergements destinés au SDF ou un retour à leur domicile, auprès de leur agresseur.

Cité par Slate, Aurélie Latourès, membre de l’Observatoire régional des violences faites aux femmes du centre Hubertine Auclert, tente de donner plus d’informations sur celles qui subissent des violences de la part de leur conjoint :

«Il n’y a pas de profil type des victimes de violences conjugales, ça concerne toutes les femmes, toutes les catégories sociales »

Cette étude rappelle qu’il est urgent de venir en aide à ces femmes qui ne trouvent parfois pas d’autres solutions que de rester auprès de leur agresseur et de continuer à subir des violences physiques ou/et psychologiques. Toujours d’après Slate, 8000 femmes ont fait appel à des dispositifs de soutien dans la région ile de France, en 2013.


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

8
Avatar de bleizez
20 mai 2015 à 11h05
bleizez
@Galaadina Merci de partager ce lien !

@Lilly Lou Je peux parfaitement imaginer qu'elle ne parvienne pas à se voir comme une héroïne. C'est quand même un énorme travail sur soi-même d'accepter de voir tout ce qu'on a fait de "bien" plutôt que de se focaliser sur tout ce qu'on aurait pu faire "mieux".

Contenu spoiler caché.
0
Voir les 8 commentaires

Plus de contenus Culture

Affiche de la série Becoming Karl Lagerfeld, disponible à partir du 7 avril 2024 sur Disney+ // Source : Disney+
Mode

La série Disney+ Becoming Karl Lagerfeld s’annonce comme aussi bien habillée que controversée

Source : Canva Pro
Daronne

Ces 5 séries sont les préférées des enfants, et on a tous envie de crever

5
Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Victime de racisme, l’actrice Francesca Amewudah-Rivers (Roméo et Juliette) soutenue par 900 artistes

1
Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Couverture du livre "Et, refleurir" aux éditions Philippe Rey, illustrée par Iris Hatzfeld
Livres

« Une femme qui refuse de souffrir, c’est radical » : Kiyémis, autrice afroféministe du roman Et, refleurir

4
Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Euphoria  // Source : HBO
Culture

Zendaya en a marre de jouer que des lycéennes alors qu’elle n’est jamais allée au lycée

Quitter la nuit // Source : Haut et court
Culture

« On n’a pas à exiger quoi que ce soit des victimes », avec Quitter la nuit, Delphine Girard met la justice face à ses limites

9
Booksmart
Culture

Netflix : les 7 meilleurs films lesbiens à voir et à revoir

La pop culture s'écrit au féminin