Live now
Live now
Masquer
films-semaine-14-12-2016
Culture

Trois films sortis la semaine du 14 décembre 2016

Cette semaine, la sélection s’attaque à Personal Shopper, Ballerina et La Jeune Fille sans mains dans les salles obscures actuellement !

C’est l’heure de la sélection des films à voir cette semaine du 14 décembre !

On vous a parlé de Cigarettes et chocolat chaud, Manchester by the Sea et Rogue One : A Star Wars Story, il est temps d’évoquer d’autres sorties : Ballerina, Personal Shopper et La Jeune Fille sans mains !

Personal Shopper, un titre qui ne révèle rien

Pour Amy, amatrice des films contemplatifs, Personal Shopper est étonnant. En y allant avec seulement le nom en tête, on est loin d’imaginer qu’on va se confronter en même temps à un thriller, à des ressorts de film d’horreur, à du spiritisme, à une critique de la société de consommation, à l’Art et j’en passe.

Sur le papier, l’histoire se concentre autour de Maureen, Américaine vivant à Paris, et personal shoppeuse d’une célébrité. Elle n’aime pas son job, mais fait avec. Sa vie bascule quand elle commence à recevoir des messages étranges sur son téléphone, qu’elle pense provenir de son frère décédé…

En réalité, il peut sembler par moment un peu « fourre-tout ». Cependant, l’image et la musique sont à tomber et le jeu de Kristen Stewart est remarquable ; j’ai vraiment l’impression qu’avec les années qui passent, elle s’améliore de rôle en rôle.

Si vous avez aimé Sils Maria, le précédent film d’Olivier Assayas avec la même actrice, vous apprécierez sans doute Personal Shopper qui pousse d’un cran le mysticisme, l’ambiguïté des personnages et les questions existentielles.

Quelques scènes m’ont semblé un peu bancales — généralement celles avec les fantômes, mais le long-métrage a le mérite d’être un OVNI qui laisse à réfléchir. Il change des films qui sortent généralement à cette période de Noël !

Ballerina, le rêve d’étoile à portée de mains

Une réalisation franco-canadienne pour cette gamine qui rêve de l’Opéra de Paris. Félicie et Victor sont des meilleurs amis qui vont s’aventurer à Paris, l’une pour rejoindre les étoiles du ballet et l’autre pour créer toujours plus de nouvelles inventions.

La joie et l’optimisme, c’est ce que respire Félicie quand elle aspire à devenir rat de l’Opéra. Et c’est aussi ce qu’on ressent en voyant le conte de fées qui se déroule sous nos yeux. Victor et Félicie surmontent les obstacles qui se dressent sur leur route grâce à l’entraide mais aussi à des mentors qui les soutiennent.

À lire aussi : Quatre films touchants avec des mentors

Et que serait une histoire de réussite sans la rivalité qui l’entoure ? La compétition entre Félicie et Camille existe bel et bien et ça insuffle une dynamique bien différente. Pour aboutir, il faut travailler, persévérer et ne jamais abandonner ! Ce n’est pas un manque de talent parfois !

Le décor début XXe siècle contredit par une musique plus pop donne un bon coup de boost au film d’Éric Summer et d’Éric Warin, et Ballerina met des étoiles plein les yeux !

Réflexion personnelle : c’est Camille Cottin qui double Félicie, et sa voix bien particulière renforce le caractère du personnage je trouve. C’est une voix un peu rauque, pas toujours aussi claire que ce dont on a l’habitude d’entendre dans un dessin animé familial. Pour faire une comparaison, la version canadienne du personnage est doublée par Elle Fanning par exemple !

La Jeune Fille sans mains, l’animation autrement

Une deuxième animation cette semaine dans la sélection ! Le graphisme absolument fantastique place La Jeune Fille sans mains comme un projet extraordinaire et hors du commun. Sébastien Laudenbach va vous ébranler avec cette réalisation différente des autres.

L’adaptation du conte des frères Grimm sur grand écran passe par le médium du film d’animation avec des dessins à l’encre de Chine qui expriment à merveille la cruauté de cette histoire. Un meunier, dans le désespoir le plus complet, coupe les mains de sa fille pour la vendre au diable. Oui, horrible. Et ce n’est que le début.

Rien que la bande-annonce laisse présager une imagination incroyable où l’on suit les péripéties de l’héroïne… Graphiquement en plus, c’est d’une beauté extraordinaire !

Bon, vous allez voir quoi ce week-end, vous ?


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

3
Avatar de cleo-etc
18 décembre 2016 à 16h12
cleo-etc
La jeune fille sans mains <3<3<3
C'est magnifique, et intelligent, et poétique, c'est doux et cruel, c'est un véritable conte initiatique sur une jeune fille qui s'émancipe et trouve sa propre voie.

Je n'ai pas vu Ballerina mais ça me semble un peu fade et cliché, en comparaison...
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Culture

Captive
Culture

Netflix : 5 mini-séries tirées de faits réels littéralement addictives à regarder ce week-end

Source : @AsocialmntVotre sur X
Humeurs & Humours

Les trouvailles d’internet de la semaine du 13 mai

Source : Netflix
Culture

 Dans Bridgerton, Nicola Coughlan cloue le bec des grossophobes

Couverture des livres "Les Liens qui empêchent", "Révéler mes visages" et "Art Queer" // Source : Éditions B42 / Harper Collins / Double Ponctuation
Livres

Neuf livres LGBT+ pour s’éduquer sur les identités et luttes des personnes queers

Maxton Hall // Source : Prime Video
Culture

Cette série cartonne sur Prime Video et détronne Fallout

Source :  pixelshot
Daronne

Les 3 livres pour enfants les plus problématiques, d’après nos lectrices

1
image
Culture

Dominique Boutonnat : une affaire d’agression sexuelle glaçante ignorée par le gouvernement

2
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-16T102108.308
Culture

Exit le male gaze : Tomb Raider va être adaptée en série par Phoebe Waller-Bridge

Bridgerton. (L to R) Luke Newton as Colin Bridgerton, Nicola Coughlan as Penelope Featherington in episode 302 of Bridgerton. Cr. Liam Daniel/Netflix © 2023
Séries

Pourquoi la saison 3 de Bridgerton fait du bien à la représentation féminine dans les romances 

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-15T143917.275
Culture

Ce film culte aura droit à son spin-off en série sur prime video

1

La pop culture s'écrit au féminin