Live now
Live now
Masquer
film-pat-patrouille
Cinéma

La Pat’Patrouille au cinéma, c’est pas tant l’enfer que ça

Le film de la Pat’Patrouille débarque au cinéma dès le 11 août 2021, et franchement, vous n’allez pas être déçus.

Vous savez, chez Daronne, on donne tout pour nos lectrices. On monte au créneau, on démonte les injonctions, on parle des choses qui fâchent, des tabous, on s’engage, on s’indigne, on informe, tout ça quoi.

Mais ce n’est pas tout ! Chez Daronne, la verticale parentalité qui n’a pas peur pour son périnée, on se mouille aussi beaucoup. Comment ? Bah en allant voir le film de la Pat’ Patrouille en projection presse.

Eh ouais : chez Daronne, on a peur de rien.

D’ailleurs, on en a profité pour faire les choses bien, et on a amené notre cobaye personnel, à savoir une enfant de quatre ans et demi littéralement accro aux chiots qui sauvent le monde. Le verdict ? Eh ben vous allez être surprises, parce que personne ici n’a vu le temps passer (ou alors si peu). 

Le film de la Pat’ Patrouille : une étonnante surprise

En amenant ma fille à la projection, je m’attendais vraiment à devoir passer une heure trente à penser à autre chose, à checker mon téléphone un peu trop souvent ou à compter le nombre de sièges dans la salle. Que nenni mes braves, je n’ai pas eu le temps pour ça, et surtout pas l’envie. 

Alors attention, ne nous emballons pas non plus : on parle ici de La Pat’ Patrouille, un dessin animé assez loin des histoires Disney et Pixar, bien plus élaborées et scénarisées. Mais pour celles et ceux qui connaissent la série du même nom et qui détestent entendre le générique toutes les 7 minutes par épisode, nous sommes loin de tout ça dans le film — tant mieux !

Déjà, le long-métrage est visuellement bien plus classe que dans la série. Les chiots sont fluffy, leurs expressions plus travaillées et les décors soignés. Quant au matos des chiens, comme les hélicoptères, les motos et autres engins qui leur servent à sauver le monde, il a pris un bon niveau. On sent qu’il y a du budget, très clairement.

LA PAT’ PATROUILLE LE FILM – Bande-annonce VF [Actuellement au cinéma]

Ensuite, l’histoire est bien plus cool : elle n’est pas gnian-gnian comme dans 99% des épisodes de la série, tous les chiots ont une personnalité bien plus développée et surtout attachante ! Big up à Chase le chien policier qui a fait pleurer ma fille d’émotion, parce qu’il n’arrive pas avoir confiance en lui et préfère s’éloigner de la meute pour ne blesser personne… (Oui, je dis big up à un chiot policier qui n’existe pas, y a quoi.)

En dehors de tout ça, ce qui est aussi tout à fait notable et appréciable, c’est qu’on se marre, en tant qu’adulte. Un peu comme dans Shrek, de nombreuses punchlines sont clairement à destination des parents, tatas, tontons, grandes sœurs ou autres babysitters qui emmènent des enfants voir le film au ciné — et sont à chaque fois finement placées.

Bon y a aussi des chats cons, et j’admets ça rajoute une couche de lol… mais j’avoue être un peu trop bon public dès qu’on fait faire des trucs cons à des chats.

Attention tout de même pour les enfants trop petits ou sensibles : il y a certaines scènes que j’ai trouvées un peu violentes, notamment un passage avec une grosse explosion et un énorme orage vers la fin, mais rien qui ne soit traumatisant non plus.

Clairement, contrairement à un Disney comme Raya et le dernier dragon ou un Pixar comme Luca, le film de La Pat’ Patrouille est uniquement à destination des enfants. Mais les adultes passeront tout de même un bon moment en les accompagnant, parce qu’on aime bien faire plaisir aux mômes et qu’on n’est pas des bêtes non plus.

Alors, vous prenez vos billets ?

À lire aussi : Non, les films d’animation ne sont pas que pour les enfants !

Les Commentaires
4

Avatar de Manon Portanier
2 septembre 2021 à 09h13
Manon Portanier
Hello ! Désolée pour le temps de réponse, j'étais en vacances
Alors de mon côté, ma fille a bien géré le temps de visionnage, mais elle a l'habitude des "longs" films, c'est peut-être pour ça.
La projo presse tombait pile à l'heure du goûter donc elle a boulotté sa compote et ses biscuits en scred sous l'œil du vigile pas très à l'aise avec l'idée qu'une enfant pouvait manger dans une salle de ciné pour adulte, mais hé, c'était un film pour enfant, il ne faut pas trop en demander non plus.
En dehors de ça, le fait d'être dans le noir, avec des gens autour ne l'a pas dérangée ni perturbée, elle a chuchoté quand elle le fallait, et a kiffé l'ambiance qui changeait de la maison.
0
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Cinéma

Interviews cinéma
bigger-than-us-vertical

« Ce film donne des clés pour changer le monde » : Marion Cotillard et Mary Finn présentent Bigger Than Us

Kalindi Ramphul

22 sep 2021

Cinéma
daniel-craig-vertical

D’après Daniel Craig, l’agent 007 ne devrait pas être une femme, mais pourquoi ?

Kalindi Ramphul

22 sep 2021

12
Télé-réalité
koh-lanta-laurent-paresseux-vert

Le récap salé de Koh-Lanta : La Légende, épisode 4 — Guerre des sexes et riz gratuit

Benjamin Benoit

22 sep 2021

Tech
le smartphone OnePlus Nord 2 5G
Sponsorisé

Enfin un smartphone chargé entièrement en 20 minutes !

Actu sexe
Youtube – critique – OnlyFans

Des youtubeurs s’improvisent critiques de comptes OnlyFans et ce n’est pas une bonne nouvelle

Série télé
une-affaire-francaise-vertical

Une affaire française, la série TF1 sur le petit Grégory, l’obsession de trop ?

Kalindi Ramphul

21 sep 2021

Actu en France
neonbrand-nZJBt4gQlKI-unsplash

Avec #LePoidsDesMots, Instagram France s’engage contre le cyberharcèlement

Eva Levy

21 sep 2021

Culture Web
the-damelio-show

Challenges TikTok et crises de larmes : The D’Amelio Show alerte sur la santé mentale des ados influenceuses

Eva Levy

21 sep 2021

Musique
Brian Molko par Mads Perch

Placebo sort Beautiful James, premier extrait d’un 8e album attendu comme le vaccin

Anthony Vincent

21 sep 2021

12
Série télé
asa-butterfield-vertical

« Cassez-vous » : la colère légitime d’Asa Butterfield (Sex Education) contre les fans qui le prennent en photo

Kalindi Ramphul

21 sep 2021

21

La société s'écrit au féminin