Live now
Live now
Masquer
fatoumata-kebe-astronomie
Culture

Fatoumata Kebe, chercheuse en astronomie, raconte son parcours

Fatoumata Kebe a 28 ans, et elle est doctorante en astronomie. C’est l’aboutissement d’un parcours du combattant, qu’elle raconte au micro de France Info.

Fatoumata Kebe effectue une thèse en modélisation des débris spatiaux, à l’Agence Spatiale européenne, et à l’Institut de mécanique céleste. Sur la scène de l’événement W(e) Talk, elle se décrivait en plaisantant comme « une femme de ménage de l’espace ! ».

« Déjà que je suis noire, en plus je suis femme ! »

Au micro de France Info, elle raconte son parcours, parsemé d’obstacles dont certains étaient intériorisés : elle prépare un concours, et réalise que les élèves des autres lycées le préparent en classe, et pas en autonomie, comme elle. Dans le lycée d’où elle vient, on ne prépare pas aux concours d’entrée dans les écoles, « on ne savait même pas que c’était possible »,  explique-t-elle.

Entre des parents qui voulaient qu’elle se mette rapidement à travailler et des professeurs qui ne la voyaient pas poursuivre des études en classe préparatoire, Fatoumata a d’abord dû dépasser les préjugés, mais aussi les difficultés matérielles :

« Plusieurs fois, j’ai failli arrêter mes études, parce que je devais travailler pour payer le loyer, les factures… »

Alors qu’elle suit son doctorat, elle se heurte encore et toujours aux préjugés, à la discrimination :

« Quand je suis arrivée à l’Observatoire de Paris, même au bout de plusieurs mois, on me prenait pour la standardiste. Pour eux, c’était impossible que je puisse être doctorante ! […]

Ma parole ne valait rien en tant que scientifique. […] Il n’y a quasiment que des hommes blancs qui parlent d’astronomie. »

Elle ajoute : « Déjà que je suis noire, en plus je suis femme ! Je ne suis pas aidée ».

Pour aller plus loin…


Le futur de Numerama arrive bientôt ! Mais avant ça, nos confrères ont besoin de vous. Vous avez 3 minutes ? Répondez à leur enquête 

Les Commentaires

3
Avatar de Alaska.
22 juillet 2014 à 19h07
Alaska.
Si ça intéresse certaines, Fatoumata Kebe a participé en 2013 à un festival de très courts-métrages de médiation scientifique "Les chercheurs font leur cinéma" dans lequel des doctorants vulgarisent leur sujet de thèse en 3 minutes. J'ai vu l'édition de l'année dernière et les vidéos sont très sympas!

Plus d'infos sur le site : http://leschercheursfontleurcinema.doc-up.info/

Le lien de la vidéo de Fatoumata : http://www.dailymotion.com/video/x18fewx_des-debris-tres-spatiaux_shortfilms
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Culture

Source : Seuil
Culture

Pauvre folle : On a discuté féminisme, amour et fluidité avec Chloé Delaume

Copie de [Image de une] Horizontale (13)
Culture

Séries TV, succession de Miyazaki : on vous explique tout ce qui change avec le rachat de Ghibli

Bruce Willis // Source : Splendid Film GmbH
Culture

Bruce Willis : « difficile de savoir » si l’acteur a conscience de sa maladie, confie son épouse

Source : Capture écran YouTube
Culture

David McCallum, qui jouait Ducky dans la série NCIS, est mort

luc besson
Culture

Affaire de viol : Luc Besson ne portera pas plainte pour diffamation, car « les plaintes sont des appels au diable »

4
Grève des scénaristes à Hollywood // Source : Capture écran YouTube
Culture

À Hollywood, un accord de principe trouvé pour mettre fin à la grève des scénaristes

Usher au Super Bowl // Source : Capture écran YouTube
Culture

Super Bowl 2024 : Usher sera la tête d’affiche du prochain show de la mi-temps

Florence Pugh Oppenheimer
Culture

Oppenheimer : les excuses de Christopher Nolan à Florence Pugh résument tout le problème de son cinéma

10
Source : Ketsia Mutombo & Laure Salmona
Société

« L’espace numérique est une toile de dominations » : interview de Ketsia Mutombo et Laure Salmona

1
Copie de [Image de une] Horizontale (11)
Livres

Violaine de Filippis-Abate : « Notre système juridique est toujours sexiste »

La pop culture s'écrit au féminin