Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Revues de films

Et toi, t’es sur qui ?

21 juin 2007

Réalisé par : Lola Doillon (fille de Jacques / demi-soeur de Lou, ndlr)
Avec : Lucie Desclozeaux, Christa Theret, Gaël Tavares, Nicolas Schweri

Actuellement en salles

Et toi, t’es sur qui ?

Te souviens-tu de tes années collège, cette époque où les sacs Eastpack pullulaient, où tu bavais devant le bégé de terminale et te tapais tes premières cuites à la Smirnoff Ice ? Et toi, t’es sur qui ? pose un regard malicieux sur cette période de transition entre l’enfance et l’âge adulte, période plus communément appelée adolescence, toi-même tu sais. Le film raconte en effet les premières fois sexuelles et sentimentales de quatre potes en classe de 3e: Elodie (Lucie Desclozeaux) gamine timide et maladroite, Julie (Christa Theret) goth énergique surnommée «Batman», Nicolas (Nicolas Schweri) tchatcheur-dragueur-entourloupeur et enfin Vincent (Gaël Tavares) garçon sensible en pleine découverte de l’amûûr (le premier, le tout beau, celui qui t’essorre les boyaux).

Des films sur le sujet, il y en a eu des barriques mais Et toi, t’es sur qui ? se démarque par sa simplicité, son réalisme. Le jeu des acteurs (débutants pour la plupart) est bluffant de naturel, les dialogues, actuels au possible. On est loin des des répliques faussement djeun’s imaginées par la plupart des scénaristes de teen-navets (« Jeeean-Mi, on s’retrouve à la cafèt’ ? Y’a promo sur la binouz. Au fait, j’ai pété le pot Ninja de ma mob’. J’ai grave les boules-haaan. ») Avec Lola Doillon, on est dans l’authentique, le vrai. Elle dresse le portrait de la génération [email protected]+ avec universalité, dans le sens où on a toutes (plus ou moins) vécu les mêmes scènes que les personnages : les premières déceptions, les premiers jeux de séduction, les premiers fous rires sous substances illicites … A moins que tu aies vécu dans une baraque troglodytique, quelque part entre Seattle et Vesoul, tu retrouveras forcément dans Et toi, t’es sur qui ? des fragments de ta jeunesse, qu’ils soient gais ou pas. Un premier long prometteur, une réalisatrice à suivre …

Les Commentaires
13

Avatar de Silverchair
10 juillet 2007 à 11h14
Silverchair
C'était mignon!
0
Voir les 13 commentaires

Plus de contenus Revues de films

Cinéma
Affiche du documentaire Nous d'Alice Diop

Pourquoi Nous, le documentaire d’Alice Diop s’avère essentiel avant la présidentielle ?

Anthony Vincent

19 fév 2022

Hygiéne
Sponsorisé

Encore une marque de produits hygiéniques, oui, et celle-ci est très cool !

Humanoid Native
Revues de films
critique-licorice-pizza

Évadez-vous de cet hiver glacial avec Licorice Pizza, son acné, ses crop tops et sa romance adolescente

Kalindi Ramphul

06 jan 2022

Revues de films
matrix-4-critique

Matrix Resurrections : branlette intellectuelle ou génie méta ?

Kalindi Ramphul

22 déc 2021

4
Revues de films
une-femme-du-monde-critique-film

Naturaliste, nuancé, puissant : Une femme du monde parle de prostitution sans glamour ni misérabilisme

Kalindi Ramphul

10 déc 2021

Revues de films
dernier-duel-jodie-comer

Le Dernier duel, la fresque médiévalo-féministe de Ridley Scott, mérite-t-elle tout ce foin ?

Kalindi Ramphul

15 oct 2021

28
Interviews cinéma
ozon-verticale

« C’était beau, mais j’ai eu peur » : François Ozon aborde la fin de vie digne dans Tout s’est bien passé

Kalindi Ramphul

21 sep 2021

Revues de films
dune-vertical

On a adoré Dune, et en plus on a presque pigé toute l’histoire

Kalindi Ramphul

15 sep 2021

5
Revues de films
melissa-etat-texas-documentaire

L’histoire tragique de Melissa Lucio, dans le couloir de la mort depuis 13 ans après le décès de sa fille

Clémence Boyer

15 sep 2021

2
Revues de films
bac-nord-vert

Dans BAC Nord, seuls les policiers ont le droit à l’humanité

Revues de films
but im a cheerleader jamie babitt

20 ans après sa sortie, la rom-com lesbienne But I’m A Cheerleader n’a rien perdu de son piquant

Maëlle Le Corre

29 août 2021

5

La pop culture s'écrit au féminin