Live now
Live now
Masquer
spiritfarer
Jeux Vidéo

Envie de chialer devant votre Switch ou votre ordi ? « Spiritfarer » est fait pour vous

11 juil 2021 6
Spiritfarer est un jeu vidéo comme on en voit peu ; par son magnifique graphisme, d’une part, mais aussi et surtout par son message autour de la mort, thématique sensible s’il en est.

La mort fait partie intégrante du jeu vidéo. Même s’il existe des œuvres dans lesquelles on ne peut pas décéder, il est courant de mourir, recommencer, remourir, rerecommencer, comme l’illustre le message devenu culte des jeux appartenant à la saga SoulsBorne (Dark SoulsBloodborne) : « VOUS ÊTES MORT. »

Certains jeux, cependant, vont plus loin : la mort n’est pas qu’une simple mécanique, et l’œuvre propose une vraie réflexion sur le deuil. C’est le cas de What Comes After, I Am Dead, ou encore Spiritfarer, une merveille qui risque bien de vous tirer quelques larmes.

Spiritfarer - Launch Trailer - Nintendo Switch

Spiritfarer, la poésie faite jeu vidéo

Troisième jeu seulement de l’ambitieux studio montréalais Thunder Lotus Games, Spiritfarer saute immédiatement aux yeux grâce à sa direction artistique. On croirait plonger dans un véritable dessin animé aux faux airs de Miyazaki, peuplé d’animaux anthropomorphes d’une beauté à tomber par terre et coiffé d’un ciel dont les tendres couleurs donnent envie de vivre dans une éternelle aube estivale.

Dans Spiritfarer, vous incarnerez Stella, fraîchement devenue passeuse d’âmes sur un bateau après que Charon, légendaire marin du fleuve des morts, a pris une retraite bien méritée. À vous d’assumer son rôle et d’accompagner vers leur dernier voyage celles et ceux qui ont du mal à lâcher prise.

Comment vous êtes-vous retrouvée à ce poste ? Ce sera à vous de le découvrir, en discutant avec les êtres qui croiseront votre route et vous révéleront peu à peu des détails concernant votre vie antérieure, mais aussi la leur. Très joliment traduit en français, le jeu offre des dialogues poétiques, mais pas seulement : drôles, grincheux, réservés… vos compagnons de route (maritime) ont tous leur personnalité propre !

Alors discutez avec eux encore et encore, pour comprendre ce qui les empêche de franchir l’ultime frontière et les aider à surmonter ces vécus inachevés.

Venez pour la gestion…

Spiritfarer est, par essence, un jeu de gestion : vos tâches principales seront certes d’explorer les eaux en allant d’île en île pour y trouver de nouvelles âmes à prendre à bord, mais aussi et surtout d’agrandir et d’organiser votre embarcation pour y loger tout ce petit monde et répondre aux divers besoins de vos atypiques colocataires.

Construction de champs, de vergers, de logements, culture et récolte d’aliments, cuisine, transformation de ressources, pêche, gestion du bonheur de vos passagers… vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer sur votre navire ! Sans compter les diverses visites à des marchands et constructeurs pour engranger des devises et agrandir votre pont afin d’accueillir plus de monde.

15 Minutes of Spiritfarer Gameplay - Gamescom 2019

Rassurez-vous cependant si vous êtes du genre à angoisser devant une to-do list trop remplie : il n’est pas possible de perdre à Spiritfarer. Vous n’arrosez pas vos laitues ? Ce n’est pas grave, elles ne pourriront pas. Vous avez oublié que tel voisin déteste le café et vous lui en avez servi une grande tasse ? Il ne va pas sauter à l’eau pour autant. Vous avez envie de faire une pause ? Lancez votre bateau vers une lointaine destination, installez-vous en hauteur et profitez des superbes graphismes du jeu, un bijou visuel.

Vous n’en pâtirez pas, car Spiritfarer n’est pas là pour vous punir. Vous aussi, comme vos âmes en peine, vous avez le droit de prendre votre temps.

Ancré dans une certaine idée du slow gaming, une pratique du jeu vidéo à vitesse raisonnable qui met l’accent sur la tranquillité, Spiritfarer vous encourage à avancer à votre rythme et à, parfois, prendre le temps de vous poser, de lancer votre canne à pêche et de vous autoriser à dériver.

Notez qu’il y a une petite composante « jeu de plateforme » : bondissant de haut en bas, de gauche à droite et inversement, vous sautillerez en permanence, que ce soit sur votre navire ou sur les îles où vous accosterez. Mais là encore, pas d’inquiétude — si vous tombez, vous n’aurez aucune pénalité, il vous suffira de recommencer.

…restez pour les émotions

Mais si c’est cette multitude de tâches qui vous gardera accrochée à votre manette ou votre clavier jusqu’à des heures beaucoup trop tardives (les adeptes des jeux de gestion sauront), ce n’est pas là que se trouve le vrai sel du jeu.

Sans grande surprise au vu de son thème, Spiritfarer vous emmène avec délicatesse dans des réflexions profondes sur le deuil, la vie qu’on a menée, la trace qu’on laisse après notre passage sur Terre, et l’acceptation de notre propre mortalité. Accompagner des passagers jusqu’à l’étape finale de leur existence peut s’avérer un crève-cœur, au point que personne ne vous en voudra si vous traînez un peu à faire avancer l’intrigue de vos préférés.

Après tout, c’est bien la question que pose Spiritfarer : quand est-ce qu’on est prête à accepter la mort ? À vous d’y trouver votre propre réponse.

Spiritfarer est disponible pour 24,99€ sur Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One, Windows, Mac et Linux.

À lire aussi : 5 bonnes raisons de relancer Animal Crossing, malgré la honte de l’avoir abandonné

Les Commentaires
6

Avatar de Carotte
12 juillet 2021 à 08h28
Carotte
J'ai eu l'occasion de jouer à Spiritfarer grâce au Xbox game pass, et j'ai même repris un mois d'abonnement pour le finir J'ai vraiment beaucoup aimé, au point que j'ai envie de l'acheter sur Steam pour pouvoir y jouer une deuxième fois (ce qui ne m'arrive presque jamais avec un jeu vidéo). Pourtant il y a des longueurs, l'aspect gestion prend parfois le dessus sur l'histoire donc ça ne plaira pas à tout le monde, mais pour moi ça a été un coup de cœur (et aussi un coup dans le cœur vu comme c'est triste par moment :crying !
1
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Jeux Vidéo

Jeux Vidéo
[Site web] Visuel vertical Twitch (6)

Test Saints Row V : Pourquoi on a aimé ce retour laborieux

SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Sport
[Site web] Visuel horizontal Édito (27)

Sam Kerr entre dans l’histoire en devenant la première femme sur la jaquette de Fifa 23

Maya Boukella

20 juil 2022

1
Jeux Vidéo
The_Quarry_V

The Quarry : Entre horreur et cinéma, que vaut le nouveau jeu Supermassive Games ?

Jeux Vidéo
[Site web] Visuel vertical Twitch

Prête à suer ? On découvre Mario Strikers en live pour une folle soirée ce vendredi !

Jeux Vidéo
[Site web] Visuel horizontal Édito (2)

Les Sims 4 font un pas vers plus d’inclusivité

Marine Normand

24 mai 2022

3
Tech
[Site web] Visuel vertical Twitch (1)

On unboxe des produits tech en ASMR sur Twitch et ceci n’est pas un Kamoulox

Daronne
homme-jeux-video-ordinateur

Il ramène tout son setup gaming pendant l’accouchement de sa meuf, et après tout pourquoi pas

Manon Portanier

05 avr 2022

38
Jeux Vidéo
zlan_mad_V

Arrêtez tout : Madmoizelle sera à la ZLAN 2022 !

Jeux Vidéo
[Site web] Visuel vertical Édito (3)

Caricatures antisémites et esclavagisme à Poudlard : Hogwarts Legacy est dans la sauce

Mymy Haegel

21 mar 2022

54
Jeux Vidéo
visuel_eldenring_V

On a testé Elden Ring, le jeu le mieux noté de l’histoire gaming du 21e siècle

La pop culture s'écrit au féminin