Live now
Live now
Masquer
enjoy-phoenix-k-pop
Culture Web

Quand est-ce qu’EnjoyPhoenix mérite d’être harcelée ?

EnjoyPhoenix a révélé au monde entier qu’elle ne comprenait pas l’engouement autour de la K-Pop. Est-ce une bonne raison pour l’insulter sur Internet ?

C’est un style de vidéo qui fleurit ces derniers temps sur YouTube.

« My Unpopular Opinion » donnent aux créateurs de contenus l’occasion de divulguer ses idées qu’ils ne partagent pas avec la majorité des gens.

La youtubeuse Marie alias EnjoyPhoenix s’est prêté au jeu en listant ces trucs que tout le monde aime à l’unanimité mais avec lesquels elles n’a pas accroché et, une fois de plus, les cons ont pris feu.

EnjoyPhoenix dévoile ses opinions impopulaires

La youtubeuse confie son incompréhension face à la popularité de divers items tels la pastèque, Stranger Things, les ugly baskets Louis Vuitton, les kebabs…

On ne peut pas vraiment parler d’une avalanche amorale de provocation… Le registre est léger et l’humour est de la partie.

Pourtant la youtubeuse prend la peine de semer des disclaimers rappelant qu’elle n’est là pour heurter personne, elle qui a déjà été largement harcelée en ligne.

Le point culminant de la controverse est atteint autour de la quatrième minute de vidéo. Marie prévient elle-même qu’elle s’apprête à toucher à un sujet EXTRÊMEMENT sensible :

« J’ai peur de déclencher une révolution »

Non, EnjoyPhoenix ne compte pas donner son avis sur le conflit israëlo-palestinien ou l’enseignement de la masturbation à l’école

, mais sur… la K-pop.

Attention, ça dénonce ! EnjoyPhoenix confie sans détour que, si elle apprécie les chorés de ces boys bands coréens, elle ne comprend pas l’engouement monstre autour de ce style de musique.

BLASPHÈME ! PARJURE ! On a trouvé l’opinion la plus impopulaire de 2018.

Les fans de K-pop s’en prennent à EnjoyPhoenix

De nombreux fans de K-pop ont jugés cette prise de position radicale complètement inappropriée, maladroite ou injustifiée, rapport que… ben, ils sont fans de K-pop.

Il semble évident que le concept de la vidéo d’EnjoyPhoenix ait totalement échappé à ces personnes scandalisées de voir quelqu’un ne pas partager leur opinion, mais passons.

Certaines ont donc jugé nécessaire de monter au créneau avec des vidéos-réponses pour expliquer à la youtubeuse pourquoi son opinion était fausse, étant donné qu’elle est différente de la leur.

D’autres ont trouvé trop clément de se contenter de pisser ainsi dans l’eau et sont directement passé aux insultes.

enjoyyy Ce genre de débat constructif.

Apparemment, parler d’un sujet aussi sensible que la pop coréenne quand on n’est pas assez renseignée vous expose à la haine des autres, il faut le savoir :

enjoy-phoenix-kpop Ce torrent de haine serait donc mérité ?

EnjoyPhoenix harcelée parce qu’elle n’aime pas la K-pop

Être incapable de gérer le fait qu’une personne ne pense pas comme nous est une chose. L’insulter et la menacer pour ses opinions en est une autre. En France, le harcèlement en ligne est un délit.

Rappelons que derrière les gens d’Internet se trouvent DES GENS, de vrais gens de la vraie vie, sur qui ce genre de commentaires a un impact qui n’a rien de virtuel.

Saluons tout de même le sang-froid de la youtubeuse qui a déclaré dans une story être ouverte à la critique mais ne pas tolérer l’insulte ou la menace :

enjoy-phoenix

DU COUP, exprimer des réserves quand à l’engouement général autour de la K-pop est-il un motif suffisant pour se faire insulter ? Heuuuuu j’crois pas non.

Alors, quand est-ce qu’on peut harceler quelqu’un pépouze sur Internet ? Ben… Jamais.

À lire aussi : Elle dit « non » à une demande en mariage publique, et devient la « grosse pute » du Web


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

76
Avatar de RainyMood
20 novembre 2018 à 22h11
RainyMood
@QueenCamille
1
Voir les 76 commentaires

Plus de contenus Culture Web

Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Chloë Gervais // Source : URL
Société

Squeezie, Chloë Gervais et Abrège Frère : c’est quoi cette histoire de cyberharcèlement ?

14
Source : Capture écran Instagram
Culture Web

« Abrège frère » : des Tiktokeuses dénoncent cette tendance aux relents misogynes

12
Copie de [Image de une] Horizontale (3)
Culture

« Le goût des fraises » : 3 bonnes raisons de découvrir ce délicieux manga

So baby girl
Culture

C’est quoi un mec « so baby girl » ? On vous explique pourquoi Jacob Elordi a attendri tout Internet

6
Copie de [Image de une] Verticale (1)
Culture

De la fiction Young Adult en bande dessinée : c’est le pari du nouveau label Combo

Photographie de Michelle Perrot, historienne, militante féministe et autrice de "Le Temps des féminismes". // Source : © JF ROBERT
Féminisme

Quand la grande historienne Michelle Perrot raconte comment elle est devenue féministe

Lea-Elui
Culture Web

Google n’est plus le site le plus consulté au monde. C’est… TikTok !

Copie de [Image de une] Horizontale – 2023-11-27T151311.742
Culture

La ministre de la Culture veut que l’Arcom régule Frenchie Shore, mais c’est impossible

Pépites_films_Noël_VPN // Source : olga-korolenko-jeR1c6Ok9zI-unsplash
Cinéma

En manque de films de Noël ? Voici trois pépites que vous n’avez probablement jamais vues !

La pop culture s'écrit au féminin