Ce « petit » détail des liseuses a révolutionné la littérature

Arrêtons la guéguerre ebook VS livre papier : Mymy vient aujourd'hui t'expliquer comment les liseuses ont changé la face de la littérature à jamais !

Ce « petit » détail des liseuses a révolutionné la littérature@kobobooks / Instagram

En partenariat avec la Fnac (notre Manifeste)

Calme-toi, calme-toi, chère lectrice.

Pose donc ta fourche, ta pioche, ta torche ou autre arme avec laquelle tu comptais venir cogner l’équipe ennemie.

Car je ne suis pas ici pour opposer la team ebooks et la team livre papier.

Déjà parce qu’elles peuvent cohabiter, comme ma bibliothèque le prouve…

Mais aussi et surtout car je viens te parler de la révolution méconnue apportée par les livres numériques !

La liseuse Kobo by Fnac est en promo !

Commençons par le commencement : la Fnac est partenaire de cet article, ce qui me ravit, car ça me donne l’occasion de te dire quelques mots sur la très chouette liseuse connue sous le petit nom de Kobo.

La Kobo inclut plein de features fort chouettes. Ma préférée est un rétroéclairage graduel qui s’adapte à la luminosité ambiante pour ne pas fatiguer tes yeux !

Très important si tu es comme moi du genre à te laisser happer par un livre de 16h à 22h, sans remarquer que la nuit est tombée et que tu es en train de t’esquinter la rétine…

Légère et discrète, elle en a sous le capot puisqu’elle peut contenir jusqu’à 6000 ebooks. De quoi faire saliver le petit rat de bibliothèque qui frémit en toi.

Et maintenant, je vais te parler d’une autre feature phare des liseuses, qui a bouleversé mon rapport à la littérature…

La feature des liseuses d’ebooks qui a tout changé

Projette-toi un instant à mes côtés.

Tu dévores un roman haletant — peut-être un thriller façon Gone Girl, peut-être une épopée mystique genre La tour sombre.

Soudain, le personnage principal est en danger. À ses trousses, un ennemi, une armée, la police, la mort, la défaite, bref : ça sent grave le sapin.

Mais tu es rassurée… car sous tes doigts s’entassent encore deux bonnes centaines de pages. Impossible que ça finisse comme ça. C’est trop tôt.

Eh bien c’est là qu’une liseuse va changer radicalement ton rapport à la littérature, surtout la fiction. Car en quelques clics, tu peux choisir de masquer ta progression dans le livre !

Est-ce qu’il te reste un chapitre, ou 120 pages ? Tu ne le sauras pas. Tu ne peux que te laisser porter par l’intrigue, sans rien déduire de la longueur du roman.

Et ça. ÇA. C’est une révolution.

La liseuse, la meilleure arme anti-spoilers

Tu le sais peut-être : je suis une maboule des spoilers. Je ne lis même pas les 4èmes de couvertures des livres, tellement je ne veux rien savoir.

(Ne me lance pas sur les préfaces, c’est la pire invention du monde) (« Et si je te spoilais mon bouquin avant que tu ne le commences ? » mAIS CASSE-TOI) (bref.)

Je me souviens d’un jour où je regardais un épisode de Succession avec ce bon Fab Florent. La tension était à son comble. Nous retenions notre souffle. Tout pouvait basculer.

Et là. ET LÀ. Il a remué la souris pour voir combien de temps il restait. 20 min sur 50 : ok, on n’était probablement pas au point culminant de l’épisode.

Ça m’a tellement SAOÛLÉÉÉÉE ! Ça a fait brutalement retomber le suspense, comme un soufflé raté qui sort du four.

Car mon souci avec les spoilers, ce n’est pas tant ce qu’on me révèle… que ce que mon cerveau déduit. Alors quand j’ai pigé que ma liseuse permettait d’ignorer le nombre de pages restant, j’ai été conquise immédiatement.

C’était tout ce que je désirais, sans même l’imaginer possible. Mon cerveau ne peut plus rien me gâcher !

La liseuse, une révolution dans le monde du livre

Dis-le moi si je me trompe, mais j’ai l’impression de vivre la 1ère vraie révolution qu’a connue le monde du livre depuis longtemps.

Parce qu’une liseuse contient des milliers d’ouvrages, certes ; parce qu’elle est facile à transporter et a démocratisé le bouquin immatériel, bien sûr…

Mais aussi et surtout parce que pour la 1ère fois, on ne peut pas voir s’approcher la fin d’un roman. Et ça, en tout cas dans mon esprit, ça change tout !

Pour cette raison et pour mille autres, je ne peux que t’encourager à profiter de la promo sur la Kobo, pour toi aussi venir dans ma team « niveau de découverte maximal ».

Est-ce que tu es aussi zinzin des spoilers que moi ? J’espère… je me sens parfois seule… dis-moi tout dans les commentaires !

Mymy Haegel

Mymy Haegel

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle. Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

Kiyona

Moi j'aime bien le pourcentage de lecture qui apparaît en bas, c'est vrai que ça spoil un peu sur la fin, mais pendant les trois premiers quarts du bouquin c'est tellement rassurant de pouvoir se dire «Ouf, il me reste encore pleiiin de pages à lire».
Cela étant dit je suis cette personne qui se réveille plusieurs fois par nuit juste pour le plaisir de constater qu'il me reste encore de nombreuses heures avant de devoir me lever, donc ça vaut ce que ça vaut :lunette:
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!