Live now
Live now
Masquer
Source : Unsplash / Joshua Rawson Harris
Règlement de comptes

Clémence, 3 100 € par mois à deux : « On ne peut pas tout avoir dans la vie, pour le moment ce n’est pas l’argent la priorité »

Comment continuer à se faire plaisir quand les prix explosent ? Et gérer son budget quand on est à la fois propriétaire et locataire ? Voici quelques-unes des questions auxquelles nous nous attaquons cette semaine dans Règlement de comptes !

Parler d’argent, en France, c’est encore tabou. Pourtant, c’est un sujet passionnant… et féministe, par certains aspects ! Dans Règlement de comptes, des personnes en tout genre épluchent leur budget, nous parlent de leur organisation financière en couple ou en solo, et de leur rapport à l’argent. Aujourd’hui, c’est Clémence qui a accepté de décortiquer ses comptes pour nous.

  • Âge : 26 ans
  • Profession : commerciale dans un domaine viticole
  • Salaire net avant prélèvement à la source : 1 450 € pour Clémence et 1 550 € pour son conjoint
  • Personnes (ou animaux) sous le même toit : son conjoint, 1 chien, 1 chat et 1 cochon d’Inde
  • Lieu de vie : un appartement en location à Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales)

À lire aussi : Flora, 2 184 € par mois : « Je me considère trop bien payée »

Les revenus de Clémence

Clémence travaille en tant que commerciale dans un domaine viticole. Elle vit avec son mari, adjoint dans un petit supermarché, dans un appartement de 60m2 dont ils sont locataires à Banyuls-sur-mer, dans les Pyrénées-Orientales. 

« Nous sommes locataires de cet appartement depuis 5 ans et en septembre dernier, nous avons acheté un appartement dans un village voisin pour en faire notre résidence principale. Mais pour le moment, nous avons des locataires pour encore 1 an. »

Clémence et son conjoint sont pacsés. Après prélèvement à la source, ce dernier touche un salaire mensuel de 1 550 €. La jeune femme gagne mensuellement 1 450 €, et est non imposable. À leurs salaires, s’ajoutent environ 100 € par mois, que le couple touche en vendant des articles sur internet ou en rendant des services à leurs voisins.

Avec 3 100 € par mois à deux, Clémence juge qu’elle et son copain « ne sont pas bien payés pour leur travail » mais s’en contente.

« Je gagne un peu plus que le Smic pour 3 ans d’études (mon métier actuel n’a pas grand-chose à voir avec mes études, mais quand même). Par contre, je suis très épanouie dans mon travail et pour le moment, c’est ce qu’il compte le plus. On verra par la suite, mais pour le moment, c’est parfait. Surtout que mon travail est à 5 minutes à pied de l’appartement. On ne peut pas tout avoir dans la vie, pour le moment ce n’est pas l’argent la priorité. »

RDC_Clemence_Salaire

Le rapport à l’argent de Clémence et son organisation financière

Clémence et son conjoint ont mis en place une organisation financière bien rodée. Ils possèdent chacun un compte courant personnel, sur lequel ils perçoivent leur salaire. Ils versent ensuite la moitié de leur paye (725 € pour Clémence) sur un compte joint, grâce auquel ils règlent chaque mois leurs dépenses communes : le loyer, le crédit immobilier pour leur nouvel appartement, les courses et les vacances. 

« Le compte personnel nous sert pour l’assurance de notre voiture perso, les vêtements, les plaisirs personnels. On ne veut pas que l’autre puisse dire quelque chose sur ce que l’on a envie de s’acheter. On met tout en commun, mais libre à nous de faire ce qu’on veut avec notre salaire. »

Grâce à ce fonctionnement, Clémence l’affirme : elle et son conjoint ne sont jamais à découvert. Mais ça n’empêche pas la jeune femme de s’estimer « plus fourmi que cigale » et d’avoir « toujours peur de ne pas avoir assez d’argent »

« Mes parents m’ont toujours dit d’économiser pour les imprévus et c’est exactement ce que je fais. Mon copain me dit que je ne profite pas assez mais j’ai tellement peur de l’avenir avec tous les prix qui augmentent, les factures… Je viens d’une famille modeste qui a su se débrouiller pour se faire plaisir et surtout, je remercie mes parents pour m’avoir accompagnée pour mes études qui étaient assez onéreuses. »

RDC_Clemence_Revenus

Après avoir réglé ses dépenses courantes, Clémence se débrouille pour mettre ce qu’il reste de côté sur son LEP. 

« En mettant beaucoup dès le début du mois, ça me permet de pas faire de gros craquages et de me concentrer sur l’essentiel. Mais si à la fin du mois il me reste de l’argent, là c’est plaisir plaisir plaisir ! Par exemple, ce mois-ci, on part en vacances, donc je ne vais mettre que 100 € de côté car c’est important pour moi de ne pas me priver et de me faire plaisir. »

Clémence reconnaît qu’elle et son copain ne sont pas toujours sur la même longueur d’ondes en ce qui concerne la gestion financière. « Lui, il met ce qu’il reste de côté à la fin du mois après tous ses plaisirs ».

À lire aussi : Jeanne, 2 157 € par mois : « L’achat de mon appartement a été catastrophique »

Les dépenses de Clémence

Du fait de leur situation immobilière particulière, Clémence et son conjoint doivent s’acquitter chaque mois d’une double dépense : 350 € de loyer pour leur appartement à Banyuls et 600 € de remboursement de leur prêt immobilier. Mais cela ne pèse pas sur leur budget car leur nouvel appartement était occupé par des locataires, le loyer que ces derniers leur versent rembourse intégralement leur emprunt. 

Parmi les autres frais fixes mensuels du couple, Clémence liste 90 € d’électricité, 25 € d’eau, 90 € d’assurance pour leurs deux voitures, 10 € d’assurance habitation pour l’appartement en location et 40 € d’assurance pour le loyer de l’appartement dont ils sont propriétaires. 

Outre ces postes incompressibles, la jeune femme et son conjoint s’acquittent chaque mois de 14 € d’abonnement téléphonique, 25 € d’abonnement internet avec BeIn Sports et de 9 € d’abonnement Netflix. 

Chaque mois, le couple s’acquitte aussi de 20 € de frais bancaires. 

« On a 4 cartes : une chacun pour nos comptes personnels et une chacun sur le compte en commun. »

Leurs frais d’essence sont assez limités – 60 € par mois – car ils vont au travail à pied et n’utilisent leur voiture que pour leurs loisirs. 

« Même pour les achats plaisir, on réfléchit à deux fois »

Autre poste de dépenses incontournable : l’alimentation. Clémence l’estime à 450 € par mois environ. 

« Nous allons dans un supermarché. Avant la hausse des prix, on faisait attention à acheter français, bio… Mais maintenant, on fait surtout attention aux prix. Même pour les achats plaisir, on réfléchit à deux fois. C’est parfois frustrant. »

Les dépenses dites « féminines » pèsent peu sur le budget de Clémence : environ 20 € par mois pour les protections périodiques et le maquillage. 

« Je vais chez le coiffeur 2 fois par an, cela me coûte 100 € à l’année. Mon copain y va toutes les semaines, ça lui coûte 10 €. »

En revanche, pour leurs animaux de compagnie, Clémence et son conjoint ne limitent pas leur budget : environ 100 € par mois pour entretenir leur chien, leur chat et leur cochon d’Inde. 

« Notre chien à une hernie donc il fait de l’ostéopathie, cela nous revient aussi cher que pour un humain. »

RDC_Clemence_Depenses

Les loisirs de Clémence

Le budget loisirs du couple est assez conséquent : environ 200 € par mois. Cela comprend le paiement d’un abonnement chacun à la salle de sport (300 € à l’année par abonnement), les abonnements Netflix et Bein Sports, et une sortie par semaine (resto ou ciné) à 50 €. 

« L’été dernier on allait beaucoup trop au restaurant, on n’y prenait plus de plaisir. Donc maintenant on se limite à une sortie par semaine. »

Grande lectrice, Clémence achète par ailleurs ses livres en seconde main et dépense pour cela 5 € par mois. 

«  Mon copain fait aussi partie d’une association de foot (100 € l’année). On aime aller en festival (300 € par an). On fait aussi beaucoup de randonnée car on a de la chance d’être à la campagne. »

Le couple aime aussi beaucoup les vêtements, ce qui se ressent dans son budget : 200 € par mois

« On essaye de faire attention mais on adore tous les deux les chaussures, moi les parfums… »

Les vacances sont un poste de dépense important pour Clémence et son conjoint : environ 300 € par an, lissé à l’année. 

« Notre dernière folie, c’est de pouvoir partir les 5 semaines de congés. On sait qu’on a beaucoup de chance. »

L’épargne et les projets d’avenir de Clémence

Clémence évalue l’épargne qu’elle constitue avec son conjoint à 250 € par mois. Un montant « en baisse depuis quelques mois, à son plus grand désarroi »

« On veut se refaire une petite épargne pour les cas où, pour se faire un gros voyage dans les prochaines années, voire même un tour du monde (on espère toujours gagner au loto). »

Hormis ce projet voyage, le couple prévoit dans les prochaines années de réaliser des travaux dans l’appartement qu’ils ont acheté. 

« Notre projet principal, c’était de devenir propriétaire de notre résidence principale. »

Merci à Clémence d’avoir épluché son budget pour nous !

Participez à Règlement de comptes !

Envie de décortiquez avec nous vos revenus, vos dépenses ? Participez à Règlement de comptes !

Vous pouvez nous écrire à [email protected] avec en objet « Règlement de comptes », nous vous indiquerons la marche à suivre.

On a hâte de vous lire !

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

9
Avatar de monkey_mask
6 mai 2023 à 22h05
monkey_mask
350€ de loyer à Banyuls, c'est quoi cette sorcellerie ?
Contenu caché du spoiler.
4
Voir les 9 commentaires

Plus de contenus Règlement de comptes

RDC_MANON_FACEBOOK
Règlement de comptes

Manon, 1874 € par mois : « Depuis que je suis séparée, je profite beaucoup plus de mon argent »

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source :  franckreporter de Getty Images Signature
Règlement de comptes

Lili, mère solo, 2 017€ mensuels : « on fait des sacrifices tous les jours »

34
Source : Brooke Cagle / Unsplash
Argent

Marianne, militaire à 2 329 € par mois : « Devenir propriétaire n’est pas dans mes projets »

6
Source : Canva
Règlement de comptes

Katia, entre 560 et 1 680 € par mois : « Je paie pratiquement tout car mon copain n’a pas de revenu régulier »

4
Source : FatCamera / Getty Images Signature
Règlement de comptes

June, enseignante à 2 287 € mensuels : « Si je gère bien, je peux économiser 500 € par mois »

Source :  David-Prado / Getty Images Pro
Règlement de comptes

Lola, 2 244 € par mois et en reconversion : « J’ai dépensé environ 3 000 € en coiffure cette année  »

2
Source : Alena Ozerova
Règlement de comptes

Aria et son conjoint, 4 296 € par mois : « Nous avons fait le choix d’épargner un maximum »

2
Source : dragana991 / Getty Images
Règlement de comptes

Lucie, 4 363 € à deux par mois : « Gagnant plus que mon mari, ça me semble naturel de prendre en charge des frais supplémentaires »

9
Source : Daria Trofimova / Unsplash
Règlement de comptes

Nadège, ex-surendettée à 1 766 € par mois : « Je devais tout calculer au centime près »

4
Source : RossHelen / Canva
Règlement de comptes

Anaïs, frontalière, 4 567 € par mois : « Mes revenus ont triplé depuis que je travaille en Suisse »

15

La vie s'écrit au féminin